Ozolles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ozolles
Ozolles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Charolles
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Charolais
Maire
Mandat
Gérard Lallement
2014-2020
Code postal 71120
Code commune 71339
Démographie
Gentilé Ozollois
Population
municipale
431 hab. (2016 en augmentation de 0,7 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 22′ 59″ nord, 4° 21′ 04″ est
Altitude Min. 309 m
Max. 515 m
Superficie 27,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ozolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ozolles

Ozolles est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Paysages de coteaux verdoyants et boisés, étangs, sources, ruisselets. Le bourg est niché au creux du vallon de la rivière Ozolette, qui traverse toute la commune. Elle prend sa source sur la commune de Montmelard à l'étang de Milliade et se jette dans l'Arconce dans le hameau de Ouze (nom à rapprocher d'Ozolles) à Montessus (commune de Changy). Point culminant : Les Bois Dieux, altitude 519 m.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Vaudebarrier Vendenesse-lès-Charolles Beaubery Rose des vents
Marcilly-la-Gueurce
Ouroux-sous-le-Bois-Sainte-Marie
N Verosvres
Montmelard
O    Ozolles    E
S
Colombier-en-Brionnais Bois-Sainte-Marie Gibles

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Bourg d'Ozolles se situait anciennement au nord de l'Ozolette, autour de l'église Saint-Martin. Une deuxième paroisse, Saint-Jean-Baptiste au sud de l'Ozolette, supplanta la première et Saint-Martin devint un hameau.

Ozolles était appelé Olsola ou Oulsole au XIe siècle, puis Elzolis ou Ulsola au siècle suivant. Le nom Ozo(l)les semble s'être figé au XIIIe siècle d'après le dictionnaire topographique de la France. De même, les noms des hameaux de Cloudeau, Verquilleux, Crary et Les Cusses viennent de Clou d'Aigues (closum aquae), Verculley, Acriri et Escussy (mot d'origine préceltique cukk : hauteur arrondie)[1].

Jusqu'à la Révolution française, le curé était seigneur du clocher de la paroisse.

Les registres d'état civil de la commune indiquent de 1863 à 1893 les maires suivants : Jean Guilhemin, Pierre Thévenet, Henri de Béost et Vital des Tournelles.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Gérard Lallement    
mars 2008 mars 2014 Jocelyne Gelin    
2003 mars 2008 Raymonde Tagand    
mars 1989 2003 Maurice Lathuilière    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 431 habitants[Note 1], en augmentation de 0,7 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1589111 1441 1491 2031 0501 0021 1141 207
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2431 2061 1581 1201 1281 0471 1031 1091 074
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0581 035992824816814782758700
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
660583540527502483447434428
2016 - - - - - - - -
431--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Rambuteau : restauré au début du XIXe siècle par Claude-Philibert Barthelot, comte de Rambuteau, à l'emplacement d'un édifice de 1777, lui-même bâti sur un édifice du XVIe siècle dont il ne subsiste qu'une tour et une chapelle.
  • Château de Crary.
  • Château de Beauregard.
  • Statue de Notre-Dame de Comberoche.
  • Calvaire du Grand Étang de Rambuteau.
  • Monument du bataillon du Charollais - 1870.
  • Fontaine et chapelle de dévotion à sainte Barbe au hameau de Pomey.
  • Affleurements granitiques de Cloudeau.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Paul Gateaud, né à Ozolles en 1889, résistant exécuté le 9 juin 1944 à Communay (Isère). Un timbre postal a été émis le 24 avril 1961 à sa mémoire, l'oblitération « premier jour » fut délivrée dans la commune d'Ozolles le 22.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :