Robert B. Anderson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un homme politique américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Robert B. Anderson
Image illustrative de l'article Robert B. Anderson
Fonctions
56e secrétaire du Trésor des États-Unis
Président Dwight D. Eisenhower
Gouvernement Administration Eisenhower
Prédécesseur George Humphrey
Successeur Douglas Dillon
4e secrétaire à la Marine des États-Unis
Président Dwight D. Eisenhower
Prédécesseur Dan A. Kimball
Successeur Charles Thomas
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Burleson (Texas)
(États-Unis)
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès New York (États-Unis)
Nationalité Américaine
Diplômé de Université du Texas à Austin
Religion Méthodisme

Signature de Robert B. Anderson

Robert B. Anderson
Liste des secrétaires du Trésor des États-Unis

Robert Bernard Anderson, né le 4 juin 1910 à Burleson (Texas) et mort le 14 août 1989 à New York, est un homme d'affaires et homme politique américain. Il est secrétaire à la Marine entre 1953 et 1954 puis secrétaire du Trésor entre 1957 et 1961 dans l'administration du président Dwight D. Eisenhower.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Robert Anderson est né à Burleson au Texas. Diplômé en droit de l'université du Texas, il est assistant du procureur général du Texas en 1933-34. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, il fait l'acquisition, avec deux partenaires, de la radio KTBC à Austin. Mais faute de pouvoir développer le réseau, les associés le revendent à Lady Bird Johnson, la femme du futur président Lyndon B. Johnson.

Carrière au sein du gouvernement fédéral[modifier | modifier le code]

Robert Anderson est secrétaire à la Marine des États-Unis de février 1953 à mars 1954. Dans ses fonctions, il met fin aux pratiques ségrégationnistes subsistant dans la Navy. En mai 1954, il est nommé secrétaire adjoint à la Défense et reçoit la médaille de la Liberté en 1955. En 1956, il est l'envoyé spécial d'Eisenhower au Proche-Orient chargé des négociations de paix entre Israël et l'Égypte. De 1957 à 1961, il est secrétaire du Trésor, ce qui lui permet de soutenir la création de l'Association internationale de développement.

En 1956, il constitue l'un des premiers choix d'Eisenhower pour succéder à Richard Nixon comme vice-président, au cas où ce dernier aurait accepté la proposition du président de renoncer au poste pour devenir secrétaire de la Défense.

En 1964, à la suite de violentes émeutes anti-américaines à Panama, le président Lyndon B. Johnson le désigne comme ambassadeur spécial dans le pays chargé de négocier un nouveau traité sur le statut du canal. Il remplit sa mission jusqu'en 1973, mais le traité final est signé par son successeur.

Sources[modifier | modifier le code]