John Davis Long

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant américain image illustrant le Massachusetts
Cet article est une ébauche concernant un homme politique américain et le Massachusetts.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

John Davis Long
Image illustrative de l'article John Davis Long
Fonctions
32e gouverneur du Massachusetts
Prédécesseur Thomas Talbot
Successeur Benjamin Franklin Butler
31e lieutenant-gouverneur du Massachusetts
Représentant du 2e district du Massachusetts
34e Secrétaire à la Marine
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Buckfield, Maine
Date de décès (à 76 ans)
Lieu de décès Hingham, Massachusetts
Parti politique Parti républicain

John Davis Long (né le à Buckfield dans le Maine - mort le à Hingham dans le Massachusetts) est un juriste, un écrivain et unhomme politique américain. Il a été, de 1880 à 1883, le 32e Gouverneur du Massachusetts, et a occupé le poste de Secrétaire à la Marine de 1897 à 1902, c'est-à-dire au cours d'une période qui englobe la Guerre hispano-américaine.

Né à Buckfield (Maine) (en) dans le Maine, John Davis Long reçoit une formation d'avocat à l'Université d'Harvard, et s'installe à Hingham dans le Massachusetts. Il commence à militer dans le cadre du Parti républicain pendant les années 1870, et il est élu représentant à la Cour générale du Massachusetts. Son ascension est rapide : il est élu Lieutenant-gouverneur du Massachusetts en 1879, et Gouverneur du Massachusetts en 1880. Il défend, pendant les trois ans de ce dernier mandat, quelques réformes sans grande envergure qui n'ont pas laissé de grand souvenir.

Il est revenu à son premier métier lorsque son ami le Président William McKinley, lui propose, en 1896, de devenir membre de son Cabinet. Il opte, quoiqu'il n'ait pas une grande expérience des questions maritimes, pour le poste de Secrétaire à la Marine. Il s'y affronte avec son sous secrétaire Theodore Roosevelt à propos de l'extension des forces navales, mais finit par s'y convertir quand la Guerre hispano-américaine éclate en 1898. Il rend le poste lorsque Theodore Roosevelt devient Président des États-Unis, et revient, une nouvelle fois à son premier métier. Il meurt chez lui en 1915.

Son œuvre littéraire comprend son journal personnel, une histoire de la Guerre hispano-américaine et une traduction en vers de l'Énéide de Virgile.

Notes et références[modifier | modifier le code]