Rilhac-Rancon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Haute-Vienne
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Vienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Rilhac-Rancon
Mairie, installée dans bâtiment ancien.
Mairie, installée dans bâtiment ancien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Limoges
Canton Limoges-5
Intercommunalité Communauté d'agglomération Limoges Métropole
Maire
Mandat
Annick Chadoin
2014-2020
Code postal 87570
Code commune 87125
Démographie
Gentilé Rilhacois
Population
municipale
4 511 hab. (2014)
Densité 259 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 52″ nord, 1° 19′ 10″ est
Altitude Min. 254 m – Max. 377 m
Superficie 17,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rilhac-Rancon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rilhac-Rancon
Liens
Site web Site officiel de la mairie de Rilhac-rancon

Rilhac-Rancon (Rilhac Rancom en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants s'appellent les Rilhacois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Rilhac-Rancon en Haute-Vienne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rilhac-Rancon
Ambazac
Rilhac-Rancon Saint-Priest-Taurion
Limoges Palais-sur-Vienne

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est au début de l’ère chrétienne qu’un certain Rialus (du gaulois Rialos : aimable) ou Relliacum (du gallo-romain Régulus : petit roi) aurait donné son nom à Rilhac. Puis, tantôt appelée Rilhac-près-Beaume (1416), tantôt Rilhacprès-Ambazac, c’est vers 1690 que Rilhac devient une prévôté-cure du Rilhac-près-Beaume, diocèse de Limoges, rattachée à l’archiprêtré de Rancon. C’est ainsi que, désormais, la commune devait porter le nom de Rilhac-Rancon. Au cours de cette période, le territoire est placé sous la double autorité d'un prévôt et d'un curé. Le premier est un agent seigneurial avec des attributions administratives, judiciaires et militaires, tandis que le second exerce une autorité morale et religieuse.

Monument aux morts.

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Espace vert.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 2005 2014 Roland Izard[3] PS  
mars 2014 en cours Annick Chadoin PCF/FG  

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil national de villes et villages fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 4 511 habitants, en augmentation de 8,94 % par rapport à 2009 (Haute-Vienne : 0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
696 700 695 656 728 717 700 748 780
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
716 704 754 842 850 906 956 976 948
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
981 1 010 1 034 1 098 1 046 1 049 905 996 1 029
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
1 061 2 188 3 006 3 423 3 652 4 029 4 313 4 511 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Augustin.
Tête sculptée sur la façade d'une maison.
  • Les anciens moulins
  • Le château de Nort à Rilhac-Rancon
  • Le vieux bourg
  • La croix (près de l'église)
  • La fontaine Saint-Jean (vieux bourg)
  • Le lavoir de Janaillac
  • L'oratoire des thermes
  • Les vieux ponts
  • Les puits

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]