Raphael Sbarge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raphael Sbarge
Description de cette image, également commentée ci-après
Raphael Sbarge à un festival en 2013.
Naissance (57 ans)
New York, État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
réalisateur
producteur
Séries notables Le Protecteur
Prison Break
Once Upon a Time
First Murder

Raphael Sbarge est un acteur, réalisateur et producteur américain, né le à New York.

Acteur assimilé aux rôles secondaires en début de carrière, il s'est notamment illustré dans des films comme Independence Day, Une bouteille à la mer ou Pearl Harbor mais aussi, avec le statut d'acteur principal, récurrent ou d'invité, au sein de nombreuses séries télévisées dont notamment Star Trek : Voyager, Le Protecteur, Prison Break, Once Upon a Time ou bien First Murder.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Raphael Sbarge est né à New York dans une famille centrée vers le théâtre. Sa mère, Jeanne, était une costumière professionnelle et son père, Stephen Arnold, était un artiste, écrivain et metteur en scène[1],[2]. Il a ainsi commencé, à l'âge de 5 ans, sa carrière d'acteur dans la série télévisée éducative pour enfants Sesame Street.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts d'acteurs[modifier | modifier le code]

En 1973, il fait ses débuts sur scène dans la pièce de théâtre, Lear (en), d'Edward Bond[3]. En 1981, il joue Joseph Papp dans la première partie de la pièce Henri IV au Shakespeare in the Park festivals (en)[4]. L'année suivante, il fait ses débuts au théâtre de Broadway, aux côtés de Faye Dunaway dans la pièce The Curse of an Aching Heart[5]. Par la suite, il enchaîne diverses compositions sur la scène new-yorkaise, dont Hamlet (1982), Ah, Wilderness! (1988), Les Revenants[6] (1988), The Twilight of the Golds (1993), The Shadow Box et Voices in the Dark[7] (1999).

Rôles cinématographiques[modifier | modifier le code]

Au cinéma, il incarne divers rôles, principaux ou secondaires, au sein de longs métrages connaissant un certain succès critique ou non comme Risky Business (1983), Vision Quest (1985), My Man Adam (en) (1985), Les Aventuriers de la 4e dimension[8] (Science Project, 1985), Carnosaur (1993), Hidden 2 (1993), Babes in Toyland (1997), Independence Day (1996), BASEketball (1998), Une bouteille à la mer (1999), Pearl Harbor (2001), Home Room (en) (2002) ou encore The Duel[9] (2015).

Omniprésence télévisuelle et jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Raphael Sbarge est apparu dans de nombreux téléfilms et séries télévisées, ce qui lui a procuré une reconnaissance audiovisuelle. Il a notamment joué dans les téléfilms Back to Hannibal: The Return of Tom Sawyer and Huckleberry Finn (en) en 1990, Murder 101 (en) (aux côtés de Pierce Brosnan) ou encore Quicksilver Highway (aux côtés de Christopher Lloyd) en 1997[9].

Au sein des séries télévisées, il multiplie et incarne de nombreux rôles récurrents, principaux ou d'invités : Star Trek: Voyager (1996), Six Feet Under (2001), Le Protecteur (2001-2004), 24 Heures chrono (2007), Mentalist, Les Feux de l'amour (2009), Dexter [9] (2010), Once Upon a Time, avec le double rôle d'Archie Hopper, un thérapeute et son homologue de conte de fées, Jiminy Cricket[10] de Pinocchio (2011-2018), l'inspecteur d'homicide philosophe de la SFPD David Molk dans First Murder[9] (2014-2016), il a fait une apparition remarqué en tant que père décédé de Jimmy McGill dans Better Call Saul[9] (2016).

Raphael Sbarge est aussi connu pour prêté sa voix à plusieurs personnages de jeux vidéo comme Kaidan Alenko (en) dans la trilogie Mass Effect, Carth Onasi dans Star Wars: Knights of the Old Republic et Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords, le professeur Zei dans Avatar, le dernier maître de l'air : Le Royaume de la Terre en feu ou encore Delta 62 (RC-1262 « Scorch ») dans Star Wars: Republic Commando.

Réalisation[modifier | modifier le code]

En 2013, Raphael Sbarge passe derrière la caméra pour la réalisation et la production exécutive de deux web-séries, On Begley Street et Jenna's Studio[11].

En 2017, après avoir écrit, réalisé et produit son premier court métrage, The Bird Who Could Fly, il est présenté en avant-première au Festival du film Asiatique[12] (Asians on Film Festival Awards).

En 2019, il réalise le documentaire LA Foodways, qui a été nominé pour un Daytime Emmy Awards dans la catégorie « Éducation / Information[13] ».

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Réalisation et production[modifier | modifier le code]

  • 2013 : On Begley Street (web-série de 9 épisodes, également producteur exécutif)
  • 2013 : Jenna's Studio (web-série, également producteur exécutif)
  • 2014 : Is There Hope for Planet Earth (court-documentaire, également producteur exécutif)
  • 2015 : A Concrete River: Reviving the Waters of Los Angeles (court-documentaire, également producteur exécutif)
  • 2017 : The Bird Who Could Fly (court métrage, également scénariste et producteur)
  • 2019 : LA Foodways (documentaire, également producteur exécutif)
  • 2019 : The Tricky Part (documentaire biographique, également producteur)
  • 2020 : Lewis MacAdams: A Celebration of Life (documentaire, également producteur)
Prochainement[9]
  • 2021 : Watts Action (documentaire, également producteur - en tournage)
  • date inconnue : Only in Theatres (documentaire, également producteur exécutif - en tournage)

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Éric Aubrahn[44] (dans 20 séries télévisées et 1 téléfilm), Guillaume Lebon[44] (dans 20 séries télévisées et 1 téléfilm) et Éric Missoffe[44] (dans 11 séries télévisées) sont les voix françaises régulières en alternance de Raphael Sbarge. Frédéric Popovic[45],[n 1] l'a également doublé à quatre reprises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Carton du doublage français lors de la diffusion télévisuelle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Coverage of Sbarge », sur New York Times.com.
  2. (en) « Raphael Sbarge », sur Filmreference.com, .
  3. (en) « Lear at Yale Repertory Theatre 1973 », sur Abouttheartists.com, .
  4. a et b (en) Mel Gussow, « Henry Iv, Part 1, in the Park », sur Nytimes.com, (consulté le ).
  5. a et b (en) « The Curse of an Aching Heart – Broadway Play – Original », sur Ibdb.com (consulté le ).
  6. (en) Walter Goodman, « Review/Theater; Out of the Ibsen Closet Comes a New Ghosts », sur Nytimes.com, (consulté le ).
  7. a et b (en) « Raphael Sbarge », sur IBDb.com.
  8. (en) Stephen Holden, « Science Project », sur Nytimes.com, .
  9. a b c d e f et g (en) « Filmographie à venir de Raphael Sbarge », sur IMDb.com, (consulté le ) [dernière m-à-j].
  10. (en) « Exclusif: Once Upon a Time actor Raphael Sbarge talks 'The Stranger', season finale 'blowing the roof off' », sur Hypable.com, .
  11. (en) « TNT Actor Raphael Sbarge Is a Harlem Broadway Baby — Part II », sur Huffingtonpost.com, .
  12. (en) « Asians On Film Festival 2017 awards », sur IMDb.com, .
  13. (en) « Emmy-nominated LA Foodways doc explores food waste, insecurity », sur Thepacker.com, .
  14. (en) « Lear at Yale Repertory Theatre 1973 », sur Abouttheartists.com (consulté le ).
  15. (en) « Shlemiel the First at Yale Repertory Theatre 1974 », sur Abouttheartists.com (consulté le ).
  16. (en) « Short Change », sur Iobdb.org (consulté le ).
  17. (en) « Sorrows and Sons at The Vineyard Theatre 1986 », sur Abouttheartists.com (consulté le ).
  18. (en) « Pacino warms to Iceman », sur Variety.com, .
  19. (en) « Ah, Wilderness! – Broadway Play – 1988 Revival », sur Ibdb.com (consulté le ).
  20. (en) Walter Goodman, « Review/Theater; Out of the Ibsen Closet Comes a New Ghosts », sur Nytimes.com, .
  21. (en) « Stage Review : Taper's Dutch Landscape Pitted With Misconceptions », sur Latimes.com, .
  22. (en) « Picnic », sur Wtfestival.org (consulté le ).
  23. (en) « Booth Is Back », sur Wtfestival.org (consulté le ).
  24. (en) « Booth Is Back (2) », sur Wtfestival.org (consulté le ).
  25. (en) « Booth Is Back at Long Wharf Theatre Mainstage 1991 », sur Abouttheartists.com (consulté le ).
  26. (en) « The Twilight of the Golds – Broadway Play – Original », sur Ibdb.com (consulté le ).
  27. (en) « The Wood Demon at Mark Taper Forum 1994 », sur Abouttheartists.com (consulté le ).
  28. (en) « The Shadow Box – Broadway Play – 1994 Revival », sur Ibdb.com (consulté le ).
  29. (en) « Time of My Life », sur Wtfestival.org (consulté le ).
  30. (en) « Lawmakers See Red in Are You », sur Latimes.com, .
  31. (en) « A Mad Forest of Chaos and Hope », sur Latimes.com, .
  32. (en) Charles Isherwood, « Dangerous Corner », sur Variety.com, .
  33. (en) David Mermelstein, « Death of a Salesman », sur Variety.com, .
  34. (en) Terri Roberts, « The Glass Menagerie », sur Variety.com, .
  35. (en) « The Matrix Theatre Company - The Birthday Party (2001) », sur Mtrixtheatre.com (consulté le ).
  36. (en) « Catalog », sur Latw.org (consulté le ).
  37. (en) « The Cherry Orchard at Mark Taper Forum 2006 », sur Abouttheartists.com, .
  38. (en) « The Doctors Chekhov at Deaf West Theatre 2006 », sur Abouttheartists.com, .
  39. (en) « Catalog », sur Latw.org (consulté le ).
  40. (en) Terry Morgan, « American Tales », sur Variety.com, .
  41. (en) « The Voysey Inheritance at Deaf West Theatre 2008 », sur Abouttheartists.com (consulté le ).
  42. (en) Bob Verini, « The Happy Ones », sur Variety.com, .
  43. (en) « Catalog », sur Latw.org (consulté le ).
  44. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w et x « Comédiens ayant doublé Raphael Sbarge en France » sur RS Doublage, le 19 février 2013, consulté le 29 novembre 2020 [dernière m-à-j].
  45. a et b « Fiche du doublage de la série First Murder » sur Doublage Séries Database, consulté le 1er novembre 2014.
  46. a et b « Comédiens ayant doublé Raphael Sbarge en France » sur Doublagissimo, consulté le 19 février 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]