La Ménagerie de verre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Ménagerie de verre (homonymie).
Anthony Ross, Laurette Taylor, Eddie Dowling et Julie Haydon jouant The Glass Menagerie à Broadway (1945)

La Ménagerie de verre (The Glass Menagerie) est une des premières pièces de Tennessee Williams, écrite en 1944.

Argument[modifier | modifier le code]

Dans la mémoire de Tom se rejoue un passé familial qui le hante, entre une mère obsédée par sa jeunesse perdue et une sœur maladivement fragile.

Personnages[modifier | modifier le code]

La pièce met en scène quatre personnages :

  • Tom Wingfield, jeune homme narrateur de la pièce. Retenu chez sa famille par conviction morale, il passe ses soirées à aller au cinéma, ou du moins c'est ce qu'il dit.
  • Laura Wingfield, sa sœur. Boiteuse et neurasthénique, elle a comme plus précieuse possession des animaux miniatures en verre, constituant une ménagerie.
  • Amanda Wingfield, leur mère, qui veut faire marier sa fille et exaspère son fils.
  • Jim O'Connor, un jeune homme ordinaire apparaissant dans les deux dernières scènes, invité par Amanda dans l'espoir qu'il tombe amoureux de Laura.

De nombreuses similitudes existent entre la famille Wingfield, fictive, et la famille, réelle, de Williams, même si des différences sont également présentes. Montée à New York en 1945, c'est avec cette pièce que Tennessee Williams connaît, à trente-quatre ans, une célébrité soudaine.

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Adaptations télévisuelles[modifier | modifier le code]


Adaptations au théâtre[modifier | modifier le code]

  • La Ménagerie de Verre en 2019, traduction d'Isabelle Famchon mis en scène par Wadih Cormier
  • La Ménagerie de Verre en 2018, traduction d'Isabelle Famchon mis en scène par Charlotte Rondelez
  • La Ménagerie de Verre en 2016, traduction d'Isabelle Famchon mis en scène par Daniel Jeanneteau
  • La Ménagerie de Verre en 2013, traduction de Jean Michel Desprats mis en scène par Carole Noury
  • La Ménagerie de Verre en 2012, traduction de Jean Michel Desprats mis en scène par Michel Caron
  • La Ménagerie de Verre en 2009, traduction de Jean Michel Desprats mis en scène par Jacques Nichet
  • La Ménagerie de Verre en 2007, traduction de Jean Michel Desprats mis en scène par Olivier Lopez
  • La Ménagerie de Verre en 2006, traduction de Jean Michel Desprats mis en scène par Juliette Moltes

Influences[modifier | modifier le code]

En 2009, la metteuse en scène argentine Romina Paula s'inspire librement de cette pièce pour écrire et mettre en scène El Tiempo todo entero (Le Temps tout entier).