Qardaha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Qardaha
(ar) قرداحة
Administration
Pays Drapeau de la Syrie Syrie
Mouhafadha (محافظة) Lattaquié
Géographie
Coordonnées 35° 27′ nord, 36° 03′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Syrie

Voir sur la carte administrative de Syrie
City locator 14.svg
Qardaha

Qardaha (en arabe قرداحة) est une petite ville de Syrie, près de Lattaquié. Elle est le berceau de la famille El-Assad, au pouvoir dans le pays depuis le début des années 1970 (avec Hafez el-Assad qui y est né), issue de la communauté alaouite particulièrement nombreuse dans cette cité.

L'aéroport international de Lattaquié se trouve à proximité sur le territoire de sa municipalité. Avec ses villages environnants, la zone atteint environ 17 000 habitants en 2009, mais la ville elle-même, à l'habitat dispersé, avec une seule rue principale, dépasse à peine les 2 000 habitants[1].

Géographie et Climat[modifier | modifier le code]

La ville domine une zone de collines argileuses (entre 200 et 370 mètres d'altitude) ravinées par des oueds. Au nord et au sud, des ravins entaillent le plateau; à l'est le plateau s'étend jusqu'au horst alaouite.

La ville est traversée par la route en provenance de Tartous (à l'ouest) et en direction de Masyaf (à l'est) et bordée plus loin au sud par la route en direction de Dreykich.

Relevé météorologique de Qardaha
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 3 6 6 13 17 20 20 17 15 9 5 5
Température maximale moyenne (°C) 7 11 15 19 24 28 29 28 26 23 17 10
Précipitations (mm) 182 119 63 40 29 6 4 1 37 79 90 178
Source : Weather Base


Histoire[modifier | modifier le code]

Intérieur du mausolée d'Hafez el-Assad.

Cette zone alaouite a toujours été belliqueuse et servait de lieu défensif aux razzias vers la plaine de Jablé et Lattaquié. En 1854, ses habitants menèrent un combat victorieux contre le gouverneur ottoman de Lattaquié, entraînant toute la montagne dans la révolte.

La famille Assad a fait ériger une mosquée à la mémoire de Naïssa el-Assad (mère d'Hafez el-Assad) dans le centre-ville, ainsi qu'un mausolée à Basel el-Assad, le fils ainé d'Hafez et frère de Bachar, l'est de la ville et un grand mausolée en hauteur à la mémoire de Hafez el-Assad[1]. Un autre mausolée accueille les visiteurs sur une colline en hauteur de la ville, à la gloire du cheikh Saleh Ali.

Le ville été victime de tirs de roquettes des rebelles islamistes le 24 avril 2013.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Balanche, op. cité