An-Nabk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
An-Nabk
Mar Musa.jpg
Géographie
Pays
Gouvernorat
District
Altitude
1 255 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
52 502 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Point carte.svg

An-Nabk ou Al-Nabek ou Nabek (en arabe: النبك) est une petite ville de Syrie, située dans le Rif Dimashq, à environ 70 km au nord de Damas, et capitale du Qalamoun. Sa population était de 32 548 habitants lors du recensement de 2004[1].

Le sens du mot Al-Nabek signifie "endroit élevé" en arabe, ce qui traduit sa localisation à environ 1 260 m d'altitude[2],[3].

Au milieu du XIXe siècle, sa population était composée pour la plupart de musulmans sunnites et de chrétiens syriaques[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

An-Nabk est mentionnée par les géographes arabes à partir du XIIe siècle. Ibn Jubayr reporta l'existence de ce village situé au nord de Damas "avec de l'eau en abondance et une large étendue de terres cultivables". C'est dans cette localité que se rencontrèrent Ibn Taymiyya et le mongol Mahmud Ghazan.

Géographie[modifier | modifier le code]

An-Nabk est située à environ 20 km de la frontière libanaise, à proximité du Mont Qalamoun. Au sud se trouve la ville de Yabroud, au nord Deir Atiyya, et à l'ouest il y a les montagnes de l'Anti-Liban. Le climat de la ville est tempéré et sec, ce qui en fait un bon endroit de villégiature que ce soit en hiver ou en été.

Une bonne part des habitants d’An-nabk se sont expatriés[réf. nécessaire], en majorité dans les pays du Golfe persique, mais aussi en Europe et en Amérique latine. Cette ville s'est développée surtout grâce à l'argent versé par ses résidents expatriés dans les pays arabes du Golfe. La majorité de la population est sunnite qui cohabite avec une minorité chrétienne.

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Deir Mar Moussa al-Habachi: Construit vers le VIe siècle, le Monastère de Saint Moise l'Abyssin surplombe la ville en allant vers l'Est.

La citadelle, sa construction remonte à la présence française durant la période du mandat (1920-1946).

L’hôpital du Qalamoun, appelé autrefois l’hôpital danois, relatif à la mission danoise qui a construit l'édifice en 1919, considéré comme l'un des plus anciens hôpitaux modernes de Syrie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. General Census of Population and Housing 2004. Syria Central Bureau of Statistics (CBS). Rif Dimashq Governorate.
  2. (en) Robert B. J. Mason, « An Nabk », sur Homsonline.com (consulté le 4 mai 2016)
  3. « GeoNames.org », sur www.geonames.org (consulté le 3 mai 2016)
  4. (en) Eli Smith, Biblical Researches in Palestine, Mount Sinai and Arabia Petraea: A Journal of Travels in the Year 1838, Volume 3, Boston, Crocker and Brewster, (lire en ligne), p. 173