Al-Thawrah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Al-Thawrah
Administration
Pays Drapeau de la Syrie Syrie
Gouvernorat Racca
District Al-Thawrah
Démographie
Population 69 425 hab. (2004)
Coordonnées 35° 50′ 04″ nord, 38° 32′ 47″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

Voir sur la carte administrative de Syrie
City locator 14.svg
Al-Thawrah

Al-Thawrah (en arabe : الثورة), aussi connue comme Al-Tabqah (الطبقة ou simplemant Tabqa), est une ville du gouvernorat de Racca, en Syrie.

Le nom de Al-Thawrah qui signifie en français, « La Révolution », fait référence au coup d'État de 1963 qui mena le Parti Baas syrien au pouvoir. Tabqa est l'ancien nom du site sur lequel la ville nouvelle de Al-Thawra a été construite[1].

La ville moderne d'Al-Thawrah qui se trouve à proximité l'ancienne ville de Tabqa[2], doit sa fondation à la suite de la construction du barrage de Tabqa entre 1968 et 1974, situé à moins de 4 km au nord-est. Elle abritait alors les ouvriers et leurs familles[3].

Elle se trouve sur la rive sud du lac el-Assad créé par le barrage.

Article détaillé : Bataille de Tabqa (2014).

Durant la guerre civile syrienne, la base aérienne de Tabqa est prise par l'État islamique le , après une bataille de six jours. Environ 160 à 200 soldats du régime syrien sont faits prisonniers et exécutés les 27 et .

Article détaillé : Offensive de Tabqa.

Le , l'armée syrienne appuyée par l'aviation russe déclenche une offensive en pénétrant dans le gouvernorat de Raqqa pour tenter de reprendre la ville par le sud[4]. Le , l'armée régulière n'était plus qu'à 24 km du lac el-Assad et à 30 km de l'aéroport de la ville[3]. Mais les djihadistes contre-attaque le et repoussent l'offensive[5].

La nuit du 21 au , des soldats américains et près de 500 membres des FDS sont héliportés au sud du lac el-Assad, dans une zone située à 15 kilomètres à l'ouest de la ville, coupant ainsi la route reliant Alep à Raqqa en prenant le contrôle de plusieurs localités situées sur cet axe[6],[7],[8]. Ces forces attaquent ensuite au barrage de Tabqa par le sud, tandis que le reste de FDS lance l'assaut par le nord[9]. Les Américains appuient l'offensive avec des hélicoptères et de l'artillerie[9]. Le , elles prennent le contrôle de l'aéroport de Tabqa situé à 10 km au sud de la ville[10]. Le , les FDS encerclent Tabqa par l'est en coupant la dernière route y menant et s'emparent du village de Safsafah, situé à six kilomètres[11]. Tabqa et son barrage sont entièrement conquis par les FDS le [12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Al Thawra (Tabaqa) », sur Ministry of Tourism - Syria).
  2. « Syrie: Tabqa, un enjeu économique et stratégique », sur Le Parisien
  3. a et b « L’armée syrienne avance vers Tabqa, l’EI résiste à Manbij », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 8 juin 2016)
  4. « L'armée syrienne entre dans la province de Raqa, fief de l'EI », sur La voix du Nord, (consulté le 8 juin 2016)
  5. Benjamin Barthe, L’offensive anti-EI du régime syrien vire au fiasco, Le Monde, 23 juin 2016.
  6. Maya Gebeily et Maher Al Mounes, Syrie: 40 civils tués dans des raids attribués à la coalition, AFP, 22 mars 2017.
  7. « La coalition anti-EI appuie la conquête du barrage de Taqba par les Forces démocratiques syriennes », sur opex360.com, (consulté le 23 mars 2017)
  8. Gilles Paris et Madjid Zerrouky, Les Etats-Unis multiplient les opérations militaires contre l’EI en Syrie, Le Monde, 23 mars 2017.
  9. a et b Déploiement de force américain pour reprendre un barrage stratégique en Syrie, VOA avec AFP, 22 mars 2017.
  10. Syrie : Les forces arabo-kurdes annoncent avoir repris l’aéroport de Tabqa, 20 Minutes, 26 mars 2017.
  11. « Syrie: une force kurdo-arabe encercle Taqba, une ville tenue par l'EI », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne, consulté le 6 avril 2017)
  12. Syrie : l'alliance kurdo-arabe s'empare de Tabqa et son barrage, AFP, 10 mai 2017.