Liste des territoires sous administration de l'Organisation des Nations unies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Après la fin formelle de l'existence de la Société des Nations en 1946, ses territoires sous mandat, auxquels s'ajoutèrent des territoires précédemment italien ou japonais, furent administrés sous le contrôle du Conseil de tutelle des Nations unies, à l'exception du Sud-Ouest africain que l'Union d'Afrique du Sud refusa de transférer. D'autres territoires furent ultérieurement placés sous administration directe de l'Autorité exécutive temporaire des Nations unies pour des périodes plus brèves. Enfin, plusieurs territoires faisant partie des puissances de l'Axe furent administrés militairement par des puissances alliées sans tutelle de l'ONU.

Anciens territoires sous mandat de la SDN transférés à la tutelle de l'ONU[1][modifier | modifier le code]

Autre territoire sous tutelle de l'ONU[modifier | modifier le code]

Anciens territoires sous mandat de la SDN non transférés à la tutelle de l'ONU[modifier | modifier le code]

Territoires placés sous administration temporaire de l'ONU[modifier | modifier le code]

Territoires sous administration alliée sans mandat de l'ONU[modifier | modifier le code]

Plusieurs pays de l'Axe ou territoires en dépendant précédemment furent administrés de facto, puis de jure, par divers pays alliés, dans plusieurs cas sous l'égide des Nations unies (par exemple la résolution 16 du Conseil de sécurité des Nations unies concernant Trieste), mais hors du système formel de la tutelle.

Autre territoire sous administration internationale indépendante de l'ONU[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]