Portail:Armée italienne

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Flag of Italy.svg
Portail de l'armée italienne
et de l'
histoire militaire de l'Italie

692 articles
sont actuellement liés au portail
Emblem of Italy.svg

Les forces armées italiennes (en italien Forze armate italiane, abrégées en FF.AA.) sont l'ensemble des composantes militaires de défense de la République italienne. Elles comprennent les trois forces armées traditionnelles, Armée de terre (Esercito), Armée de l'air (Aeronautica militare) et Marine (Marina militare), placées sous l'autorité du ministère de la Défense, mais également le corps des Carabiniers (Carabinieri) et la Garde des finances (Guardia di finanza). 350 000 hommes et femmes sont affectés dans les différents corps, en position de service actif ou de réserve. La suspension à partir de 2005 du service militaire obligatoire (it) s'est accompagnée d'un processus de réforme générale et d'une progressive réduction des effectifs. En application de l'article 87 de la Constitution, le président de la République commande les forces armées, préside le Conseil suprême de Défense et a autorité pour déclarer l'état de guerre décidé, conformément à l'article 78, par le Parlement qui accorde au gouvernement les pouvoirs nécessaires.

L'histoire militaire de l'Italie couvre une vaste période de temps, depuis les faits d'armes des Étrusques, dans l'Antiquité la plus ancienne, jusqu'aux opérations de maintien de la paix dans le monde de la période contemporaine sous l'égide de l'OTAN, en passant par l'impérialisme romain, l'expansion de la Sérénissime (en), la défense des anciens États, les campagnes de l'empire colonial, les guerres d'Indépendance (it) qui ont conduit à l'unité italienne au XIXe siècle et les conflits mondiaux du XXe siècle au cours desquels la péninsule se trouvait dans une position géo-stratégique centrale.

modifier
  Lumière sur...
Ww2 europe map italy june until december 1944.jpg

En 1944, vers la fin de la seconde Guerre mondiale, lors de la campagne d'Italie, la Ligne gothique (en allemand : Gotenstellung ; en italien : Linea Gotica ; en anglais : Gothic Line) désignait une ligne de fortifications organisée par le Maréchal Kesselring, au moment de la retraite des troupes allemandes. Située le long des Apennins, dans le nord de la péninsule, elle avait pour but de stopper la progression des armées alliées du général Alexander.

L’opération Olive est la plus grande bataille de la campagne d’Italie, tant au niveau du matériel engagé de part et d’autre, qu’à celui des troupes. Plus de 1 200 000 hommes y participèrent. Selon le lieutenant-général Sir Leese, commandant de la VIIIe Armée, « la bataille de Rimini fut l'une des plus dures livrées par la VIIIe armée. Les combats furent comparables à ceux d’El Alamein, de Mareth et de la ligne Gustave (Monte-Cassino) ».

Adolf Hitler, préoccupé par l’avancée des préparatifs de la Ligne gothique et conscient de l’extrême importance que celle-ci aurait dans le futur déroulement de la guerre en Europe, craignait qu’elle ne soit prise à revers par des débarquements de troupes alliées et ordonna que son nom de code soit changé. En effet, sa connotation historique trahissait à ses yeux l’importance que la Wehrmacht lui accordait et redoutait qu’en cas de percée alliée, leurs services de propagande n’en tire un immense profit. Suivant cet ordre, Kesselring rebaptisa la Ligne gothique en Ligne verte au mois de juin 1944.

À l’automne 1944, les forces armées du général Alexander transperçaient en deux endroits la ligne de défense allemande, sur l’aile droite ainsi qu’au centre, mais ne parvinrent cependant pas à rompre le front de manière décisive, les Allemands se repliant en bon ordre. Il faut attendre l’année suivante et la reprise de l’offensive au printemps pour que le front soit finalement rompu et la capitulation des forces allemandes en Italie signée, le 2 mai 1945.


Lire l’article
Autres articles sélectionnés au sein du portail Armée italienne
modifier
  Arrêt sur image
1st Sardinia Grenadiers Bastille Day 2007 n1.jpg
Soldats du 1er Régiment de grenadiers de Sardaigne pendant le défilé du 14 juillet 2007 sur les Champs-Élysées.
modifier
  Index thématique

Grands thèmes

Articles principaux

Forces armées italiennesArmée de terre italienneMarina militareAeronautica MilitareArme des Carabiniers

Histoire

Regio EsercitoRegia MarinaMarine du Royaume de SardaigneMarine royale du Royaume des Deux-SicilesMarine pontificale

Fournisseurs

AgustaWestlandAlenia AeronauticaAstraAvioBenelliBerettaGroupe Ernesto BredaFiatFincantieriFinmeccanicaIvecoMBDAOto MelaraPiaggio AeroSNIA

Ministère de la Défense

Ministère de la Défense (Italie)Giulio AndreottiArnaldo ForlaniGiampaolo Di PaolaPietro BadoglioMario MauroSergio MattarellaCarlo ScognamiglioBeniamino AndreattaAntonio MartinoArturo ParisiRoberta Pinotti

Conflits modernes italiens

Italie dans la Première Guerre mondialePremière guerre italo-éthiopienneSeconde guerre italo-éthiopienneOccupation italienne de l'ÉthiopieMarche sur RomeCorps expéditionnaire italien sur le front de l'EstCampagne d'Italie (Seconde Guerre mondiale)Guerre civile italienne.

modifier
  Une personnalité militaire au hasard

Luigi Cadorna 02.jpg
Chef d'état major Luigi Cadorna
1850 - 1928
Militaire italien qui réorganisa l'armée italienne à la veille de la Première Guerre mondiale, et en fut le chef d'état major durant les trente premiers mois du conflit.

modifier
  Articles labellisés

Article de qualité Articles de qualité

Bon article Bons articles

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours

  • à venir...

Fairytale questionmark 2.png Intentions de vote

  • à venir...
Proposer un article : bon article / article de qualité