Philippe Chatrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Chatrier
Philippe chatrier bust by laurence broderick.jpg
Buste de Philippe Chatrier par Laurence Broderick.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Philippe Georges Yves Chatrier, né le à Créteil et mort le [1] à Dinard[2], est un ancien joueur de tennis français, devenu journaliste et dirigeant sportif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeune joueur de tennis déjà champion de France juniors en 1945, Philippe Chatrier prend part à des matchs de Coupe Davis avec l'équipe de France entre 1948 et 1950. Il est classé n°6 français en 1952. Il dispute son dernier Tournoi de Wimbledon en 1953, avant de se tourner vers une carrière de journaliste. Il fonde d'ailleurs en cette année 1953 le titre de presse Tennis de France (cette même année son épouse est aussi championne de France en simple).

Capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis en 1969, Chatrier prend une part essentielle dans l'unification en 1968 entre les mondes amateur et professionnel qui divisaient jusqu'alors le tennis, au niveau mondial. De 1968 à 1973, il est vice-président de la Fédération française de tennis. Sur cette lancée, il devient président de la Fédération française de tennis en 1973, puis président de la Fédération internationale de tennis en 1977. Sous son impulsion, le tennis se popularise. Le nombre des licenciés français est multiplié par six en deux décennies, dépassant même le cap du million. Il obtient la réintroduction du tennis au programme olympique dès 1981 (sport de démonstration en 1984, puis au programme depuis 1988). Il devient membre du Comité international olympique en 1988, contribuant activement au retour du tennis aux Jeux olympiques. Il quitte ses fonctions à la FIT en 1991, après 14 années d'activité, puis à la FFT en 1993.

En 1992, il devient membre du International Tennis Hall of Fame.

Le , le court central du stade de Roland-Garros reconstruit est baptisé court Philippe-Chatrier.

Famille[modifier | modifier le code]

Son fils Jean-Philippe (1954 - 2010), interprète le fils de Jean-Paul Belmondo dans Itinéraire d'un enfant gâté, sorti en 1988.

Il a un second fils William, né en 1956 également de son union en 1953 avec Susan Partridge, joueuse anglaise de tennis.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]