Charlie Pasarell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charlie Pasarell
Image illustrative de l'article Charlie Pasarell
Charlie Pasarell à Wimbledon en 1985 lors du tournoi des plus de 35 ans.
Carrière professionnelle
1960 – 1979
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (72 ans)
Drapeau : Porto Rico Santurce
Taille / poids 1,73 m (5 8) / 75 kg (165 lb)
Prise de raquette Droitier
Hall of Fame Membre depuis 2013
Palmarès
En simple
Titres 2
Finales perdues 6
Meilleur classement 35e (03/06/1974)
En double
Titres 6
Finales perdues 19
Meilleur classement 22e (23/08/1977)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/16 1/4 1/4
Double F(1) F(1) 1/4 F(1)

Charles Pasarell Jr. dit Charlie Pasarell (ou Charlito[1]), né le à Santurce (Porto Rico), est un ancien joueur de tennis professionnel et dirigeant de tennis américain.

Il est notamment connu pour avoir été le directeur, propriétaire et organisateur du tournoi d'Indian Wells.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut parti des joueurs qui ont été à l'origine de la création du circuit ATP en 1972. Durant sa carrière, il a toujours été très actif concernant la direction, l'organisation et le développement du tennis professionnel. Membre du conseil d'administration de l'ATP dans les années 1970, il a ensuite été représentant des tournois ATP en Amérique du Nord entre 1985 et 1989 lorsque la Fédération internationale de tennis est devenue l'instance dirigeante du tennis. À la suite de la création de l'ATP World Tour en 1990, Pasarell a été réélu en tant que représentant des tournois, et ce chaque année pendant 20 ans. Il se retire en effet en 2010 [2].

En tant que directeur de tournoi, il a tout d'abord dirigé celui de La Quinta dès 1981 qui a ensuite été transféré à Indian Wells en 1987. Pasarell réussit à en faire un le tournoi le plus important du calendrier ATP après les tournois du Grand Chelem en négociant notamment des contrats avec les joueurs et les sponsors. Il fait construire un nouveau complexe en 1987 ainsi qu'un hôtel afin de rendre le tournoi plus attrayant qui fait désormais partie des Grand Prix Championship Series, équivalent actuel des Masters 1000. Après 30 années passées à la tête du tournoi, il passe la main en 2012 à l'homme d'affaire Larry Ellison.

Il reste cependant toujours actif dans le domaine du tennis, notamment dans son île natale à Puerto Rico. En août 2014, il a été nommé président du comité international de l'International Tennis Hall of Fame.

Il habite à Indian Wells avec sa femme. Il a deux enfants : un fils et une fille. Il a également un frère, Stanley Pasarell qui a joué au tennis dans les années 60 et qui a participé aux Jeux olympiques de Mexico en 1968. Il est le fils de Charles Manuel Pasarell Sr. (né en 1918), joueur de tennis dans les années 1950.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a joué son premier tournoi âgé seulement de 14 ans à Puerto Rico. Il débute en 1960 une carrière de joueur de tennis aux États-Unis et remporte son premier tournoi majeur à Indianapolis en 1962 contre Marty Riessen.

En 1965, il est quart de finaliste à l'US Open. Il remporte en 1967 le Pacific Coast Championships à Berkeley et devient à l'issue de la saison le meilleur joueur de tennis américain. Il a remporté 18 tournois en simple en tant qu'amateur dont l'US National Indoor Championships à deux reprises : en 1966 et 1967. Il passe professionnel en 1968 mais continue de prendre part à des tournois amateurs jusqu'en 1970, à l'image de l'Eastern Grass Court Championships qu'il remporte en 1968 et de l'US National Amateur Championships où il est demi-finaliste l'année suivante.

Dans les tournois du Grand Chelem, il a participé à 4 finales en double dont une à avant l'ère Open et a atteint les quarts de finale à Wimbledon en simple en 1976.

Il a joué sous contrat avec la WCT entre 1971 et 1976.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple messieurs[modifier | modifier le code]

En double messieurs[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1960 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Do. Dell n.o.
1961 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis F. Froehling n.o.
1962 3e tour (1/16) Drapeau : Inde J. Mukerjea n.o.
1963 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis T. Edlefsen 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni R. Wilson n.o.
1964 1er tour (1/64) Drapeau : Danemark J. Ulrich 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis C. McKinley n.o.
1965 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni R. Wilson 1/4 de finale Drapeau : Mexique R. Osuna n.o.
1966 3e tour (1/16) Drapeau : Australie R. Emerson n.o.
1967 1/8 de finale Drapeau : États-Unis du Brésil T. Koch 3e tour (1/16) Drapeau : Afrique du Sud B. Hewitt n.o.
1968 2e tour (1/32) Drapeau : Australie K. Rosewall 3e tour (1/16) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić n.o.
1969 1er tour (1/64) Drapeau : Australie J. Newcombe 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis P. Gonzales 2e tour (1/32) Drapeau : Australie T. Addison n.o.
1970 2e tour (1/32) Drapeau : Australie L. Hoad 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor 3e tour (1/16) Drapeau : Australie K. Rosewall n.o.
1971 2e tour (1/16) Drapeau : Australie J. Newcombe 1er tour (1/64) Drapeau : Italie N. Pietrangeli 2e tour (1/32) Drapeau : Italie A. Panatta 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis C. Richey n.o.
1972 3e tour (1/16) Drapeau : Afrique du Sud C. Drysdale n.o.
1973 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. Connors n.o.
1974 2e tour (1/32) Drapeau : Chili J. Fillol 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni B. Mottram 3e tour (1/16) Drapeau : Australie K. Rosewall n.o.
1975 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis M. Riessen 3e tour (1/16) Drapeau : Chili J. Fillol n.o.
1976 1/8 de finale Drapeau : Australie R. Case 2e tour (1/32) Drapeau : République fédérale d'Allemagne J. Fassbender 1/4 de finale Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Năstase 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis E. Dibbs n.o.
1977 1/8 de finale Drapeau : Argentine G. Vilas 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis S. Smith 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni J. Feaver
1978 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis P. Fleming
1979 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis S. Mayer 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni J. Lloyd
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1968 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : Afrique du Sud B. Hewitt
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
1/2 finale
Drapeau : États-Unis C. Graebner
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : Espagne A. Gimeno
n.o.
1969 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : Australie J. Newcombe
Drapeau : Australie T. Roche
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : France D. Contet
Drapeau : France F. Jauffret
Finale
Drapeau : États-Unis D. Ralston
Drapeau : Australie K. Rosewall
Drapeau : Australie F. Stolle
n.o.
1970 Finale
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Năstase
Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Țiriac
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
Drapeau : Pays-Bas T. Okker
Drapeau : États-Unis M. Riessen
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
Drapeau : France P. Barthes
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
n.o.
1971 1/2 finale
Drapeau : États-Unis R. Lutz
Drapeau : Pays-Bas T. Okker
Drapeau : États-Unis M. Riessen
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis R. Lutz
Drapeau : Nouvelle-Zélande B. Fairlie
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis R. Lutz
Drapeau : États-Unis S. Smith
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis R. Lutz
Drapeau : Australie J. Newcombe
Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor
n.o.
1972 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis F. Froehling
Drapeau : Australie R. Case
Drapeau : Australie G. Masters
n.o.
1973 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis F. Froehling
Drapeau : États-Unis M. Estep
Drapeau : Australie K. Warwick
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie C. Dibley
Drapeau : États-Unis P. Gerken
Drapeau : États-Unis R. McKinley
n.o.
1974 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
Drapeau : France P. Beust
Drapeau : France D. Contet
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
Drapeau : États-Unis R. Lutz
Drapeau : États-Unis S. Smith
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
Drapeau : Australie R. Carmichael
Drapeau : Australie A. Stone
n.o.
1975 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis R. Tanner
Drapeau : États-Unis V. Gerulaitis
Drapeau : États-Unis S. Mayer
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis R. Tanner
Drapeau : États-Unis M. Cahill
Drapeau : États-Unis J. Whitlinger
n.o.
1976 1/2 finale
Drapeau : États-Unis S. Smith
Drapeau : Australie J. Newcombe
Drapeau : Australie T. Roche
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : Australie D. Crealy
Drapeau : Australie K. Warwick
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : Argentine G. Vilas
Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Țiriac
n.o.
1977 Finale
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : Australie T. Roche
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
Drapeau : Australie S. Ball
Drapeau : Australie K. Warwick
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis D. Ralston
Drapeau : Australie P. Kronk
Drapeau : Australie C. Letcher
1978 n.o. 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
Drapeau : Suisse C. Dowdeswell
Drapeau : Australie C. Kachel
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis C. Graebner
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
Drapeau : Afrique du Sud B. Hewitt
1979 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie F. Stolle
Drapeau : Australie D. Collings
Drapeau : Australie J. Trickey
1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud D. Schneider
Drapeau : États-Unis J. Sadri
Drapeau : États-Unis T. Wilkison
1980 n.o. 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis C. Graebner
Drapeau : Afrique du Sud B. Hewitt
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Profil sur tennisarchives
  2. Biographie de Charlie Pasarell sur le site de l'ATP
  3. Tournoi joué deux fois en 1977 (janvier et décembre). De 1978 à 1985, l'Open d'Australie s'est tenu en décembre.