Phare des Triagoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Phare de Triagoz)
Phare des Triagoz
Image dans Infobox.
Localisation
Coordonnées
Adresse
Histoire
Construction
Automatisation
Patrimonialité
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
15 m
Élévation
29 m
Matériau
Équipement
Portée
14 milles
Feux
Oc(2) WR 6s
Secteur rouge 339°-010°
Identifiants
ARLHS
Amirauté
A1790Voir et modifier les données sur Wikidata
NGA
Localisation sur la carte des Côtes-d’Armor
voir sur la carte des Côtes-d’Armor
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le phare des Triagoz se dresse sur la roche de Guen-Bras, au centre du plateau des Triagoz dans les Côtes-d'Armor. Il a été classé au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Le bâtiment est une tour carrée en granite rose de Ploumanac'h avec saillie semi-circulaire sur un côté.

Historique[modifier | modifier le code]

Plan

Le phare des Triagoz fut construit sous la direction des ingénieurs Dujardin et Pelau entre 1861 et 1864, date à laquelle il fut mis en service. Il était alors équipé de lentilles de Fresnel[2].

Il fut électrifié en 1981, en remplacement du feu à vapeur de pétrole, et automatisé en 1984.

La lanterne du phare des Triagoz a été démontée et déposée dans la cour de la subdivision de Lézardrieux.

Actuellement[Quand ?], faute d'entretien suffisant, par manque de crédit, le phare se dégrade. Une restauration du garde-corps est prévue en 2016 tandis que l'inscription au titre des monuments historiques intervient en 2017.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dujardin, « Notice sur la construction du phare des Triagoz », Mémoires de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord, vol. 1,‎ , p. 241-264 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :