Phare de Penlan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phare de Penlan
Phare de Penlan (1).JPG
Localisation
Coordonnées
Adresse
Histoire
Construction
1882
Automatisation
oui
Statut patrimonial
Bien recensé dans l'inventaire général du patrimoine culturel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
17,93 m
Élévation
28 m
Équipement
Lanterne
Lampe halogène 180 W
Portée
14,5 milles
Feux
2 occ. 6 s
3 secteurs blanc, rouge, vert
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Morbihan
voir sur la carte du Morbihan
Red pog.svg

Le phare de Penlan[1], maison-phare, est situé à l'embouchure de la Vilaine, dans le sud du Morbihan, sur la commune de Billiers (pointe de Pen Lan).

Il est automatisé et télécontrôlé depuis le phare de Goulphar à Belle-Île-en-Mer.

Historique[modifier | modifier le code]

Le phare a été automatisé en 1995.

Optique[modifier | modifier le code]

Lors de sa première mise en service, l'optique était un feu fixe blanc de 4e ordre dioptrique, la focale 0,15 mètre. En 1888, l'optique était un feu fixe de 4e ordre dioptrique, focale 0,25 m secteurs blancs, rouges et verts.

Depuis mai 1955, l'optique est feu à 2 occultations toutes les 6 secondes, focale 0,25 m.

La codification sur la carte marine 7033 du SHOM EST/

Oc (2) WRG 6s 26m 15/11M ce qui signifie

  • c'est un feu à secteurs (secteur W blanc, R rouge G vert)
  • c'est un feu à occultations (Oc)
  • c'est un feu à 2 occultations (2)
  • la fréquence est de 6 secondes (6s)
  • son élévation est de 26 mètres (ce qui permet de calculer la distance avec un sextant) ((hauteur*1.86)/ angle lu sur le sextant)
  • la portée est de 15 nautiques pour le secteur blanc et 11 nautiques pour les secteurs rouge et vert

(carte 7033 du SHOM)

Il faut arriver par le secteur blanc

Rythme : L=3 s / O=1 s / L=1 s / O=1 s T=6 s

(DIRM NAMO)

Combustibles[modifier | modifier le code]

Le combustible était initialement (1839) de l'huile végétale. La migration ves l'huile minérale se situe vers 1875. L'électrification est réalisée en 1955 suivie de l'automatisation en 1995.

Photographies[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Archives nationales conservent, sous la cote CP/F/14/17521/14, quatre plans du phare de Penlan datant de 1836 à 1882.

Liens externes[modifier | modifier le code]