Petite Camargue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Petite Camargue
Image illustrative de l'article Petite Camargue
Paysage de Petite Camargue

Subdivision administrative Occitanie
Subdivision administrative Gard
Villes principales Vauvert
Saint-Gilles
Aigues-Mortes
Le Grau-du-Roi
Coordonnées 43° 34′ nord, 4° 17′ est
Géologie Alluvions
Sables
Relief Plaine
Zone humide
Production Viticulture
Riziculture
Saliculture
Élevage
Régions naturelles
voisines
Camargue
Costières

La Petite Camargue, ou Camargue gardoise, désigne la partie de la Camargue située à l'ouest du Petit-Rhône, dans le département du Gard et de l'Hérault.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Petite Camargue, la Camargue et le parc naturel régional

Situation[modifier | modifier le code]

La majeure partie du territoire de la Petite Camargue se situe entre le Petit-Rhône (à l'Est) et le Vidourle (à l'Ouest), puis entre le plateau des Costières (au Nord) et la mer Méditerranée (au Sud)[1]ainsi que l'Est du département de l'Hérault entre Montpellier et Marsillargues. L'une des principales villes de la région est Vauvert, commune qui englobe plus de la moitié de son territoire (jusqu'à Sylvéréal).

Communes concernées[modifier | modifier le code]

Les communes suivantes sont situées au moins en partie en Petite Camargue :

Milieu naturel[modifier | modifier le code]

La petite Camargue a été désignée le 8 janvier 1996 site Ramsar pour l'importance de ses zones humides[2].

Faune[modifier | modifier le code]

La faune est diversifiée :

Flore[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La Petite Camargue correspond, à l'ouest du delta actuel, à une zone anciennement occupée par des bras disparus du Rhône, qui arrosaient la côte languedocienne, entre Beaucaire et la mer. L'histoire a gardé quelques traces de cette configuration, dont les étangs de Scamandre, du Charnier et de l'Or sont les reliquats modernes. De nos jours, le Petit-Rhône en voie d'atterrissement peut également être considéré comme un reliquat de ces bras historiques, du moins dans son tracé supérieur, d'Arles à Saint-Gilles.

La Camargue gardoise est aujourd'hui un espace protégé. Elle est l'objet d'une opération Grand site et a reçu le label « Grand Site de France » en 2014[3]. La gestion de ses ressources naturelles et la valorisation de son patrimoine ont été confiées au Syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise, regroupant 8 communes du territoire ainsi que le conseil général du Gard.

Activité économique[modifier | modifier le code]

Viticulture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Viticulture en Camargue.

Riziculture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Riz de Camargue.

Saliculture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Salins d'Aigues-Mortes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les unités de paysage de la Camargue gardoise », sur l'atlas des paysages du Languedoc-Roussillon (consulté le 19 décembre 2016)
  2. (en) « La Petite Camargue », sur le service d’information des Sites Ramsar (consulté le 18 mars 2015)
  3. « Le label Grand Site de France et les sites labellisés », sur www.grandsitedefrance.com (consulté le 5 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]