Parachutage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le parachutage est le largage par avion d'hommes ou de matériels pourvus de parachutes, sur un lieu précis.

Article détaillé : Parachute.

Par extension, le « parachutage » est un terme utilisé en politique pour désigner de façon péjorative une candidature à un scrutin sans que le candidat n'ait beaucoup d'attaches locales à la circonscription électorale visée. Le parachutage émane également d'une décision politique d'une instance nationale (un parti politique) ou d'une personnalité politique majeure, qui veut privilégier une candidature personnelle, aux dépens des candidatures locales.

Les personnalités qui sont l'objet de ce parachutage — les « parachutés » — se défendent habituellement d'un ancrage sans pertinence, et ont en général à cœur de trouver une justification autre que stratégique à leur arrivée : des racines familiales ou un passé vécu, une demande de la part de militants locaux, etc.

En septembre 2017, le député français Jean-Carles Grelier dépose proposition de loi à l'Assemblée nationale pour interdire les parachutages électoraux[1].

Exemples de parachutages politiques en France[modifier | modifier le code]

Exemples de parachutages politiques à l’étranger[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Un député LR veut interdire les parachutages électoraux », valeursactuelles.com, 12 septembre 2017.
  2. Olivier Faye, « Sébastien Chenu, de NKM à Le Pen... en passant par Hidalgo », sur lemonde.fr, (consulté le 10 mai 2017).
  3. Frédéric Valletoux, « À Meaux, Jean-François Copé se donne des atouts pour réussir son implantation politique », lesechos.fr, 20 octobre 1998.
  4. Gilles Rof, « Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au socialiste Patrick Mennucci », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  5. « Quand Rama Yade promettait de n’accepter "aucun parachutage nulle part", une méthode "des vieux partis politiques complètement déconsidérés" », sur lelab.europe1.fr, .

Bibliographie[modifier | modifier le code]