Opposites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opposites
Album de Biffy Clyro
Sortie Drapeau : Royaume-Uni Drapeau : France
(voir historique de sortie)
Enregistré mars - juillet 2012
Village Recorder (en), Santa Monica
Pulse Recording Studios, Los Angeles
First Baptist Church, Pasadena
Ocean Way Recording, Hollywood
Capital Studios, Hollywood
Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 77:49
Genre Rock alternatif
Producteur Biffy Clyro
Garth Richardson
Label 14th Floor Records

Albums de Biffy Clyro

Singles

  1. Black Chandelier
    Sortie :
  2. Biblical
    Sortie :
  3. Opposite
    Sortie :
  4. Victory Over the Sun
    Sortie :

Opposites est le sixième album studio du groupe écossais de rock alternatif Biffy Clyro, publié le au Royaume-Uni et en France par 14th Floor Records. C'est un double album de vingt chansons dont les parties se nomment The Sand at the Core of Our Bones et The Land at the End of Our Toes.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Biffy Clyro, groupe écossais de rock alternatif formé en 1995, connaît le succès avec son quatrième album studio Puzzle, paru en 2007 et certifié disque de platine[1]. Le trio commence alors à tourner avec des groupes tels que Muse, Linkin Park ou Queens of the Stone Age avant de publier Only Revolutions en 2009, confirmant la réussite de son prédécesseur[1]. Après de nouvelles premières parties pour Muse, ils jouent en 2010 dans le nouveau Wembley, donnant lieu par la suite à leur premier album live Revolutions : Live at Wembley, sorti en 2011 et qui se classe 9e des charts britanniques[2].

Alors que le groupe déjà commencé à travailler sur son futur album au printemps 2010[3], il continue de jouer des concerts et de participer à des festivals en 2011 (Rock en Seine et Sonisphere Festival entre autres)[4],[5],[6], retardant leur entrée en studio[7]. À la fin de l'année, le trio déclare au NME qu'ils ont déjà écrit vingt-deux pistes pour leur futur album, dont Black Chandelier et The Joke's On Us, qu'ils ont déjà jouées lors de concerts[8].

Enregistrement et production[modifier | modifier le code]

Le groupe se rend en mars 2012 au Village Recorder (en) à Santa Monica, près de Los Angeles, afin de préparer l'enregistrement avec le producteur Garth Richardson, qui les avait déjà accompagné sur les deux précédents opus[9]. Ils commencent les prises le mois suivant et installent une webcam qui diffuse en direct sur leur site les sessions effectuées dans ce même studio pendant cinq mois[10]. Le chef d'orchestre David Campbell et le claviériste de session Jamie Muhoberac sont de nouveau conviés à participer à celui-ci après avoir joués sur Only Revolutions[11].

Alors qu'il était prévu que deux albums paraissent[12], Biffy Clyro décide finalement de n'en faire plus qu'un sous la forme d'un double album dont les parties sont intitulées The Land At The End Of Our Toes et The Sand At The Core Of Our Bones[13]. Lors de leur passage le 31 juillet dans l'émission de Zane Lowe à la BBC Radio 1, le groupe joue en avant-première la chanson Stingin' Belle, du futur sixième album, et annonce en même temps le titre de celui-ci[14]. Le lendemain, le clip vidéo du morceau est mis en ligne sur le site officiel[15].

Le 18 septembre, le groupe publie la liste des chansons, les dates de mise en vente et les formats disponibles du futur album[16].

Parution et réception[modifier | modifier le code]

Sortie et promotion[modifier | modifier le code]

Disponible en pré-commande à partir du 18 septembre 2012, Opposites est publié le 25 janvier 2013 en Allemagne, en Belgique, en Irlande, aux Pays-Bas et en Suisse, le 28 en Danemark, en Finlande, en France, en Norvège et au Royaume-Uni et le 29 en Espagne et en Italie[17]. L'album est mis en vente sur le continent nord-américain à partir du 12 mars[18]. Avec plus de trois ans entre Only Revolutions et Opposites, cet écart marque la plus longue attente entre deux albums studio pour le groupe.

L'album sort sous différents formats : le double album CD de vingts chansons avec un DVD présentant le making-of de l'enregistrement ; un coffret en édition limitée avec le double album en vinyle 12", un carnet illustré des chansons, les tablatures, un disque avec les chansons en instrumental et une copie du film original en super 8 ayant servi à faire le making-of ; le simple album avec quatorze chansons en format CD et vinyle 12"[16].

Bien que la chanson Stingin' Belle soit parue la première avec un clip vidéo[15], le premier single de l'album est Black Chandelier, sorti le 14 janvier 2013[19]. Il obtient à son meilleur, une quatorzième place au classement britannique des ventes de singles[20]. Le second, Biblical, publié le 1er avril[21], n'est resté qu'une semaine au classement, ne dépassant pas la 70e place[20]. Opposite, le troisième single[22], sort le 24 juin et entre à la 49e place des charts[20], tandis que Victory Over the Sun, le quatrième, est publié le 8 septembre mais ne se classe même pas[23].

Comme pour les précédents opus, Opposites est suivi par une compilation regroupant des chansons enregistrées en même temps que l'album et n'y figurant pas. Similarities sort le 21 juillet au Royaume-Uni et en Europe, puis deux semaines plus en Amérique du Nord et en Australie[24].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Opposites reçoit des critiques globalement positives avec un score de 69 % sur Metacritic, basé sur treize analyses[25]. Ainsi, le magazine Clash dit clairement « c'est prétentieux, gonflé, totalement complaisant mais absolument magnifique », lui attribuant au passage la meilleure note[38]. Le Q magazine pense que « ce sixième album a tout ce qu'on voudrait d'un groupe de rock : des riffs, de l'audace, gros refrains et même un peu de cornemuse »[35], tandis que Mojo estime que Biffy Clyro atteint « son apogée » avec cet album « brillamment exécuté et venant du fond du cœur »[29]. Al Fox, pour la BBC, le considère comme « un album de haute volée, solide et attrayant »[28] alors que Dan Stubbs, du NME, évoque des « chansons très bien construites » et « beaucoup d'audace »[26]. Andy Baber (MusicOMH) reconnaît qu'« Opposites n'est nullement parfait, [...], mais qu'il donne largement de quoi affronter les têtes d'affiche de festivals qui attendent le groupe cet été » et définit Biffy Clyro pour cette raison comme étant « un des meilleurs groupes de rock britanniques »[39]. John Dingwall va même plus loin, puisqu'en plus d'élire l'opus « Meilleur album de la semaine » pour le Daily Record, il décrit le trio « comme sous-estimé et que ce n'est probablement qu'une question de temps avant qu'ils ne deviennent l'un des meilleurs groupes de rock de la planète »[34]. Andy Ritchie, du magazine Rock Sound, abonde aussi dans ce sens en pointant la capacité du groupe à « produire des refrains qui remplissent des stades »[30]. Tony Clayton-Lea, de l'Irish Times, le trouve « très bien ficelé » et varié, allant « de la cornemuse (Stingin' Belle) au groupe de mariachi (Spanish Radio), en passant par le rock alternatif (A Girl and His Cat, Little Hospitals) et d'énormes hymnes (Black Chandelier, Biblical) »[40]. Pour Matt Collar d'Allmusic, Opposites reste dans la lignée du précédent album, avec « des chansons élaborées où se côtoient crochets accrocheurs et arrangements complexes ». Il le définit comme « un travail ambitieux sur lequel le trio écossais mélange ses penchants pour le prog-rock et son talent pour la pop de grande écoute »[36]. Plus sobre, Christian Larrède, des Inrocks, le qualifie d'« ambitieux jusqu’à la démesure, les écossais lâchent les chevaux ». Il estime que le groupe garde sa « marque de fabrique (riffs péremptoires et chœurs mâles) » et y adjoint « quelques subtilités rayonnantes : ensemble à cordes, cornemuses ondoyantes, harmonies celtes ou harpes en grappe », résumant ainsi Opposites à « ambition et subtilité »[37].

En revanche, d'autres critiques ne sont pas aussi prolifiques. Par exemple, Alexis Petridis, journaliste du Guardian, se demande si Biffy Clyro n'a pas « sombré dans le cliché rock » avec ce double album, ne le voyant pas comme « le chef d’œuvre de leur carrière », mais pas non plus comme « l'immense désastre que cela aurait pu être »[31]. Neil McCormick, pour le Daily Telegraph, note lui aussi l'ambition et l'audace du groupe, mais estime qu'il « ne nous laisse pas avec l'envie d'en vouloir plus ou d'avoir passé un des meilleurs moments de notre vie », ajoutant que « les fans de Biffy Clyro y verront peut être un chef d’œuvre, mais que pour les novices, cela n'apportera qu'un mal de crâne »[33]. Sputnikmusic considère que les chansons sont globalement bonnes mais que « ça part dans toutes les directions »[27], alors que Marc Burrows, de Drowned in Sound, dit que le groupe a fait de l'excellent de son domaine, « au point de nous rendre insensibles à ce qui les rend si spécial ». Il conclut qu'il « aurait mieux fallu un album deux fois moins long ou deux fois plus intéressant »[32]. Phil Mongredien, de l'Observer partage également cet avis en évoquant le fait qu'ils « continuent leur progression vers un son plus poli et fait pour la scène » et que « sur les 80 minutes, il y a la sensation qu'ils se sont dispersés »[41].

Succès commercial[modifier | modifier le code]

Dès sa sortie, Opposites rencontre un grand succès puisqu'il débute à la première place des classements britanniques de vente d'albums, une première pour le groupe[42]. Il se classe également 2e en Suisse[43], 3e en Irlande[44] et en Finlande[45], 5e en Allemagne après une semaine[46] et dans plusieurs top30 de pays européens[47],[48],[49],[50],[51],[52]. Avec plus de 70 000 exemplaires vendus la première semaine, l'album est certifié disque d'argent après trois jours et disque d'or après seulement dix[53],[1].

Biffy Clyro remporte la catégorie du « Meilleur album » aux Kerrang! Awards 2013, devant Don't Panic de All Time Low, Sempiternal de Bring Me the Horizon, Priorities de Don Broco et Wretched and Divine: The Story of the Wild Ones de Black Veil Brides[54]. Le trio est de nouveau récompensé pour le même prix lors des Q Awards 2013[55].

Liste des classements de ventes pour l'album Opposites
Pays Meilleure position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[46] 5
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[56] 22
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[47] 12
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[57] 73
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[58] 63
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[59] 35
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[60] 36
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[45] 3
Drapeau de la Hongrie Hongrie (Mahasz)[48] 11
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[44] 3
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[49] 9
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[51] 25
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[50] 22
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[42] 1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[52] 16
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[43] 2
Liste des certifications pour l'album Opposites
Pays Ventes Certifications
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 100 000 + Disque d'or Or[1]

Tournées[modifier | modifier le code]

Afin de promouvoir Opposites, Biffy Clyro effectue différentes tournées au cours de 2013, dont la première se déroule du 17 février au 6 mars à travers huit pays de l'Europe de l'Ouest[61]. Ils seront accompagnés par Blood Command, puis par The Xcerts (en) lors de celle-ci[62]. Le trio fait ensuite une tournée au Royaume-Uni, en Irlande et en Écosse du 20 mars au 3 avril[63], dont les premières parties sont assurées par City and Colour, à l'exception de la première date qui est assurée par Little Comets (en)[64],[65].

Du 9 au 26 avril, Biffy Clyro part en Amérique du Nord en soutien de Muse, comme ce fut déjà le cas par le passé[66], et en profite pour participer au Coachella Festival le 13 avril à Los Angeles[67]. Ils sont néanmoins obligés de mettre fin à leur tournée dès le 18 avril car Simon Neil rencontre de graves problèmes respiratoires lors des spectacles du 15 et 16 avril au Madison Square Garden de New York, qui pourraient mettre sa santé en danger sur le long terme[68].

Après un mois de repos, ils reprennent la route et remontent sur scène pour la tournée européenne de Muse sur cinq soirs en juin et juillet, avec notamment un passage au Stade de France le 22 juin[69]. Le groupe participe également à une vingtaine de festivals européens entre mai et août 2013[70], dont le Bilbao BBK Live Festival[71], le Rock am Ring[72], le Bergenfest[73] et la tête d'affiche du Reading and Leeds Festivals[74]. Biffy Clyro conclut l'année par une nouvelle grande tournée européenne du 31 octobre au 16 décembre[75] et par la sortie le 1er décembre d'un deuxième album live, Opposites : Live from Glasgow. Ce disque réservé uniquement à l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse propose quatorze chansons du concert donné le 1er avril au Clyde Auditorium de Glasgow[76].

En 2014, le trio repart aux États-Unis et au Canada pour quelques dates début février[77], avant de participer au Soundwave Festival (en) en Australie jusque début mars[78], et au RAMFest (en) en Afrique du Sud le weekend du 6 au 9 mars[79]. Avec l'arrivée de l'été, Biffy Clyro retrouve plusieurs grands festivals européens tels que le T in the Park ou le Rock Werchter[80],[81], mais fait également ses débuts sur les scènes russes fin mai à Moscou et Saint-Pétersbourg[82]. À la rentrée, le trio retourne en Australie pour une tournée de cinq dates[83], avec un soir à Auckland en Nouvelle-Zélande[84]. Ils s'envolent ensuite pour l'Amérique du Sud et se produisent pour la première fois au Chili, au Mexique et en Argentine[85].

Liste des concerts pour la promotion d'Opposites[86]
Date Pays Ville Salle/Festival Première partie/Support
European Tour - Tournée en Europe de l'Ouest[61]
Belgique Bruxelles AB Box Blood Command
Pays-Bas Amsterdam Melweg
Allemagne Hambourg Grosse Freheit 36
Danemark Copenhague Vega
Norvège Oslo Sentrum Scene
Suède Göteborg Tradgaarn
Allemagne Berlin Huxleys
Cologne E-Werk
Finlande Helsinki Nosturi
Suède Stockholm Berns The Xcerts (en)
Allemagne Breme Aladin
Wiesbaden Schlachthof
France Paris Bataclan
2013 Arena Tour - Tournée au Royaume-Uni, en Irlande et en Écosse[63]
Royaume-Uni Newcastle Upon Tyne Metro Radio Arena Little Comets (en)
Birmingham LG Arena City and Colour
Cardiff Motorpoint Arena
Sheffield Motorpoint Arena
Manchester MEN Arena
Bournemouth BIC Arena
Irlande Dublin O2 Arena
Belfast Odyssey Arena
Écosse Aberdeen AECC
Glasgow SECC
Royaume-Uni Londres O2 Arena
North American Tour - Tournée en Amérique du Nord (en première partie de Muse)[66]
Canada Toronto Centre Air Canada Muse
États-Unis Boston TD Garden
Los Angeles Coachella Festival[87] -
New York Madison Square Garden Muse
New Jersey Izod Center ANNULE[68]
Uniondale Nassau Coliseum
Canada Montréal Centre Bell
Québec Colisée Pepsi
Festivals européens et premières parties de Muse à l'été 2013[70]
Royaume-Uni Derry Radio 1's Big Weekend[88] -
Suède Hässleholm SiESTA![89] ANNULE[90]
Pays-Bas Amsterdam Amsterdam ArenA Muse
Allemagne Nürburg Rock im Park[91] -
Nuremberg Rock am Ring[92]
Norvège Bergen Bergenfest[93]
Danemark Aarhus Northside Festival[94]
Autriche Mattersburg Nova Rock Festival[95]
France Paris Stade de France Muse
Nice Stade Charles-Ehrmann
Suisse Saint-Gall OpenAir St. Gallen[96] -
Italie Turin Stade olympique Muse
Belgique Werchter Rock Werchter[97] -
France Arras Main Square Festival[98]
Finlande Turku Ruisrock[99]
France Paris Soirs d’Été OÜI FM[100]
Espagne Sant Antoni de Portmany Ibiza Rock[101]
Bilbao Bilbao BBK Live Festival[102]
Portugal Lisbonne Optimus Alive![103]
Allemagne Berlin Waldbühne Muse
Norvège Tønsberg Slottsfjell Festival[104] -
Nordfjordeid Malakoff Festival[105]
Espagne Magaluf Mallorca Rock[106]
Hongrie Budapest Sziget Festival[107]
Pologne Cracovie Coke Live Festival[108]
Allemagne Eschwege Open Flair Festival[109]
Rothenburg Taubertal Festival[110]
Suisse Gampel-Bratsch Open Air Gampel[111]
Allemagne Hockenheim Rock N Heim[112]
Gelsenkirchen Rock im Pott[113]
Royaume-Uni Leeds Leeds Festival[114]
Reading Reading Festival[115]
European Tour - Tournée européenne[75]
Pays-Bas Tilburg 013 -
Danemark Copenhague Grey Hall
Norvège Bergen USF
Stavanger Zetlitz
Oslo Sentrum Scene
Suède Stockholm Arena Fryshuset
Finlande Helsinki Helsinki Circus
Estonie Tallinn Rock Café
Lettonie Riga Palladium
Pologne Varsovie Stodola
République tchèque Prague Roxy
Slovaquie Bratislava MMC Club
Autriche Vienne Gazomètres
Suisse Zurich X-Tra Rag Dolls[116]
Allemagne Offenbach Stadthalle -
France Paris Le Trianon Arcane Roots[117]
Allemagne Düsseldorf Mitsubishi Electric Halle Walking Papers/Arcane Roots[117]
Hambourg Sporthalle
Berlin Columbiahalle
Munich Zenith
Italie Milan Live Trezzo Walking Papers[117]
Bologne Estragon
France Lyon Le Transbordeur
Espagne Madrid Riviera
Barcelone Razzmatazz
France Cognac West Rock
Tourcoing Le Grand Mix
Luxembourg Luxembourg Rockhal
Belgique Bruxelles AB Box
North American Tour - Tournée en Amérique du Nord[77]
Canada Vancouver Commodore Ballroom (en) -
États-Unis Seattle Showbox at the Market (en)
Portland Doug Fir Lounge (en)
San Francisco Great American Music Hall (en)
Los Angeles El Rey Theatre (en)
Las Vegas Hard Rock Live (en)
Soundwave Festival[78]
Australie Brisbane Brisbane Exhibition Ground -
Sydney Blacktown Olympic Park
The Factory
Melbourne Corner Hotel (en)
Flemington Racecourse (en)
Adélaïde Bonython Park (en)
Perth Claremont Showgrounds (en)
RAMFest Festival[79]
Afrique du Sud Johannesburg - -
Le Cap
Festivals et concerts européens pour l'été 2014
Israël Tel Aviv Nokia Arena -
France Bourges Printemps de Bourges[118]
Écosse Glasgow King Tut's Wah Wah Hut[119]
Russie Moscou GlavClub[82]
Saint-Pétersbourg A2[82]
Italie Bologne Rock in Idro[120]
Allemagne Hanovre Expo Plaza
Hongrie Szántód Pafe Festival
Pays-Bas Landgraaf Pinkpop[121]
Royaume-Uni Île de Wight Festival de l'île de Wight[122]
Irlande Cork Live at the Marquee[123]
Dublin Royal Hospital Kilmainham (en)[123]
République tchèque Hradec Králové Rock for People (en)[124]
Belgique Werchter Rock Werchter[81]
France Belfort Eurockéennes de Belfort[125]
Écosse Kinross T in the Park[80]
Suisse Berne Gurtenfestival
Allemagne Nordholz Deichbrand Rockfestival[126]
Japon Niigata Fuji Rock Festival[127]
Espagne Borriana Arenal Sound[128]
Allemagne Rothenbourg Taubertal Festival[129]
Nailsworth Rocco Del Schlacko[129]
Autriche Sankt Pölten FM4 Frequency Festival (en)[130]
Norvège Trondheim Pstereo Festival[131]
Allemagne Schloß Holte-Stukenbrock Serengeti Festival[132]
Irlande Belfast Belsonic[133]
Australian Tour - Tournée australienne[83]
Nouvelle-Zélande Auckland Powerstation[84] -
Australie Brisbane Tivoli Theatre
Sydney Enmore Theatre (en)
Melbourne Palais Theatre (en)
Adélaïde HQ
Perth Metro City Concert Club
South American Tour - Tournée sud-américaine[85]
11-12 Mexique Mexico Corona Capital Festival -
Chili Santiago Teatro La Cúpula
Argentine Buenos Aires Niceto Club

Caractéristiques artistiques[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Lors de leur passage à la BBC Radio 1 le 17 janvier, Simon Neil qualifie l'album de « puissant », car écrit d'une manière différente des autres et comportant également quelques chansons instrumentales[134]. Il le décrit comme une succession de prises de décisions face à un dilemme et ajoute que l'un des disques évoque les bonnes décisions, l'autre, les mauvaises[135]. Il explique d'ailleurs que « les deux parties sont diamétralement opposées lyriquement. [...] L'une voit les choses de la pire manière qu'il soit et nous amène à croire qu'on s'enfonce de plus en plus, alors que l'autre a une approche plus positive »[134]. James Johnston complète en disant que « The Sand at the Core of Our Bones évoque le passé, ce qui fait que tu en es là aujourd'hui, les problèmes de la vie, ce que tu ne peux pas changer. The Land at the End of Our Toes est à propos de ce qui vient après, des espoirs et craintes sur l'avenir, de comment rendre les choses meilleures et de comment aller de l'avant »[11]. Dans une interview au NME, ils définissent respectivement les deux disques de « sombre et solitaire » et d'« inspirant et fédérateur »[136].

Biffy Clyro estime que cette opposition provient de leurs longues tournées pour Only Revolutions et parle même d'isolement, de résignation et de tensions à propos de leurs relations avec leurs famille et amis. Ils ont d'ailleurs composé les chansons en Écosse pendant une période où ils étaient « en colère, angoissés et brisés ». Ils avouent au passage qu'ils étaient au bord de la rupture[137]. La situation du groupe devient si précaire que la veille du premier enregistrement en studio, Ben Johnston se coupe accidentellement l'oreille alors qu'il est ivre. Cet épisode le mène à reconnaître qu'il a un problème avec l'alcool. Le groupe s'isole alors dans le studio de Los Angeles pendant les quelques mois de l'enregistrement, afin qu'ils se retrouvent tous ensemble. Ils déclarent que cela leur a permis « d'améliorer leur mode de vie ». Cette épreuve a donc déteint sur leur façon d’interpréter les morceaux de l'album lors des sessions en studio[11].

Le groupe explique l'approche musicale pour Opposites a été différente, ce qui explique la grande diversité du styles musicaux obtenus et les nombreux instruments utilisés[134],[136]. Ils disent même « ne s'être donnés aucune limite pour l'album ». Simon Neil ajoute qu'ils ont essayé tout ce qui leur passait par la tête et cela se traduit par une large gamme de sons tels que la cornemuse, les kazoos, le groupe de mariachi, les claquettes, l'orgue d'église, les cloches tubulaires et le « son de barbes frottées ». Néanmoins, tout ce qu'ils ont tenté ne figurent pas sur l'album[11].

Il est à noter que les chansons Pocket et Skylight datent d'avant Only Revolutions mais n'avaient pas été publiées. Elles sont donc incluses sur Opposites[11].

Pochette[modifier | modifier le code]

De la même manière que pour Only Revolutions, la pochette de l'opus est révélée petit à petit. Ainsi, l'image apparaît progressivement avec le nombre de messages Twitter comportant l'inscription #BiffyOpposites[138]. En moins de 12 heures, plus de 9 000 messages sont postés afin de la découvrir intégralement[139]. Celle-ci est réalisée par Storm Thorgerson, photographe britannique reconnu pour avoir travaillé avec des groupes tels que Led Zeppelin, Pink Floyd ou encore Genesis et qui avait déjà collaboré avec Biffy Clyro sur Puzzle et Only Revolutions[140]. Simon Neil explique que l'image représente l'un des plus vieux arbres vivants au monde se situant au Chili et qu'il s'imagine que les racines de celui-ci sont très fortes, faisant la comparaison avec les liens entre les membres de Biffy Clyro[141].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Toutes les paroles sont écrites par Simon Neil, toute la musique est composée par Biffy Clyro[142].

The Sand at the Core of Our Bones
No Titre Durée
1. Different People 5:09
2. Black Chandelier 4:04
3. Sounds Like Balloons 3:46
4. Opposite 3:55
5. The Joke's On Us 3:34
6. Biblical 3:57
7. A Girl And His Cat 3:28
8. The Fog 4:41
9. Little Hospitals 3:35
10. The Thaw 3:42
The Land at the End of Our Toes
No Titre Durée
1. Stingin' Belle 4:26
2. Modern Magic Formula 3:54
3. Spanish Radio 3:51
4. Victory Over The Sun 3:59
5. Pocket 3:06
6. Trumpet Or Tap 3:56
7. Skylight 3:44
8. Accident Without Emergency 4:52
9. Woo Woo 2:17
10. Picture A Knife Fight 3:53

Interprètes[modifier | modifier le code]

Les informations proviennent du livret fourni avec l'édition 2013 du CD[142].

Biffy Clyro

Musiciens additionnels

  • orchestre : Charlie Bisharat, Songa Lee, Mario De Leon, Tammy Hatwan, Gerardo Hilera, Alyssa Park, Tereza Stanislav, Andrew Duckles, Steve Richards et Rudolf Stein
  • cuivres : Salvadore Lozano, Mark Adams, Alan Kaplan et Douglas Tornquist
  • groupe de mariachi : Jorge Contreras, Erick Hernandez, Jose Hernandez, Fernando Moreno et Joaquin Rodriguez
  • cornemuse : Eric Rigler
  • chorale : The Cal Voce Singers
  • pedal steel guitar : Greg Leisz
  • claquettes : Alyssa Suede
  • clavier : Jamie Muhoberac et Ben Kaplan
  • guitare additionnelle : Mike Vennart
  • batterie additionnelle : Matt Chamberlain
  • chant sur Opposite et Accident Without Emergency : Benjamin Bridwell
  • chef d'orchestre : David Campbell

Équipe de production[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Certified Awards », sur bpi.co.uk (consulté le 2 février 2013)
  2. (en) « The Official Charts », sur theofficialcharts.com (consulté le 18 janvier 2012)
  3. (en) Tom Davenport, « Biffy Clyro to Begin Writing Sixth Studio Album », sur spinner.com (consulté le 17 février 2013)
  4. (en) « Biffy Clyro 1ère partie de Foo Fighters », sur mkweb.co.uk (consulté le 19 janvier 2012)
  5. (en) « Biffy Clyro to join Slipknot at Sonisphere », sur Amplified (consulté le 17 janvier 2012)
  6. (en) « Line-up Rock en Seine 2011 », sur rockenseine.com (consulté le 18 janvier 2012)
  7. (en) « Biffy Clyro start next album », sur bbc.co.uk (consulté le 17 février 2013)
  8. (en) « Biffy Clyro working on 'really obscure' new material », sur nme.com (consulté le 17 février 2013)
  9. (en) Opposites DVD, publié en 2013 par 14th Floor Records
  10. (en) « Webcam Recording », sur biffyclyro.com (consulté le 2 juillet 2012)
  11. a, b, c, d et e (en) « BIFFY CLYRO (27/11/12) », sur rockyourlife.fr (consulté le 17 février 2013)
  12. (en) « Biffy Clyro change their mind over new album », sur nme.com (consulté le 17 février 2013)
  13. (en) « Titre du sixième album », sur bbc.co.uk (consulté le 2 août 2012)
  14. (en) « Première de Stingin' Belle à la BBC Radio 1 », sur bbc.co.uk (consulté le 2 août 2012)
  15. a et b (en) « BIFFY ANNOUNCE NEW ALBUM TITLE AND UNLEASH STINGIN' BELLE! », sur biffyclyro.com (consulté le 2 août 2012)
  16. a et b (en) « PRE-ORDER OPPOSITES NOW! », sur biffyclyro.com (consulté le 17 février 2013)
  17. (en) « 'OPPOSITES' TRACKLISTINGS AND RELEASE DATE ANNOUNCED!! », sur biffyclyro.com (consulté le 18 août 2012)
  18. (en) « OPPOSITES AVAILABLE TO PRE-ORDER NOW IN NORTH AMERICA! », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  19. (en) « First Play of New Single Black Chandelier Tonight », sur biffyclyro.com (consulté le 11 décembre 2012)
  20. a, b et c (en) « BIFFY CLYRO », sur officialcharts.com (consulté le 16 février 2013)
  21. (en) « BIBLICAL VIDEO EXCLUSIVE! », sur biffyclyro.com (consulté le 15 mars 2013)
  22. (en) « WATCH THE NEW VIDEO FOR OPPOSITE », sur biffyclyro.com (consulté le 16 mai 2013)
  23. (en) « VICTORY OVER THE SUN EP - PRE-ORDER NOW », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  24. (en) « NEW B-SIDE ALBUM 'SIMILARITIES' SET FOR RELEASE », sur biffyclyro.com (consulté le 21 juillet 2014)
  25. a et b (en) « Opposites - Biffy Clyro », sur metacritic.com (consulté le 28 février 2013)
  26. a et b (en) Dan Stubbs, « Biffy Clyro - 'Opposites' », sur nme.com (consulté le 29 janvier 2013)
  27. a et b (en) « Biffy Clyro Opposites », sur sputnikmusic.com (consulté le 29 janvier 2013)
  28. a et b (en) Al Fox, « Biffy Clyro Opposites Review », sur bbc.co.uk (consulté le 29 janvier 2013)
  29. a et b (en) « Biffy Clyro Opposites Review », Mojo,‎ , p. 89
  30. a et b (en) Andy Ritchie, « Biffy Clyro 'Opposites' (14th Floor Records », Rock Sound, no 170,‎ , p. 81
  31. a et b (en) Alexis Petridis, « Biffy Clyro: Opposites – review », sur guardian.co.uk (consulté le 2 février 2013)
  32. a et b (en) Marc Burrows, « Biffy Clyro Opposites », sur drownedinsound.com (consulté le 2 février 2013)
  33. a et b (en) Neil McCormick, « Biffy Clyro, Opposites, album review », sur telegraph.co.uk (consulté le 2 février 2013)
  34. a et b (en) John Dingwall, « Album of the Week: Biffy Clyro, Opposites », sur dailyrecord.co.uk (consulté le 3 février 2013)
  35. a et b (en) « Biffy Clyro Opposites Review », Q,‎ , p. 103
  36. a et b (en) Matt Collar, « Biffy Clyro Opposites », sur allmusic.com (consulté le 16 février 2013)
  37. a et b (fr) Christian Larrède, « Biffy Clyro - Opposites », sur lesinrocks.com (consulté le 16 février 2013)
  38. (en) « Biffy Clyro - Opposites », sur clashmusic.com (consulté le 17 février 2013)
  39. (en) Andy Baber, « Biffy Clyro – Opposites », sur musicomh.com (consulté le 2 février 2013)
  40. (en) Tony Clayton-Lea, « Biffy Clyro », sur irishtimes.com (consulté le 17 février 2013)
  41. (en) Phil Mongredien, « Biffy Clyro: Opposites – review », sur guardian.co.uk (consulté le 17 février 2013)
  42. a et b (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company. Consulté le 3 février 2013.
  43. a et b (en) Swisscharts.com – Biffy Clyro – Opposites. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 10 février 2013.
  44. a et b (en) GfK Chart-Track. Irish Albums Chart. Irish Recorded Music Association. Consulté le 3 février 2013.
  45. a et b (fi) Finnishcharts.com – Biffy Clyro – Opposites. Suomen virallinen lista. Hung Medien. Consulté le 7 février 2013.
  46. a et b (de) Charts.de – Biffy Clyro – Opposites. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 7 février 2013.
  47. a et b (de) Austriancharts.at – Biffy Clyro – Opposites. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 7 février 2013.
  48. a et b (hu) Archívum – Slágerlisták – Mahasz – Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége. Mahasz. Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége. Consulté le 8 février 2013.
  49. a et b (en) Norwegiancharts.com – Biffy Clyro – Opposites. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 10 février 2013.
  50. a et b (nl) Dutchcharts.nl – Biffy Clyro – Opposites. Mega Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 7 février 2013.
  51. a et b (en) Charts.org.nz – Biffy Clyro – Opposites. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 12 février 2013.
  52. a et b (en) Swedishcharts.com – Biffy Clyro – Opposites. Sverigetopplistan. Hung Medien. Consulté le 10 février 2013.
  53. (en) « Biffy Clyro score first ever Number 1 album », sur officialcharts.com (consulté le 11 février 2013)
  54. (en) « Kerrang! Awards 2013 - all the winners », sur musicweek.com (consulté le 16 juin 2013)
  55. (en) « Q Awards 2013 - the winners! », sur news.qthemusic.com (consulté le 9 décembre 2013)
  56. (en) Australian-charts.com – Biffy Clyro – Opposites. ARIA Top 50 album. Hung Medien. Consulté le 11 février 2013.
  57. (nl) Ultratop.be – Biffy Clyro – Opposites. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 10 février 2013.
  58. Ultratop.be – Biffy Clyro – Opposites. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 10 février 2013.
  59. (da) Danishcharts.com – Biffy Clyro – Opposites. Tracklisten. Hung Medien. Consulté le 10 février 2013.
  60. (en) Spanishcharts.com – Biffy Clyro – Opposites. Top 100 álbumes. Hung Medien. Consulté le 11 février 2013.
  61. a et b (en) « NEW EUROPEAN TOUR DATES ANNOUNCED! », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  62. (en) « SUPPORT BANDS ANNOUNCED FOR EUROPEAN TOUR! », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  63. a et b (en) « UK AND IRELAND TOUR ANNOUNCED! », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  64. (en) « CITY AND COLOUR TO SUPPORT BIFFY ON 2013 ARENA TOUR », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  65. (en) « 2013 UK & IRELAND ARENA TOUR », sur biffyclyro.com (consulté le 15 mars 2013)
  66. a et b (en) « BIFFY TO SUPPORT MUSE ON NORTH AMERICAN TOUR! », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  67. (en) « BIFFY TO PLAY COACHELLA FESTIVAL 2013 », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  68. a et b (en) « NORTH AMERICAN TOUR STATEMENT », sur biffyclyro.com (consulté le 21 avril 2013)
  69. (en) « BIFFY TO SUPPORT MUSE AT EUROPEAN SHOWS », sur biffyclyro.com (consulté le 17 avril 2013)
  70. a et b (en) « FESTIVAL ROUND UP », sur biffyclyro.com (consulté le 16 mai 2013)
  71. (en) « BIFFY CONFIRMED FOR BILBAO BBK LIVE AND OPTIMUS ALIVE 2013 », sur biffyclyro.com (consulté le 17 février 2013)
  72. (en) « BIFFY ADDED TO EUROPEAN SUMMER FESTIVALS! », sur biffyclyro.com (consulté le 17 février 2013)
  73. (en) « BIFFY CLYRO ANNOUNCED TO HEADLINE NORWEGIAN FESTIVALS », sur biffyclyro.com (consulté le 25 février 2013)
  74. (en) « BIFFY CLYRO TO HEADLINE READING & LEEDS FESTIVAL 2013 », sur biffyclyro.com (consulté le 17 février 2013)
  75. a et b (en) « 2013 European Tour Begins Next Week », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  76. (de) « "Opposites – Live From Glasgow" // Pre-Listening », sur biffyclyro.com (consulté le 12 décembre 2013)
  77. a et b (en) « NEW NORTH AMERICAN SHOWS ANNOUNCED! », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  78. a et b (en) « BIFFY RETURN TO AUSTRALIA FOR SOUNDWAVE FESTIVAL 2014 », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  79. a et b (en) « BIFFY CLYRO ANNOUNCED TO PLAY RAMFEST 2014! », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  80. a et b (en) « BIFFY CLYRO TO HEADLINE T IN THE PARK 2014 », sur biffyclyro.com (consulté le 26 février 2014)
  81. a et b (en) « BIFFY TO PLAY ROCK WERCHTER 2014 », sur biffyclyro.com (consulté le 26 février 2014)
  82. a, b et c (en) « BIFFY CLYRO ANNOUNCE DEBUT RUSSIAN SHOWS! », sur biffyclyro.com (consulté le 26 février 2014)
  83. a et b (en) « BIFFY ANNOUNCE FIVE DATE AUSTRALIAN TOUR », sur biffyclyro.com (consulté le 21 juillet 2014)
  84. a et b (en) « Debut New Zealand Show Announced », sur biffyclyro.com (consulté le 21 juillet 2014)
  85. a et b (en) « Biffy Clyro to play Chile show », sur biffyclyro.com (consulté le 21 juillet 2014)
  86. (en) « Biffy Clyro Tour Dates & Tickets », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  87. (en) « Coachella - Lineup », sur coachella.com (consulté le 16 février 2013)
  88. (en) « BBC - Radio 1's Big Weekend Derry - Line up », sur bbc.co.uk (consulté le 16 mai 2013)
  89. (sv) « Siestafestivalen 2013 », sur siestafestivalen.se (consulté le 16 mai 2013)
  90. (en) « BIFFY SET TO PLAY GOTHENBERG THIS WEEKEND!! », sur biffyclyro.com (consulté le 6 juin 2013)
  91. (en) « Rock im Park 2013 », sur rock-im-park.com (consulté le 17 février 2013)
  92. (en) « Rock am Ring 2013 », sur rock-am-ring.com (consulté le 17 février 2013)
  93. (no) « 2013 – Bergenfest », sur bergenfest.no (consulté le 25 février 2013)
  94. (en) « Artists – NorthSide 2013 », sur northside.dk (consulté le 17 avril 2013)
  95. (en) « Novarock - Line Up », sur novarock.at (consulté le 17 avril 2013)
  96. (de) « Biffy Clyro », sur openairsg.ch (consulté le 17 avril 2013)
  97. (fr) « Sommaire Rock Werchter 2013 », sur rockwerchter.be (consulté le 17 février 2013)
  98. (fr) « Mainsquare Festival », sur mainsquarefestival.fr (consulté le 17 avril 2013)
  99. (en) « Ruisrock - Artistit », sur ruisrock.fi (consulté le 17 avril 2013)
  100. (fr) « Soirs d'été du 3ème OÜI FM : rencontrez les artistes ! », sur ouifm.fr (consulté le 30 juin 2013)
  101. (en) « Ibiza Rock Home », sur ibizarocks.com (consulté le 16 mai 2013)
  102. (en) « Line up », sur bilbaobbklive.com (consulté le 17 février 2013)
  103. (en) « Optimus Alive 2013 », sur optimusalive.com (consulté le 17 février 2013)
  104. (no) « PROGRAM », sur slottsfjell.no (consulté le 25 février 2013)
  105. (no) « Malakoff Rockfestival > ARTISTAR > LINE-UP 2013 », sur malakoff.no (consulté le 25 février 2013)
  106. (en) « Mallorca Rock Home », sur mallorcarocks.com (consulté le 16 mai 2013)
  107. (en) « Line up », sur sziget.hu (consulté le 16 mai 2013)
  108. (en) « Coke Live Festival - Biffy Clyro », sur livefestival.pl (consulté le 17 avril 2013)
  109. (de) « Open Flair Festival Eschwege: Programm 2013 », sur open-flair.de (consulté le 17 février 2013)
  110. (en) « Taubertal Festival 2013: Program », sur taubertal-festival.de (consulté le 17 février 2013)
  111. (de) « Open Air Gampel - iischi Party », sur openairgampel.ch (consulté le 17 avril 2013)
  112. (en) « Rock 'n' Heim », sur rock-n-heim.com (consulté le 16 mai 2013)
  113. (de) « Rock im Pott », sur mlk.com (consulté le 2 mars 2013)
  114. (en) « Leeds Festival 2013 », sur leedsfestival.com (consulté le 17 février 2013)
  115. (en) « Reading Festival 2013 », sur readingfestival.com (consulté le 17 février 2013)
  116. (en) « Change of Support act in Zurich », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  117. a, b et c (en) « WALKING PAPERS AND ARCANE ROOTS TO JOIN EUROPEAN TOUR », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  118. « Programme complet - Le Printemps de Bourges », sur printemps-bourges.com (consulté le 21 juillet 2014)
  119. (en) « BIFFY PLAY TINY ACOUSTIC SHOWS INFRONT OF JUST 200 FANS », sur biffyclyro.com (consulté le 21 juillet 2014)
  120. (en) « BIFFY TO PLAY ROCK IN IDRO », sur biffyclyro.com (consulté le 26 février 2014)
  121. (nl) « Programma », sur pinkpop.nl (consulté le 21 juillet 2014)
  122. (en) « BIFFY TO HEADLINE ISLE OF WIGHT FESTIVAL », sur biffyclyro.com (consulté le 26 février 2014)
  123. a et b (en) « IRISH HEADLINE SHOWS ANNOUNCED FOR SUMMER 2014 », sur biffyclyro.com (consulté le 26 février 2014)
  124. (en) « ROCK FOR PEOPLE - Artists », sur rockforpeople.com (consulté le 21 juillet 2014)
  125. « Programmation », sur eurockeennes.fr (consulté le 21 juillet 2014)
  126. (en) « Line-Up », sur deichbrand.de (consulté le 21 juillet 2014)
  127. (en) « Fuji Rock Festival 14 - English », sur fujirock-eng.com (consulté le 21 juillet 2014)
  128. (es) « Artists 14 », sur arenalsound.com (consulté le 21 juillet 2014)
  129. a et b (en) « BIFFY CLYRO TO HEADLINE GERMAN FESTIVALS », sur biffyclyro.com (consulté le 26 février 2014)
  130. (en) « Frequency: Lineup », sur frequency.at (consulté le 21 juillet 2014)
  131. (en) « BIFFY CLYRO ADDED TO PSTEREO FESTIVAL 2014 LINE-UP », sur biffyclyro.com (consulté le 26 février 2014)
  132. (de) « SERENGETI FESTIVAL », sur serengeti-festival.de (consulté le 21 juillet 2014)
  133. (en) « BIFFY TO HEADLINE BELSONIC 2014 », sur biffyclyro.com (consulté le 21 juillet 2014)
  134. a, b et c (en) « Biffy Clyro reveal concept behind 'mighty' double LP », sur bbc.co.uk (consulté le 18 janvier 2012)
  135. (en) « Interview Simon Neil », sur NME (consulté le 18 janvier 2012)
  136. a et b (en) Dan Stubbs, « Double Trouble in Paradise », NME, no 37,‎ , p. 38-41
  137. (en) « Drinking pushed band to brink, says Biffy Clyro star », sur scotsman.com (consulté le 21 février 2013)
  138. (en) « OPPOSITES ALBUM ARTWORK REVEAL! », sur biffyclyro.com (consulté le 21 octobre 2012)
  139. (en) « Biffy Clyro reveal artwork for new album 'Opposites' », sur nme.com (consulté le 21 octobre 2012)
  140. (en) « Storm Thorgerson », sur stormthorgerson.com (consulté le 3 février 2013)
  141. (en) James McMahon, « Demons Be Gone », Kerrang!,‎
  142. a et b (en) Opposites, Biffy Clyro, 2013, Livret album, 14th Floor Records, 8-25646-55038-8