Tønsberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tønsberg
Blason de Tønsberg
Héraldique
Tønsberg
Les quais
Administration
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Région Østlandet
Comté Vestfold et Telemark
Landskap Vestfold
Centre administratif Tønsberg
Maire Anne Rygh Pedersen (en) (Parti travailliste)
Démographie
Gentilé Tønsbergensar
Population 46 635 hab. (2019)
Densité 438 hab./km2
Géographie
Coordonnées 59° 17′ 10″ nord, 10° 26′ 38″ est
Superficie 10 654 ha = 106,54 km2
Divers
Norme linguistique Bokmål
Localisation
Localisation de Tønsberg
Tønsberg dans le comté de Vestfold et Telemark
Géolocalisation sur la carte : Norvège
Voir sur la carte administrative de Norvège
City locator 14.svg
Tønsberg
Géolocalisation sur la carte : Norvège
Voir sur la carte topographique de Norvège
City locator 14.svg
Tønsberg

Tønsberg est une ville et commune située dans la partie méridionale de la Norvège. Elle est l'un des deux chefs-lieux du comté de Vestfold et Telemark.

La population de la ville était de 53 018 en 2020, et celle de la municipalité 56 293. Tønsberg est ainsi la dixième plus grande ville de Norvège[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après Snorre Sturluson, la ville aurait été fondée avant 871, et serait donc la plus ancienne de Norvège, ce qui est appuyé par une campagne de fouilles en 2012[2]. La ville est mentionnée pour la première fois par un contemporain, le chroniqueur Orderic Vital vers 1130[3].

Tønsberg était la capitale du parti des Bagler, opposé aux Birkebeiner qui assiègent la forteresse Tunsberghus pour affamer les Bagler s'y étant réfugiés.

Tønsberg a été l'un des centres politiques de la Norvège pendant tout le moyen-Âge. Magnus VI Lagabøte fait agrandir la forteresse de Tunsberghus (aujourd'hui Slottsfjellet), à la fin du XIIIe siècle. Le concordat Sættargjerden entre le roi Magnus VI et l'Église catholique est signé à Tønsberg en 1277.

Des soldats suédois brûlent la forteresse en 1503. L'administration du len (comté) de Tønsberg est alors transféré dans la ville, qui est anéantie par un incendie en 1536. Tønsberg ne retrouve sa prééminence qu'au début du XVIIIe siècle où s'y développent la marine marchande et l'exploitation de siècle. Elle devient une grande station baleinière au tout-début du XXe siècle[4].

Au cours de l'occupation de la Norvège par le Troisième Reich, le camp de concentration de Berg est construit dans la ville par les collaborationnistes du Nasjonal Samling. Ce camp servit à l'internement des prisonniers politiques et des Juifs dans le cadre de la Shoah en Norvège.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (no) « 04859: Areal og befolkning i tettsteder (T) 2000 - 2020 », sur PX-Web SSB (consulté le )
  2. (nb) Jan Gulliksen, « Fant by under byen », sur NRK, (consulté le )
  3. (no) Per Thoresen, « Gamle Tønsberg : Middelalderbyen : «Der er også en sjette, Turesberga...» », sur www-bib.hive.no. (consulté le )
  4. (nb) Martin Veier-Olsen, « Tønsbergs historie », dans Store norske leksikon, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]