Olivier Calmel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calmel.
Olivier Calmel
Description de cette image, également commentée ci-après

Olivier Calmel

Naissance (43 ans)
Paris
Activité principale Compositeur
Style Musique tonale
jazz, musique classique
Éditeurs Artchipel, La Fabrik'à Notes, Green United Music, Delatour, Robert Martin, Billaudot

Olivier Calmel (né en 1974 à Paris) est un compositeur et pianiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Compositeur, orchestrateur et pianiste, d’une famille de musiciens, Olivier Calmel commence l'étude du piano très jeune et se consacre dès lors à la composition. Après des études de hautbois et de formation musicale à Paris, il obtient son DEM d’écriture (harmonie, contrepoint et fugue) dans la classe de Dominique Rossi, et son prix d'orchestration dans la classe de Guillaume Connesson. Il étudie le jazz et l'improvisation avec Bojan Zulfikarpašić, Nico Morelli et Katty Roberts, au conservatoire du centre ainsi qu'à l'IACP. En tant que compositeur, il revendique des influences aussi diverses que Bach, Ravel, Debussy, Saint-Saëns, Messiaen, Bartok, Stravinsky, son père Roger Calmel, Krzysztof Penderecki, Steve Reich, John Adams ou encore Bernard Herrmann et John Williams[1],[2].

Des commandes sont à l'origine de la plupart de ses œuvres, notamment pour l'orchestre symphonique de Bretagne, le Festival de violoncelle de Beauvais, l'orchestre d'harmonie de la Garde républicaine, le quintette à vent ArteCombo, la Maîtrise_de_Radio_France, les solistes de l’Orchestre_de_la_Suisse_romande, Paris Brassband, les chœurs et orchestres des grandes écoles, le quatuor de saxophones Inédits, la Musique des Gardiens de la Paix, le duo Links, l'harmonie Saint-Pierre d'Amiens, le Paris Scoring, le quatuor Sinequanon, le Star Pop Orchestra, l'Orchestre d'Harmonie De La Police Nationale, SpiriTango Quartet, l'Orchestre de Levallois, Brassage Brass Band, l'Ensemble Nouvelles Portées, l'Orchestre d'Harmonie Français, le Quatuor Anches hantées, l'orchestre d'harmonie de Pantin, Les Alisés, l'Orchestre Semper Fidelis, les Achromates, Saitama Premier Brass Band, l'Echo Ardoisier, l'Orchestre Symphonique du FestiVal d'Arly, Musinema, l'Association Musicale du Val de Bièvre, et bien d'autres…

Ses œuvres sont notamment interprétées au théâtre du Châtelet, salle Pleyel[3], Philharmonie_de_Paris, Auditorium de la Maison de la Radio, Le_Grand_Rex, Studio 104, Cité de la musique, théâtre de la Ville, Le Grand T, Festival de violoncelle de Beauvais, , Opéra_de_Rennes, Théâtre du Beauvaisis, CMDC, Théâtre de Fontainebleau, Maladrerie_Saint-Lazare_de_Beauvais, Kursaal de Dunkerque, MégaCité d'Amiens, Théâtre d'Arras, Carrousel du Louvre, Maison_des_arts_et_de_la_culture_de_Créteil, Théâtre fil de l'eau, Salle Brel, Théâtre de Ménilmontant, Cirque Jules Verne d'Amiens, Cité Internationale des Arts, Eglise Saint-Marcel, Salle Ravel, etc. ainsi qu’à New York (Symphony Space), Ohio, Kentucky, Pittsburg (Heinz Hall), Londres, Genève, Lausanne, Annemasse et en Asie.

Passionné depuis longtemps par la musique de film[4], il compose la musique de nombreux documentaires, courts métrages et moyens métrages, films d'animation et films institutionnels (diffusions en salles, festivals et télévision). Il écrit des musiques de jeux vidéo, des jingles et habillages sonores multimédia, des indicatifs d'émission radio et des musiques de publicité. Olivier Calmel est également membre des conseils d'administration de l'UCMF (Union des compositeurs de musiques de films) et de l’Association Française pour l’Essor des Ensembles à Vent.

En tant que pianiste il se produit dans de nombreux lieux de diffusion, salles et festivals. Il présente notamment le Olivier Calmel Quartet qui joue l'originalité avec un répertoire de compositions et l’utilisation primordiale du violon alto, et avec lequel il remporte un prix de composition au Concours National de Jazz de la Défense, le premier prix du tremplin professionnel du festival Jazz à Vannes[5], le premier prix du festival d'Avon. Cette formation enregistre les disques Mafate[6] et Empreintes[7] pour le label Musicaguild / Abeille Musique salués par la critique, encouragés par Didier Lockwood et soutenus par la SACEM, le FCM, l’Adami et la SCPP. Fidèle à une esthétique déjà amorcée dans ses précédents opus, Olivier Calmel présente son nouveau projet Electro Couac Sha-Docks[8] sur le label Yes or No Prod, ainsi que le projet de théâtre musical CINEMATICS et le jazz de chambre DOUBLE CELLI [9].

Il est amené à collaborer avec de nombreux artistes, parmi lesquels Michel Portal, Xavier Phillips, Vincent Peirani, Karl Jannuska, Jean-Marc Phillips-Varjabédian, Michel Supéra, Bastien Baumet, Nicolas Prost, Laurent Durupt, Alexandra Grimal, Yann Cléry, Sébastien Llado, Pierrick Pédron, Ichiro Onoe, Juan Rozoff... et des chefs d'orchestre, notamment Béatrice Warcollier, Eloïse Aymerich, Aurélien Azan Zielinski, Vincent Renaud, Sébastien Billard, Mathias Charton, Gildas Harnois, Laurent Langard, François Boulanger, Hervé Winckels, Florent Didier, Ludovic Minne, et bien d'autres…

Olivier Calmel se produit notamment dans les lieux suivants : théâtre du Châtelet, Le_Grand_Rex, Enghien Jazz Festival, festival Les nuits et les jours de Querbes, festival d'Avon, festival Jazz à Montmartre, festival MusicaJazz, festival Jovivio, Soirs d'été (Paris), festival Jazz à Chamblon, Le Duc des Lombards, Sunset-Sunside, Studio de l'Ermitage, L'Entrepôt, bar Cithéa (Paris), Le Triton, Théâtre de la Ville (Théâtre des Abbesses), Petit Journal Montparnasse, Salon Musicora, Le Divan du Monde, Casino de Paris, Olympic Café, le Sentier des Halles, China Club, Canal Opus, La Flèche d'Or, Le Baiser salé, l'Écoutille, etc.

Olivier Calmel est publié aux Éditions Delatour[10], Robert Martin[11] et La Fabrik'à Notes, et distribué par aux éditions Green United Music et Cezame Music Agency. Son catalogue [12] comporte de nombreux ouvrages d’orchestre et de musique de chambre, des œuvres vocales, du jazz, des musiques de films et des pièces pédagogiques. Il partage ses activités entre la composition et l’orchestration de musiques pour des films, des commandes pour des ensembles contemporains et le jazz.

Discographie[modifier | modifier le code]

Catalogue des oeuvres[modifier | modifier le code]

www.oliviercalmel.com/oeuvres/catalogue.html[12]

Références[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros pour les Contes Russes (Pierre Arditi & Olivier Calmel)
  • 2015 : Aide à l'écriture d'œuvres musicales nouvelles originales (Commande d'état)
  • 2014 : Compositeur en résidence au Festival de Beauvais
  • 2008 : Premier Prix du tremplin professionnel de Jazz à Vannes avec Olivier Calmel Quintet
  • 2008 : Prix de composition au Concours national de jazz de la Défense avec Olivier Calmel Quintet
  • 2008 : Gagnant du concours 100% Music Songwriting Contest Edition
  • 2007 : Lauréat Musique Émergence, 9e session de l'université d'été internationale du cinéma
  • 2006 : Prix de composition au concours de musiques de film Musiques en courts
  • 2006 : Lauréat des ateliers Musique et Cinéma au festival Premiers plans d'Angers
  • 2006 : Jury pour la musique au Festival Silhouette à Paris
  • 2005 : Jeune talent SACEM au festival de la Fiction TV à Saint-Tropez
  • 2005 : Jury du Prix de la création musicale et ateliers musique et cinéma au festival Premiers plans d'Angers
  • 2004 : Lauréat du Festival d'Avon avec Olivier Calmel Quartet
  • 2002 : Prix de Soliste et finaliste de Jazz à Montmartre avec "Seth".

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]