Karl Jannuska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karl Jannuska
Description de l'image Karl Jannuska.jpg.
Informations générales
Naissance (41 ans)
Altona
Activité principale musicien
Genre musical Jazz, pop
Instruments Batterie
Années actives depuis 1998
Labels Shed Music
Site officiel www.karljannuska.com

Karl Jannuska est un batteur canadien né en 1975 à Altona. Également compositeur et enseignant, il est installé en France depuis 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 31 décembre 1975, d'un père pasteur et d'une mère enseignante, Karl Jannuska grandit à Brandon, une ville du Manitoba au Canada. C'est à Thompson qu'il commence à jouer de la batterie à l'âge de 7 ans, avec un instrument constitué de casseroles, de couvercles puis d'une caisse claire. Un an plus tard, il aura sa première batterie [1].

Il a 9 ans lorsqu'il déménage avec ses parents dans la ville de Brandon où il rencontre ceux qui lui donneront le goût du jazz: Brent Campbell et Doug Sullivan, respectivement ses profs de musique et de batterie. À 15 ans, il se produit sur scène avec des musiciens de Brandon University.

Son premier enregistrement professionnel date de 1994, au sein du groupe de world music Global Village Trucking Company [2].

En 1998, il est diplômé, avec High Distinction, de l'Université McGill en Jazz Performance [1].

Lauréat des bourses du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts du Québec en 1999, Karl passe neuf mois à New-York pour étudier avec le batteur Tom Rainey .

Il rencontre une Française à Montréal, s'installe à Paris en 2000 et l'épouse l'année d'après [3].

Karl Jannuska est très demandé en France comme à l'international. Il a accompagné et enregistré avec de nombreux musiciens. On peut citer : Kenny Wheeler, Lee Konitz, Seamus Blake, Kurt Rosenwinkel, Mark Turner, Kevin Hays, David Binney, Paolo Fresu, David Linx, Baptiste Trotignon, Pierre De Bethmann, Stephane Belmondo, Alain Jean-Marie,Sheila Jordan, Serge Forte, Christine Jensen, Joel Miller, Jean-Christophe Beney, Olivier Calmel, Rick Margitza, Michael Felberbaum, Randy Brecker, Enrico Pieranunzi, Brad Mehldau, Louie Bellson, Lionel Loueke, Chuck Israels, Dave Liebman, Bojan Z, Peter Bernstein, Don Thompson, Ranee Lee, Manuel Rocheman, Laurent Coq, Manu Codjia, Emile Parisien, François Moutin, Ben Monder, David Binney, Michel Donato, François Théberge, François Bourassa, Yaron Herman, Ingrid Jensen, Paris Jazz Big Band, Hervé Sellin, Franck Amsallem, Géraldine Laurent, Niels Lan Doky, et Sara Lazarus [2],[4] .

Sa discographie compte plus de soixante-dix enregistrements dont cinq avec son groupe et trois en tant que co-leader. Après un premier album primé en 2004, Liberating Vines, il sort un second opus Thinking in Colours en septembre 2008. Karl débute ensuite sa collaboration avec la chanteuse canadienne, Sienna Dahlen [5].

Ensemble, ils enregistrent quatre disques : Streaming en 2010, le très remarqué The Halfway Tree en 2012, et Midseason annoncé en 2016; Verglas, avec les compositions de Sienna Dahlen, paraît sous le nom de celle-ci en 2012 [6],[7],[8].

Ils se produisent dans de grands festivals dont le Festival International de Jazz de Montréal, Toronto Jazz Festival, Jazz in Marciac ou le Festival de Radio France à Montpellier.

Membre fondateur du Paris Jazz Underground, Karl quitte ce collectif/label en 2015 et démarre le label Shed Music avec les membres du groupe The Watershed. Leur premier disque, Inhale/Exhale, sort le 22 janvier 2016 [9],[10].

De 2005 à 2012, Karl Jannuska a assuré les masters class de batterie au festival Jazz in Marciac. Il est aussi un des intervenants réputés du Centre des Musiques Didier Lockwood (CMDL) [11],[12].

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 2004, Liberating Vines, sorti sous le label Effendi, a reçu un prix Opus en qualité d’Album de l’année Jazz / Musique du Monde [13].

La même année, son titre House of 100 faces de l'album Thinking in Colours a été récompensé par le prix CBC Étoiles Galaxie en tant que composition la plus originale du Festival International de Jazz de Montréal [14].

En 2011 et 2013, Karl fut demi-finaliste du International Songwriting Competition (ISC).

En 2012, son album The Halfway Tree a reçu un Choc de Jazz Magazine dans le numéro du mois de mai. Il a bénéficié d'une aide à l'autoproduction de la SACEM.

En tant que sideman, l'album Fall Somewhere de Nicolas Moreaux est le lauréat du Grand Prix Jazz de l'Académie Charles-Cros 2013[15].

Ses formations musicales[modifier | modifier le code]

En tant que leader ou co-leader[modifier | modifier le code]

Dans le passé :

  • Synapse trio composé de Amy Gamlen (sax), Pierre Perchaud (guitare), Karl Jannuska (batterie) [16].
  • Paris Jazz Underground composé de David Prez (sax ténor), Sandro Zerafa (guitare), Romain Pilon (guitare), Yoni Zelnik (contrebasse), Olivier Zanot (sax alto), Karl Jannuska (batterie).

Actuellement :

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Karl Jannuska a un nombre important de collaborations. On peut citer les quelques groupes mentionnés sur son site officiel :

  • Tam De Villers Quartet
  • Sofie Sorman
  • Gueorgui Kornazov Horizons
  • Pierre de Bethmann Medium Ensemble
  • Thomas Savy Archipel
  • Olivier Bogé Quartet
  • Plumes
  • Meta
  • Michael Felberbaum Quartet
  • Franck Amsallem Trio
  • Nicolas Moreaux
  • David Garlitz Trio
  • Matthis Pascaud Square One

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader ou co-leader

  • 2004 : Liberating Vines – Karl Jannuska (Effendi Records)
  • 2007 : Self-titled - Synapse (Paris Jazz Underground)
  • 2008 : Thinking in Colours – Karl Jannuska (Cristal Records)
  • 2010 : Streaming – Karl Jannuska featuring Sienna Dahlen (Paris Jazz Underground)
  • 2012 : Self-titled - Paris Jazz Underground (Paris Jazz Underground)
  • 2012 : The Halfway Tree – Karl Jannuska featuring Sienna Dahlen (Paris Jazz Underground)
  • 2016 : Inhale/Exhale - The Watershed (Shed Music-Absilone)

À paraître

  • 2016 : Midseason – Karl Jannuska featuring Sienna Dahlen et Denzal Sinclaire (Shed Music-Absilone)

En tant que sideman :

À paraître

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sylvain Siclier, « Karl Jannuska, batteur à textes », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  2. a et b (fr) « Karl Jannuska », sur Citizen Jazz (consulté le 17 janvier 2016)
  3. « Karl Jannuska, du Manitoba au soleil de Jazz In Marciac - La Croix », sur La Croix (consulté le 18 janvier 2016)
  4. « Jazz Magazine Septembre 2015 », sur Scribd (consulté le 22 janvier 2016)
  5. « Augustfest lures Brandon drummer home from Paris - CBC Manitoba », sur www.cbc.ca (consulté le 18 janvier 2016)
  6. « The halfway tree Karl Jannuska », sur lesechos.fr (consulté le 18 janvier 2016)
  7. (fr) « Karl Jannuska feat. Sienna Dahlen », sur Citizen Jazz (consulté le 18 janvier 2016)
  8. « Karl Jannuska / France Inter », sur France Inter (consulté le 18 janvier 2016)
  9. « parisjazzunderground », sur parisjazzunderground (consulté le 19 janvier 2016)
  10. « http://musicologie.org/16/the_watershed_inhale_exhale.html », sur musicologie.org (consulté le 19 janvier 2016)
  11. « Stages et Master Classes | Jazz in Marciac », sur www.jazzinmarciac.com (consulté le 18 janvier 2016)
  12. « batteurs », sur cmdl.free.fr (consulté le 18 janvier 2016)
  13. Les lauréats du Prix Opus de 1996 à 2011
  14. « Prix Étoiles Stingray - Festival International de Jazz de Montréal », sur www.montrealjazzfest.com (consulté le 18 janvier 2016)
  15. « Académie Charles-Cros : le palmarès et les coups de cœur jazz et blues dévoilés en direct », sur France Musique (consulté le 22 janvier 2016)
  16. « Mesdames et messieurs : ensemble(s) ! - CultureJazz.fr », sur www.culturejazz.fr (consulté le 18 janvier 2016)