Arnaud des Pallières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Arnaud des Pallières
Description de l'image Adespallieres.JPG.
Naissance (54 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Adieu

Arnaud des Pallières est un réalisateur et scénariste français, né le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a effectué de brèves études de littérature, puis fait du théâtre : il joue quelques rôles et met en scène deux spectacles. Il réussit le concours d'entrée à La Fémis. Étudiant en cinéma, il invite Gilles Deleuze et filme la conférence que le philosophe donne : Gilles Deleuze : Qu’est-ce que l’acte de Création ? (1988). Il réalise ensuite une douzaine de courts métrages, mais trois, seulement, trouvent grâce à ses yeux : La Mémoire d’un Ange (1989), Les Choses rouges (1993), Avant Après (1994)[1].

Il tourne un premier long métrage de cinéma : Drancy Avenir (1996), enquête historique, poétique et philosophique sur les traces de l’extermination des Juifs dans Paris et sa banlieue aujourd’hui. Suivent deux moyens métrages pour la télévision : Is Dead (Portrait Incomplet de Gertrude Stein) (1999) libre “autoportrait” de Gertrude Stein à la manière d’elle-même, à partir de ses textes autobiographiques. Disneyland, mon vieux pays natal (2001) voyage au pays de Mickey et remontée sous forme de cauchemar dans les sombres temps de l’enfance. Son second long métrage : Adieu (2004) avec Michael Lonsdale, Aurore Clément, Laurent Lucas et Olivier Gourmet, croise plusieurs histoires, dressant le portrait douloureux d’une France inhospitalière, indifférente au sort des immigrés clandestins renvoyés dans leurs pays d’origine.

Parc, est une adaptation d’un roman de John Cheever. Poussières d’Amérique raconte une histoire subjective de l’Amérique, avec l'aide d'images d’archives privées, de textes romanesques, et de musiques. Michael Kohlhaas, son dernier projet en date (2012), est une adaptation de la nouvelle du même nom de Heinrich von Kleist.

Arnaud des Pallières est scénariste et monteur des films qu’il réalise. Il a travaillé régulièrement avec les mêmes collaborateurs comme : le chef opérateur Julien Hirsch (La Mémoire d’un ange, Les Choses Rouges, Avant Après, Drancy avenir, Is dead, Adieu) ; la chef opératrice Jeanne Lapoirie (Parc, Michael Kohlhaas) ; le musicien Martin Wheeler (Disneyland mon vieux pays natal, Adieu, Parc, Diane Wellington, Poussières d'Amérique).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur
Cinéma
Télévision
Comme acteur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. interview de Gilles Botineau pour le site lci.tf1.fr, septembre 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anatomie d'un film, Jacques Mandelbaum, Grasset, 2009. L'auteur se livre à une enquête sur les étapes de fabrication d’un film, à travers le film Parc d'Arnaud des Pallières. [présentation en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]