Arnaud des Pallières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Arnaud des Pallières
Description de l'image Adespallieres.JPG.
Naissance (55 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables

Adieu

Disneyland, mon vieux pays natal

Michael Kohlhaas

Arnaud des Pallières est un réalisateur et scénariste français, né le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arnaud des Pallières s'initie au théâtre dès l'âge de 16 ans. Il joue quelques rôles et met en scène plusieurs pièces ("Oxtiern ou les Malheurs du Libertinage" (avec la voix de Michael Lonsdale) d'après le Marquis de Sade; "Le Mariage Secret", d'après les Lettres à Peter Gast de Nietszche), parallèlement à ses études de littérature. Étudiant le cinéma à la Fémis, il invite Hans Jürgen Syberberg, Manoel de Oliveira, et Gilles Deleuze dont il filme la conférence : Gilles Deleuze : Qu’est-ce que l’acte de Création ? (1988). Il réalise une douzaine de courts métrages. Seuls trois trouvent grâce à ses yeux : La Mémoire d’un Ange (1989), Les Choses rouges (1993), Avant Après (1994)[1].

Il tourne son premier long métrage : Drancy Avenir (1996), avec Aude Amiot, Thierry Bosc, les voix de Jean-Paul Roussillon et Hanns Zischler. Le film est une enquête historique, poétique et philosophique sur les traces de l’extermination des Juifs dans Paris et sa banlieue aujourd’hui.

Suivent deux moyens métrages documentaires pour la télévision :

Is Dead (Portrait Incomplet de Gertrude Stein) (1999), avec Micheline Dax et Michael Lonsdale, plonge le spectateur dans l'œuvre et la vie de Gertrude Stein, sous forme d'un libre autoportrait "à la manière d’elle-même", à partir d'un montage de ses textes autobiographiques, sur des images d’aujourd’hui mêlées aux archives intimes de l'écrivaine américaine.

Disneyland, mon vieux pays natal (2001), voyage physique et mental dans le célèbre parc, au pays de Mickey. Doublé d'une remontée, sous forme de cauchemar, dans les sombres temps de l’enfance.

Adieu (2004) avec Michael Lonsdale, Aurore Clément, Laurent Lucas et Olivier Gourmet, second long-métrage du cinéaste, croise plusieurs histoires, dressant le portrait d’une France inhospitalière, indifférente au sort des immigrés clandestins renvoyés dans leurs pays d’origine.

Parc, avec Sergi Lopez et Jean-Marc Barr, fable politique et mélancolique adaptée d’un roman de John Cheever, est présenté en 2008 à la Mostra de Venise.

Poussières d'Amérique, réalisé à partir d’images d’archives américaines, raconte une histoire subjective de l’Amérique. Le film est projeté en ouverture du FID Marseille.

Michael Kohlhaas, d'après Heinrich von Kleist, avec Mads Mikkelsen, Bruno Ganz et Denis Lavant, est en compétition au festival de Cannes 2013.

Orpheline, avec Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos, Gemma Arterton, Nicolas Duvauchelle, Jalil Lespert et Solène Rigot, est son sixième long métrage. Portrait d'une femme à quatre époques de sa vie jouée par quatre actrices différentes, il reçoit le Bayard d'Or du meilleur film au Festival de Namur 2016, ainsi que le Bayard de la meilleure comédienne attribué conjointement à Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos, Solène Rigot et Vega Cuzytek. Sortie nationale en France le 29 mars 2017.

Serge Lalou a produit tous les films du cinéaste au sein de la société Les Films d'Ici depuis Is Dead (Portrait Incomplet de Gertrude Stein) en 2000.

Arnaud des Pallières, scénariste et monteur de ses films, a entamé depuis Michael Kohlhaas, une collaboration avec la scénariste Christelle Berthevas.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur
Cinéma
Télévision
Comme acteur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. interview de Gilles Botineau pour le site lci.tf1.fr, septembre 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anatomie d'un film, Jacques Mandelbaum, Grasset, 2009. L'auteur se livre à une enquête sur les étapes de fabrication d’un film, à travers le film Parc d'Arnaud des Pallières. [présentation en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]