Les Sales Majestés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Sales Majestés
Surnom LSM[1], Sales Maj'[1]
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock, anarcho-punk
Années actives Depuis 1981
Labels Musicast, Bondage Records (ancien)
Site officiel www.lessalesmajestes.com
Composition du groupe
Membres Yves Cessinas
Frédéric Giraud
Jérôme
Jimmy
Anciens membres Arnaud
Yann (†)
Vlad
Mathias
Benoît
Guillaume
Gilles
Fabrice Albert-Birot
Franck Beugné
Jean-René Cessinas

Les Sales Majestés est un groupe de punk rock français actif depuis 1981. Fondé par Yves Cessinas et Stéphane Robert en 1981, date où le nom est donné au groupe. Ils sont connus pour leur critique du système actuel. Arnaud, ancien chanteur du groupe, est le frère jumeau de l'actuel chanteur Yves, auteur et compositeur de l'intégralité des titres depuis la sortie du premier album en 1995. Jean-René, frère ainé a fait partie des Sales Majestés jusqu'en 1986.

Très influencés par le punk anglais de la première génération, les premiers temps des Sales Majestés sont marqués par une attitude DIY (do-it-yourself), le principe même du punk. En accord avec les idées qu'ils défendent, ils sont, depuis toujours, entièrement indépendants et producteurs de tous leurs albums et de tous leurs clips de façon à pouvoir fixer un prix peu élevé et accessible à tous, aussi bien pour leurs concerts que pour leurs disques et DVD.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'origine des Sales Majestés remonte à 1981 dans les Hauts-de-Seine. Probablement écœurés par les inégalités sociales présentes dans le département, ils décident de s'unir pour exprimer leurs idées et leur révolte. Au départ, le groupe s'entasse dans une vieille voiture pour jouer aux quatre coins de la France pendant plusieurs années, avant de sortir leur premier album, Bienvenue, en 1995. Au cours de l 'enregistrement de cet album et suite à un concert au Rex Club, le guitariste Pascal et le batteur Gilles quittent le groupe. Yves prend alors les rênes du groupe et termine l'album. Il sera l'unique auteur et compositeur des albums qui suivront. Deux ans plus tard sort l'album No problemo, puis l'EP Dernier combat en 1998.

LSM sortent leur troisième album studio, Y'a pas d'amour, en 2000, qui scelle le divorce avec le distributeur Bondage Records. En 2002, leurs dix années d'activité sont rassemblées dans une anthologie LSM : 1992-2002 comprenant cinq titres inédits. Révolutionnaires dans l'âme, ils remontent sur scène en 2007 pour une date unique et enregistrent le CD/DVD live Week-end Sauvage, dont la sortie en novembre 2008 est ponctuée par un concert complet à l'Élysée-Montmartre à Paris.

Pessimistes sur le devenir de la société occidentale et de son consumérisme effréné, LSM n'a de cesse d'en dénoncer les travers avec la sortie de l'album explicite Sois pauvre et tais-toi ! en 2010, suivi d'une tournée française qui s'achève par un concert à La Cigale à Paris[2]. Après une tournée en 2011, le groupe reprend le chemin des studios en 2012 pour enregistrer les quinze nouveaux titres de leur album Sexe, fric et politique sorti le 4 mars 2013. LSM débutent dans le même temps une tournée 2013 qui s'est achevée au Bataclan le 20 avril. En 2014, beaucoup de changements et de nouveautés ont lieu au sein du groupe. Une tournée de concerts est annoncée dès septembre dans toute la France ainsi qu'au Québec. Malheureusement entre temps, LSM se voit amputer de quatre membres sur cinq. Le bassiste Vlad quitte le groupe, puis s'ensuit le départ du batteur Benoît et du chanteur Arnaud. Yann, le guitariste, doit se faire hospitaliser pour des problèmes de santé. Malgré ces départs inattendus, Yves décide de maintenir ses engagements et n'annule pas les concerts prévus. Fabrice Albert-Birot (guitariste des Sheriff) rejoint LSM provisoirement, Frédéric Giraud (ex-Porte-Mentaux) prend le relais en compagnie de Jimmy (ex-membre des FTX) et d'un nouveau bassiste, Jérôme Frulin. Yves devient la nouvelle voix des Sales Majestés.

Après des changements de formation, ils annoncent un nouvel et sixième album studio, intitulé Ni Dieu, ni maître, le 27 mai 2015. Il s’agit du premier album où Arno Futur n’est pas au chant. Ce nouvel opus est bien accueilli par la presse spécialisée qui félicite notamment le groupe de ne pas avoir sombré après le départ d'Arno[3],[4]. Le 21 juin 2015, Yann, qui était malade depuis septembre 2014, décède[1],[5]. À la fin 2015, ils jouent avec Tagada Jones à La Puce à L'Oreille à Riom[6]. En 2016, le groupe participe pour la première fois au festival Hellfest, de Clisson[7]. En janvier 2017, le groupe annonce la sortie d'un septième album studio, intitulé Droit dans le mur[1],[8] qui sort au mois de juin 2017.

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Les Sales Majestés professent un punk rock aux rythmiques rapides avec des textes directs et efficaces. Les LSM font une musique qui n'est pas encombrée de riffs monstrueux, pour permettre un meilleur impact des messages passés dans leurs morceaux. Ils chantent exclusivement en français et dénoncent une réalité sociale et politique qui leur est insupportable sans mâcher leurs mots. Chaque chanson est axée sur un thème (flics, société, pauvreté, politiciens, patrons, alcool, drogue, amour). Arno Futur : « LSM est un engagement de résistance, on fait passer des messages mais on ne force pas les gens à les accepter. On leur laisse le choix d'adhérer à ce qu'ils ont envie d'écouter. Il vaut mieux être détesté par certains que de provoquer l'indifférence[réf. nécessaire]. »

LSM a ses influences prononcées pour Les Sheriff, OTH, Les Cadavres, Bérurier Noir. Ils ne font jamais de reprise sur scène, excepté Panik de Métal urbain et Cayenne de Parabellum, en hommage à Schultz décédé en septembre 2014[9].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Yves Cessinas – guitare (1988–2014), chant (depuis 2015)
  • Jimmy – batterie (depuis 2014)
  • Jérôme – basse (depuis 2014)
  • Frederic Giraud – guitare (depuis 2015)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Franck Beugné – batterie (1988–1989)
  • Jean-René Cessinas – basse (1988–1990)
  • Gilles – batterie (1990–1995)
  • Guillaume – batterie (1998–2007)
  • Mathias – batterie (1995–1998, 2007–2013)
  • Benoît – batterie (2013–2014)
  • Vlad – basse (1990–2014)
  • Arnaud Cessinas – chant (1988–2014)
  • Fabrice Albert-Birot – guitare (2014–2015)
  • Yann – guitare (1995–2014)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Les Sales Majestés annoncent « Droit dans le mur » », sur lemusicodrome.com, (consulté le 19 juin 2017).
  2. « Encyclopédie du Rock - Les Sales Majestés », sur Rock Made in France, (consulté le 19 juin 2017).
  3. « News - Les Sales Majestés annoncent « Ni Dieu ni maître » pour le 30 juin », sur lemusicodrome.com/637-2/ (consulté le 19 juin 2017).
  4. « LES SALES MAJESTES "Ni Dieu, Ni Maître" », sur hardforce.fr (consulté le 19 juin 2017).
  5. « Mort du guitariste du groupe punk Les Sales Majestés », sur musique.jeuxactu.com (consulté le 19 juin 2017).
  6. « TAGADA JONES - LES SALES MAJESTÉS », sur metal.nightfall.fr, (consulté le 19 juin 2017).
  7. « Les Sales Majestés au Hellfest 2016 - Entretien avec Yves Cessinas et Fred Giraud (2016) », sur thrashocore.com (consulté le 19 juin 2017).
  8. « LES SALES MAJESTES - Droit dans le mur [CHRONIQUE album ... », sur Pavillon 666 Webzine (consulté le 19 juin 2017).
  9. « Aredje 32, février 1997 », sur aredje.net (consulté le 19 juin 2017).

Lien externe[modifier | modifier le code]