Richard Chanfray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Chanfray
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité

Richard Chanfray, dit Saint-Germain ou Richard Saint-Germain, né à Lyon le - mort à Saint-Tropez le , est une personnalité médiatique et mondaine française, prétendument Comte de Saint-Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Un temps antiquaire, Richard Chanfray se fait ensuite passer pour le fameux et mystérieux Comte de Saint-Germain déjà connu au XVIIIe siècle. Il déclare être le célèbre comte alchimiste immortel au cours d'une émission télévisée en 1972, prétendant pouvoir transformer le plomb en or, en utilisant simplement un réchaud de camping. Sa notoriété mystificatrice prend de l'ampleur auprès de la chanteuse Dalida dont il devient le compagnon après leur rencontre le . La légende veut que le prétendu comte de Saint-Germain soit arrivé chez Dalida en cape noire et chemise à jabot[1]. Il vit à ses crochets. Dalida, encore dépressive, fragilisée par les suicides de Luigi Tenco en 1967, de Lucien Morisse en 1970 et par le décès de sa mère, se raccroche à lui[2].

Leur liaison dure neuf ans, jusqu'à leur rupture en 1981. Le faux comte alimente les chroniques mondaines des années 1970 et en profite pour tenter une carrière de chanteur. Managé par le frère de Dalida, Orlando, il enregistre, sous l'identité de Saint-Germain, en duo avec elle, le titre Et de l'amour, de l'amour en 1975. Il sort ensuite Pour une femme chez Polydor en 1976, Le frimeur chez Sonopresse en 1977, et Galaxie Express en 1978. En 1980, il est l'un des interprètes du téléfilm Le Coffre et le Revenant de Roger Hanin (aux côtés de Robert Bazil, Jean-Christophe Bouvet, Gérard Darmon et Yves Favier).

Il s'occupe aussi, un temps, du courrier du cœur et de l'horoscope de revues pour adolescentes.

Le soi-disant immortel se suicide avec sa nouvelle compagne à Saint-Tropez le . Ils sont retrouvés inanimés dans leur voiture après ingestion d'une dose mortelle de barbiturique.

Évocation cinématographique posthume[modifier | modifier le code]

Un téléfilm diffusé sur France 2 en 2005, Dalida, Le film de sa vie, réalisé par Joyce Bunuel, évoque le compagnon de Dalida[3], incarné par Christophe Lambert. En 2017, c'est Nicolas Duvauchelle qui tient le rôle de Richard Chanfray dans le film Dalida.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saline, Dalida, entre violon et amour, editions Publibook, page 101.
  2. http://dalida-pour-toujours.skyrock.com/tags/6s05O6SGvCr-Richard-Chanfray.html
  3. « Dalida, le film de sa vie » de Joyce Bunuel, avec Sabrina Ferilli, Christophe Lambert et Charles Berling Téléfilm en deux parties de 90 min, diffusé le 2 et le 3 mai 2005 sur France 2 à 20 h 55. Voir : Dalida, le film de sa vie.