NGC 3119

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 3119
Image illustrative de l’article NGC 3119
La paire de galaxies lenticulaires NGC 3119
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Lion
Ascension droite (α) 10h 06m 51,9s[1]
Déclinaison (δ) 14° 22′ 25″ [1]
Distance 123,3 ± 8,5 Mpc (∼402 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 12,9 [3]
13,9 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 13,9 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,7 × 1,4[1]
Décalage vers le rouge 0,029437 ± 0,000017[1]
Angle de position 20°[3]
Vitesse radiale 8 825 ± 5 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Lion

(Voir situation dans la constellation : Lion)
Leo IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie E/S0? pec? et E/S0?[5]
Dimensions 199 000 a.l.[6]
Découverte
Découvreur(s) William Lassell[5]
Date 31 mars 1848[5]
Désignation(s) PGC 29387
PGC 93103 [5]
UGC 4540
MCG 3-26-27
ZWG 93.46
KCPG 224A
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 3119 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation du Lion à environ 402 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome britannique William Lassell en 1848. La découverte de Lassell a été inscrite au catalogue NGC sous la cote NGC 3121. C'est l'observation de cette galaxie par l'astronome allemand Albert Marth qui figure est inscrite comme NGC 3119.

NGC 3119 est une radiogalaxie à spectre continu (Flat-Spectrum Radio Source)[1].

Au moins deux sources[3],[7] identifient la galaxie NGC 3119 à la galaxie PGC 29381 située à environ 2,4 plus au sud. Le professeur Seligman ne partage pas entièrement cet avis (voir section identification de NGC 3119). Certaines données de l'encadré sont celles de PGC 29387 qui se trouve sur la page NGC 3121 du site de Wolfgang Steinicke.

Les galaxies NGC 3119 et UGC 5477, respectivement notées NGC 3121 et 1006+1515 pour CGCG 1006.5+1515 dans l'étude réalisée par Abraham Mahtessian en 1998[8] sont dans la même région du ciel et selon Mahtessian, elles forment une paire de galaxies.

Deux mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 132,000 ± 5,657 Mpc (∼431 millions d'a.l.) [9], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2].

Identification de NGC 3119[modifier | modifier le code]

Pour le professeur Seligman, il est presque certain que les galaxies NGC 3119 et NGC 3121 sont une entrée double désignant la même galaxie, soit PGC 29387. Selon Harold Corwin, un astronome de l'Institut de Technologie de Californie[10], Albert Marth aurait pu observer NGC 3121 ou PGC 29381, car le champ visuel de son télescope était suffisant pour voir PGC 29387 et PGC 29381. Cependant, la position enregistrée par Marth est plus rapprochée de la plus brillante de ces deux galaxies, soit PGC 29387. S'il avait vu la moins brillante des galaxies (PGC 29381), il aurait aussi vu la plus brillante, mais il ne l'a pas mentionné. Il semble donc que la galaxie observée par Marth est bien PGC 29387 et que NGC 3121 soit la même galaxie que NGC 3119[5].

La galaxie PGC 29381[modifier | modifier le code]

Puisque qu'il demeure possible que NGC 3121 soit la galaxie 29381, voici les principales caractéristiques de celle-ci.

PGC 29381 est une galaxie compacte aussi située dans la constellation du Lion. Le décalage vers le rouge de celle-ci est de 0,029831±0,000073 ce qui lui confère une vitesse radiale de 8943±22 km/s[11]. Elle est donc à 123,3 ± 8,5 Mpc (∼402 millions d'a.l.)[2] de la Voie lactée.

La magnitude apparente de PGC 29381 est de 14,3 et de 15,3 dans la bande B. Sa brillance de surface est égale à 12,2 mag/as2 et ses dimensions apparentes sont 0,5′x0,5[12], ce qui à une distance de 407 millions d'années-lumière lui confère une dimension de 59 000 années-lumière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3119 (consulté le 28 janvier 2019)
  2. a b et c On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d et e (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 28 janvier 2019)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b c d et e (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 28 janvier 2019)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. (en) « NGC 3119 sur Simbad » (consulté le 28 janvier 2019)
  8. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne)
  9. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 28 janvier 2019)
  10. (en) « California Institute of Technology, Department of Physics and Astronomy » (consulté le 28 janvier 2019)
  11. (en) « PGC 29381 sur le site [[NASA/IPAC]] » (consulté le 28 janvier 2019)
  12. (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 28 janvier 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3111  •  NGC 3112  •  NGC 3113  •  NGC 3114  •  NGC 3115  •  NGC 3116  •  NGC 3117  •  NGC 3118  •  NGC 3119  •  NGC 3120  •  NGC 3121  •  NGC 3122  •  NGC 3123  •  NGC 3124  •  NGC 3125  •  NGC 3126  •  NGC 3127