NGC 3432

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 3432
Image illustrative de l’article NGC 3432
La galaxie spirale barrée NGC 3432
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Petit Lion
Ascension droite (α) 10h 51m 31,1s[1]
Déclinaison (δ) 36° 37′ 08″ [1]
Distance 8,60 ± 0,64 Mpc (∼28 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 11,1 [3]
11,7 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 13,5 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 6,6 × 1,6[3]
Décalage vers le rouge 0,002055 ± 0,000013[1]
Angle de position 38°[3]
Vitesse radiale 616 ± 4 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Petit Lion

(Voir situation dans la constellation : Petit Lion)
Leo Minor IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(s)m[1],[5] SMm[3]
Dimensions 54 000 a.l.[6]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[5]
Date 19 mars 1787[5]
Désignation(s) Arp 206
PGC 32643
UGC 5986
MCG 6-24-28
ZWG 184.30
VV 11
KUG 1049+368 [3]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 3432 est une galaxie spirale barrée relativement rapprochée et de type magellanique que l'on voit par la tranche[1]. Elle est située dans la constellation du Petit Lion à environ 28 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 3432 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1787.

En compagnie de la galaxie PGC 32617[5] (UGC 5983), elle figure dans l'atlas des galaxies particulières de Halton Arp sous la cote Arp 206[7].

La classe de luminosité de NGC 3428 est V et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé et c'est aussi une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés[1]

Image captée par le télescope spatial Hubble.

La supernova SN 2000ch[modifier | modifier le code]

SN 2000ch a d’abord été détecté en mai 2000 par le programme LOSS (Lick Observatory Supernova Search) à une magnitude de 17,4.[8] On pensait alors qu’il s’agissait d’une nova située dans notre galaxie. Mais, parce que sa luminosité était supérieure à celle d’une nova, on a associé l’événement en supernova de type IIn.[9] Finalement, l’étude de son spectre a montré qu’il s’agissait plutôt d’une explosion similaire à celle produite par l’étoile super massive Êta de la Carène et qu’elle était située à une distance semblable à la galaxie NGC 3432[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3432 (consulté le 18 octobre 2019)
  2. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 18 octobre 2019)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 18 octobre 2019)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. Arp Halton, « Atlas of Peculiar Galaxies », Astrophysical Journal Supplement, vol. 14,‎ , table 1, p11 (DOI 10.1086/190147, Bibcode 1966ApJS...14....1A, lire en ligne)
  8. a et b R.M. Wagner, F.J. Vrba, A.A. Henden et et al., « Discovery and Evolution of an Unusual Luminous Variable Star in NGC 3432 (Supernova 2000ch) », Publications of the Astronomical Society of the Pacific, vol. 116#818,‎ , p. 326-336 (DOI 10.1086/382997, lire en ligne)
  9. (en) « Supernova 2000ch in NGC 3432 » (consulté le 22 octobre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3424  •  NGC 3425  •  NGC 3426  •  NGC 3427  •  NGC 3428  •  NGC 3429  •  NGC 3430  •  NGC 3431  •  NGC 3432  •  NGC 3433  •  NGC 3434  •  NGC 3435  •  NGC 3436  •  NGC 3437  •  NGC 3438  •  NGC 3439  •  NGC 3440