NGC 3280

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 3280
Image illustrative de l’article NGC 3280
Le trio de galaxies de NGC 3280.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Hydre
Magnitude apparente (V) 13,3 [1]
14,0 dans la Bande B [1]
Brillance de surface 13,3 mag/as2[1]
Dimensions apparentes (V) 2,9 × 0,4[1]
Angle de position 152°[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Groupe de galaxies
Dimensions 54 000 a.l.[2]
Découverte
Découvreur(s) Andrew Ainslie Common[3]
Date 1880[3]
Désignation(s) IC 617
NGC 3295[3]
Liste des groupes de galaxies

NGC 3280 est un trio de galaxies lenticulaires (E/S0)[3] qui sont situées dans la constellation de l'Hydre à environ 395 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 3280 a été découvert par l'astronome britannique Andrew Ainslie Common en 1880. Le trio a aussi été observé par l'astronome américain Francis Leavenworth le 26 février 1886 et il a été inscrit au New General Catalog sous la cote NGC 3295. Le trio a de nouveau été observé par l'astronome français Stéphane Javelle le 19 avril 1892 et il a été inscrit à l'Index Catalogue sous la cote IC 617[3].

Cependant, vu la qualité des télescopes de l'époque et la proximité des trois galaxies, il est fort probable que les trois astronomes n'aient vu qu'un seul objet. En effet, vu que les trois galaxies sont à peu près de la même taille et que leur magnitude sont semblables, il serait étonnant qu'aucun d'entre eux n'ait metionné la présence de plus d'une galaxie. Aujourd'hui, on sait que NGC 3280 est composé de trois galaxies, soit PGC 31153, la galaxie la plus à l'ouest, PGC 31156, la galaxie au centre et de PGC 31158.

Désignations et positions[modifier | modifier le code]

Les désignations des trois galaxies varient selon les sites consultées. Le site NASA/IPAC désigne PGC 31153 comme étant identique à PGC 31156 et étant un doublon d'IC 617, ce qui est à l'évidence une erreur. Les désinations NGC 3280A, NGC 3280B et NGC 3280C varient aussi selon les sources. Pour Wolfgang Steinicke[1] et la base de données HyperLeda[4], NGC 3280A est la galaxie la plus à l'ouest, soit PGC 31153, NGC 3280B est la galaxie au centre, soit PGC 31156 et finalement NGC 3280C est la galaxie la plus à l'est. Pour la base de données Simbad, l'ordre d'ouest en est (de droite à gauche sur l'image) est NGC 3280B, NGC 3280C et NGC 3280A[5],[6],[7].

La désignation NGC selon Wolfgang Steinicke et la base de données HyperLeda.

Finalement, la désignation IC 617 s'applique fort probablement à PGC 31153, la plus grosse et la plus lumineuse des trois galaxies ou, peut-être aussi, au doublon constituée de PGC 31153 et PGC 311156, car John Dreyer fait allusion dans son ouvrage à une galaixe binucléaire.[3] Le tableau ci-dessous résume les désignations des diverses sources consultées pour ces trois galaxies.

Désignations des trois galaxies
PGC NASA/IPAC Simbad Steinicke&HyperLeda
31153 NGC 3280B NGC 3280B NGC 3280A
31156 NGC 3280B ? NGC 3280C NGC 3280B
31158 NGC 3280A NGC 3280A NGC 3280C

Propriété des trois galaxies de NGC 3280[modifier | modifier le code]

Propriétés des trois galaxies
PGC 31153[5] PGC 31156[6] PGC 31158[7]
Ascension droite (a) 10h 32m 43,8s 10h 32m 45,6s 10h 32m 46,4s
Déclinaison (d) -12° 38′ 13,9″ -12° 38′ 14,0″ -12° 38′ 04,5″
Magnitude apparente (V)[1] 14,7 15,0 15,0
Magnitude apparente (B)[1] 15,7 16,0 16,0
Brillance de surface (mag/as2)[1] 13,6 13,0 13,1
Décalage vers le rouge 0,029791 ±0,000153 0,028620 ±0,000014 0,028320 ±0,000015
Vitesse radiale (km/s)[8] 8931 ±46 8580 ±4 8490 ±4
Distance (Mpc, (Mal))[9] 124,7 ±9.2 (407) 119,8 ±8,3 (391) 118,6 ±8,2 (387)
Dimension apparente (V)[1] 0,7 × 0,5 0,5 × 0,3 0,4 × 0,4
Angle de position[1] 130° 170° N/A
Dimension (kal)[2] 83 57 45

Sauf indication contraire, les renseignements viennent de la base de données Simbad.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 26 juillet 2019)
  2. a et b On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  3. a b c d e et f (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 26 juillet 2019)
  4. (en) « PGC 31153 sur HyperLeda » (consulté le 9 août 2019)
  5. a et b (en) « PGC 31153 sur Simbad » (consulté le 10 août 2019)
  6. a et b (en) « PGC 31156 sur Simbad » (consulté le 10 août 2019)
  7. a et b (en) « PGC 31158 sur Simbad » (consulté le 10 août 2019)
  8. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  9. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3272  •  NGC 3273  •  NGC 3274  •  NGC 3275  •  NGC 3276  •  NGC 3277  •  NGC 3278  •  NGC 3279  •  NGC 3280  •  NGC 3281  •  NGC 3282  •  NGC 3283  •  NGC 3284  •  NGC 3285  •  NGC 3286  •  NGC 3287  •  NGC 3288