NGC 3314

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 3314
Image illustrative de l’article NGC 3314
La paire de galaxies spirales NGC 3314.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Hydre
Ascension droite (α) 10h 37m 13,2s[1]
Déclinaison (δ) −27° 41′ 04″ [1]
Distance 39,8 ± 2,8 Mpc (∼130 millions d'a.l.) & 64,8 ± 4,5 Mpc (∼211 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 12,5 [3]
13,5 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 12,0 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,5 × 0,5[3] & 3,6 × 3,0[4]
Décalage vers le rouge 0,009510 ± 0,000027[5] & 0,015481 ± 0,000020[4]
Angle de position 143°[3]
Vitesse radiale 2 851 ± 8 & 4 641 ± 6 km/s[6]

Localisation dans la constellation : Hydre

(Voir situation dans la constellation : Hydre)
Hydra IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie PGC 31531 : Sab? edge-on[1] SBa/P[3] SBab?[7]

PGC 31532 SA(s)c[1] SA(s)c? pec[7]
Dimensions 57 000 a.l. & 221 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[7]
Date 24 mars 1835[7]
Désignation(s) PGC 31531
ESO 501-46
MCG -4-25-41
AM 1034-272
PRC D-48
IRAS10348-2725 [3]
PGC 31532[7]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 3314 est constitué de deux galaxie spirales situées dans la constellation de l'Hydre. Ces deux galaxies sont situées sur la même ligne de visée, mais elle ne sont pas en interaction, car elles sont à des distances très différentes de nous. La galaxie PGC 31531 est la plus rapprochée, à environ 130 millions d'années-lumière de la Voie lactée et PGC 31532 est à 211 millions d'années-lumière. NGC 3314 a été découvert par l'astronome britannique John Herschel en 1835.

Quelquefois, les deux galaxies de NGC 3314 sont désignées comme NGC 3314A et NGC 3314B, mais ces désignations pointent vers des galaxies différentes selon les sources consultées. De plus, ce qui complique davantage les choses, NGC 3314B est utilisé par Wolfgang Steinicke[3] pour une galaxie complèment différente, soit PGC 87327.[7]

La galaxie spirale à l'avant-plan (PGC 31531) est parsemé de rubans sombres de poussière. La galaxie spirale plus grande à l'arrière-plan (PGC 31532 ou NGC 3314B) est la plus grosse galaxie du groupe de NGC 3314B[9] (Télescope spatial Hubble).

La galaxie PGC 31531[modifier | modifier le code]

Cette galaxie est désignée par NGC 3314A par la base de données NASA/IPAC[5] et par Wolfgang Steinicke[3]. Les propriétés de celle-ci qui sont énumérées dans l'infobox à droite, sauf pour les coordonnées qui sont une moyenne des deux galaxies. L'ascension droite de cette galaxie est 10h 37m 12,8s et sa déclinaison est -27° 41′ 02″[5].

La classe de luminosité de PGC 31531 est I-II et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé.[5]

Dans une étude publiée en 1989, O.G. Richter indique que NGC 3314A et NGC 3314B font partie de l'amas de l'Hydre (Abell 1060) [10]. Les galaxies de cet amas sont situées à une distance moyenne de 190 millions d'années-lumière. Il est donc peu probable que PGC 31531 fasse partie de cet amas. L'une des galaxies désignés par Richter est peut-être PGC 87327 dont la vitesse radiale de 4114 km/s[11] correspond à une distance de 187 millions d'années-lumière.

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 31,625 ± 7,913 Mpc (∼103 millions d'a.l.) [12], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2].

La galaxie PGC 31532 (NGC 3314B)[modifier | modifier le code]

Cette galaxie est désignée par NGC 3314B par la base de données NASA/IPAC[4] et par A.M Garcia[9]. Les propriétés de celle-ci qui sont énumérées dans l'infobox à droite, sauf pour les coordonnées qui sont une moyenne des deux galaxies. L'ascension droite de cette galaxie est 10h 37m 13,2s et sa déclinaison est -27° 41′ 06″[4].

La classe de luminosité de PGC 31532 est III et elle présente une large raie HI[1].

NGC 3314B est la galaxie la plus grosse d'un groupe de galaxies qui porte son nom. Le groupe de NGC 3314B compte au moins 30 autres galaxies dont NGC 3305, NGC 3309, NGC 3316 et NGC 3336[9].

NGC 3314B et donc toutes les galaxies du groupe de NGC 3314B font partie de l'amas de l'Hydre (Abell 1060).[10] L'amas de l'Hydre est l'amas dominant du superamas de l'Hydre-Centaure[13].

Rougissement de la lumière et effet de microlentille[modifier | modifier le code]

Nouvelle image par le télescope spatiale Hubble.

La nouvelle image réalisée à partir de plusieurs photos prises par le télescope spatiale Hubble a permis aux astronomes d'approfondir leur connaissance de deux phénomènes physiques grâce à l'extraordianire alignement de ces deux galaxies. En effet, la lumière provenant de PGC 31532 à l'arrière-plan doit traverser PGC 31531 à l'avant-plan. La lumière émise par PGC 31532 rencontre alors les poussières de PGC 31531 et elle subit un phénomène semblable à la lumière du Soleil lorsqu'il est bas sur l'horizon. Lorsque la lumière traverse un volume contenant de petites particules (molécules dans l'atmosphère terrestre ou particules de poussière interstellaires dans les galaxies), sa couleur devient plus rouge.[14],[15].

L'autre phénomène produit par cet alignement est l'effet de microlentille gravitationnelle. Les étoiles de PGC 31531 produisent en effet de petites perturbations des la lumière provenant de PGC 31532. Comme la matière sombre produit aussi cet effet, on propose réaliser des observations sensibles qui permettront de détecter à la fois les effets de microlentille stellaire et de la matière noire et ainsi de pouvoir cartographier la répartition de la matière noire dans PGC 31531[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3314 (consulté le 29 août 2019)
  2. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e f g h et i (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 29 août 2019)
  4. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour PGC 31532 (consulté le 29 août 2019)
  5. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour PGC 31531 (consulté le 29 août 2019)
  6. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  7. a b c d e et f (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 29 août 2019)
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. a b et c A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  10. a et b O.G. Richter, « The Hydra I cluster of galaxies. V.A catalogue of galaxies in the cluster area. », Astronomy and Astrophysics Supplement Series (ISSN 0365-0138), vol. 77,‎ , p. 237-256 (Bibcode 1989A&AS...77..237R, lire en ligne)
  11. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour PGC 87327 (consulté le 29 août 2019)
  12. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 30 août 2019)
  13. (en) « The Hydra Supercluster, Richard Powell, An Atlas of the Universe » (consulté le 23 août 2019)
  14. (en) « A trick of perspective — chance alignment mimics a cosmic collision » (consulté le 30 août 2019)
  15. (en) « Seeing Galaxies though Thick and Thin. IV. The Superimposed Spiral Galaxies of NGC 3314 » (consulté le 30 août 2019)
  16. David Bennett, « Gravitational Microlensing in the NGC 3314A-B Galaxy Pair », HST Proposal ID 9977, vol. 12,‎ (DOI 10.1086/313771, Bibcode 2003hst..prop.9977B)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3306  •  NGC 3307  •  NGC 3308  •  NGC 3309  •  NGC 3310  •  NGC 3311  •  NGC 3312  •  NGC 3313  •  NGC 3314  •  NGC 3315  •  NGC 3316  •  NGC 3317  •  NGC 3318  •  NGC 3319  •  NGC 3320  •  NGC 3321  •  NGC 3322