NGC 3376

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 3376
Image illustrative de l’article NGC 3376
La galaxie lenticulaire NGC 3376.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Sextant
Ascension droite (α) 10h 47m 26,6s[1]
Déclinaison (δ) 06° 02′ 53″ [1]
Distance 81,4 ± 6,2 Mpc (∼265 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 13,4 [3]
14,3 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 12,0 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 0,8 × 0,4[3]
Décalage vers le rouge 0,019447 ± 0,000137
Angle de position 167°[3]
Vitesse radiale 5 830 ± 41 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Sextant

(Voir situation dans la constellation : Sextant)
Sextans IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S0[1] S?[3]
Dimensions 62 000 a.l.[5]
Découverte
Découvreur(s) Heinrich d'Arrest[6]
Date 19 février 1863[6]
Désignation(s) PGC 32231
UGC 5891
MCG 1-28-7
ZWG 38.13
KARA 443
NPM1G +06.0259 [3]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 3376 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation du Sextant à environ 266 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome prussien Heinrich d'Arrest en 1863.

Les galaxies NGC 3376 et NGC 3356 sont dans la même région de la sphère céleste et à des distances semblables de la Voie lactée. Selon Abraham Mahtessian, elles forment une paire de galaxies[7]. Mentionnons cependant que la base de données NASA/IPAC indique que NGC 3376 est une galaxie isolée. Il y a une différence d'environ 15 millions d'années-lumière entre ces deux galaxies et elles ne forment peut-être pas une paire de galaxie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3376 (consulté le 18 septembre 2019)
  2. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 18 septembre 2019)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  6. a et b (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 18 septembre 2019)
  7. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3368  •  NGC 3369  •  NGC 3370  •  NGC 3371  •  NGC 3372  •  NGC 3373  •  NGC 3374  •  NGC 3375  •  NGC 3376  •  NGC 3377  •  NGC 3378  •  NGC 3379  •  NGC 3380  •  NGC 3381  •  NGC 3382  •  NGC 3383  •  NGC 3384