Néandertal en Charente et ses environs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Falaises de la vallées des Eaux Claires.

Les hommes de Néandertal ont vécu dans le département de la Charente, dans la partie septentrionale du Bassin aquitain et jouxtant les sites préhistoriques de la Dordogne, et le long des affluents de son fleuve éponyme, d'environ 230 000 ans BP à leur extinction. Les fouilles effectuées dès le début du XIXe siècle, le nombre des chercheurs et le relais des sociétés savantes ont permis de préserver la richesse des stations néandertaliennes.

Prénéandertaliens[modifier | modifier le code]

  • Le site de Montgaudier près de Montbron, fouillé par Louis Duport, a livré une mandibule d'enfant.
  • Le site de La Chaise est constitué de l'abri Suard dont les dépôts ont été corrélés à l'avant-dernier glaciaire et de l'abri Bourgeois-Delaunay, occupé durant le dernier interglaciaire (ex « Riss-Würm »). L'abri Suard a livré 52 pièces dont plus de la moitié sont des os d'enfants et incluent une calotte crânienne et deux mandibules. C'est l'étude de deux molaires de ce site qui a montré que les enfants néandertaliens avait un temps de croissance identique à celui d'Homo sapiens[1].
  • Fontéchevade est un site atelier mais a livré une partie de calotte crânienne qui serait le plus ancien ossement humain de Charente[2].

Néandertaliens[modifier | modifier le code]

  • La vallée des Eaux Claires présente plusieurs sites signalés dès 1876 par la Société archéologique et historique de la Charente. L'abri Commont renfermait des restes humains, tout comme l'abri Simard.
  • Le site de la Quina, à Gardes-le-Pontaroux sur la rive droite du Voultron, a été repéré et fouillé par Chauvet dès 1872 puis par Henri-Martin et à nouveau ces dernières années. Il a livré à chaque fois un important matériel lithique. La découverte du premier squelette de la Quina date de 1912. Le site de la Quina a livré les restes fossiles de 27 Néandertaliens, adultes et enfants. L'industrie lithique de la Quina a donné son nom à un faciès particulier, le Moustérien charentien de type Quina.
  • La grotte Marcel Clouet, sur l'Antenne près de son confluent avec la Charente, a livré plus de 100 outils et 200 objets, bifaces, pointes, racloirs attribués au Moustérien de tradition acheuléenne.
  • La grotte à Melon près de Châteauneuf a livré des vestiges lithiques et des ossements d'enfant néandertalien ainsi que plus tard l'abri de Hauteroche tout proche[3].
  • La grotte de Rochelot à Saint-Amant-de-Bonnieure est un repaire d'hyènes avec des restes néandertaliens[4].
  • L'aven de Marillac ou site des Pradelles à Marillac-le-Franc a livré les restes de cinq individus différents sur un site de traitement de carcasses de rennes en vue de leur stockage et de leur conservation, un comportement très évolué. Depuis 2001, il fait l'objet de nouvelles recherches dirigées par B. Maureille[5].

Dans les environs[modifier | modifier le code]

En Charente-Maritime[modifier | modifier le code]

  • La Roche-à-Pierrot, près de Saint-Césaire, a livré en 1979 un squelette néandertalien associé à un ensemble d'outils châtelperroniens ; dans cette région, les néandertaliens ont probablement été contemporains des premiers Homo sapiens.
  • Le site de Chez-Pinaud à Jonzac, actuellement en cours de fouille sous la direction de J. Jaubert, a livré une importante séquence comportant différents niveaux moustériens.

Dordogne[modifier | modifier le code]

  • L'abri PeyroniSaint-Avit-Sénieur) et le Pech-de-l'AzéCarsac). Des lissoirs en os montrant que les Néandertaliens travaillaient le cuir ont été trouvés dans ces deux sites, exclusivement occupés par eux[6],[7].
  • Vallée de la Vézère avec le site du Regourdou[8].

Vienne et Deux-Sèvres[modifier | modifier le code]

Dans les Deux-Sèvres se trouvent de nombreux ateliers d'outils du Moustérien de tradition acheuléenne.

Dans la Vienne :

  • Le site des Plumettes, sur la rive droite de la Vienne près de Lussac-les-Châteaux, a livré quelques outils et de nombreux ossements traduisant une importante activité de boucherie
  • Le site de Fontmaure présente de nombreux outils, dont certains en jaspe.

Recherches en cours[modifier | modifier le code]

Des fouilles sont toujours en cours en 2007, sur les anciens sites et de nouveaux. L'état des recherches fait penser que la division Prénéandertaliens/Néandertaliens est assez artificielle et doit plutôt être comprise comme une segmentation chronologique que comme la traduction de réelles différences physiques ou anthropologiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C.D., « Néandertal, un enfant comme les autres », Le Nouvel observateur,‎ (lire en ligne)
  2. Néandertal en Poitou-Charentes, p. 130
  3. Néandertal en Poitou-Charentes
  4. J.F. Tournepiche, Ch. Couture, J.L. Guadelli, P. Michel, « Les restes néandertaliens du repaire d'hyènes de la grotte de Rochelot (Saint-Amant-de-Bonnieure, Charente, France) », Comptes-rendus de l'Académie des sciences. Série 2. Sciences de la terre et des planètes, 1996, vol. 322, no5, pp. 429-435. (résumé).
  5. Le site préhistorique des Pradelles
  6. Yves Miserey, « Néandertal travaillait le cuir avec des outils en os », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  7. INRAP, « Néandertal a fabriqué les premiers outils spécialisés en os d'Europe », (consulté le 23 janvier 2016)
  8. « Le Regourdou », sur www.lascaux-dordogne.com (consulté le 23 janvier 2016)
  9. « Musée de l'Homme de Néandertal » (consulté le 23 janvier 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Debenath, Néandertaliens et Cro-Magnons, les temps glaciaires dans le bassin de la Charente, Le Croit Vif, (ISBN 2-916104-00-3)
  • André Debenath et Jean-François Tournepiche, Néandertal en Poitou-Charentes, Association régionales des musées en Poitou-Charentes Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Bernard Vandermeersch (1976) - « Les Néandertaliens en Charente », in: La Préhistoire française, Lumley, H. de, (Éd.), CNRS, vol. I, 1, pp. 584–586
  • Jean Airvaux, Louis Duport, Francis Lévêque, Un siècle de recherches préhistoriques en Charente. La Charente Paléolithique dans son contexte régional. Association pour la valorisation du patrimoine préhistorique de la Charente.
  • Datations paléolithiques en Charente