Homme de Yuanmou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Homme de Yuanmou
Image illustrative de l’article Homme de Yuanmou
Incisives de l'Homme de Yuanmou (moulage)
Coordonnées 25° 43′ 04″ nord, 101° 51′ 40″ est
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Yunnan
Xian Yuanmou
Localité voisine Shangnabang
Daté de 1,7 ou 0,5 Ma
Période géologique Pléistocène inférieur ou moyen
Époque géologique Paléolithique inférieur
Découvert le 1965
Découvreur(s) Fang Qian
Particularités 2 incisives
Identifié à Homo sp.
Géolocalisation sur la carte : Yunnan
(Voir situation sur carte : Yunnan)
Homme de Yuanmou
Géolocalisation sur la carte : Chine
(Voir situation sur carte : Chine)
Homme de Yuanmou

L'Homme de Yuanmou (en chinois simplifié : 元谋 人 ; en chinois traditionnel : 元謀 人 ; en pinyin : Yuánmóu Rén) est le nom donné à deux incisives fossiles du genre Homo, découvertes en 1965 dans le xian de Yuanmou (chinois simplifié : 元谋 县 ; chinois traditionnel : 元謀 縣 ; pinyin : Yuánmóu Xiàn), situé dans la province du Yunnan, dans le Sud de la Chine. La datation des fossiles est controversée, avec des propositions à 0,5 et 1,7 million d'années.

Historique[modifier | modifier le code]

Les deux dents furent découvertes en par le géologue Fang Qian, sur une petite colline de la commune de Shangnabang, près du bourg de Danawu, non loin de la ville de Yuanmou, dans la province du Yunnan.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit de deux incisives centrales supérieures. Elles sont plus robustes que des incisives d'Homme moderne, mais sans qu'on puisse les attribuer à une espèce humaine précise.

Datation[modifier | modifier le code]

En 1977, une première datation paléomagnétique de la couche où furent trouvées les deux dents donna un âge de 1,7 million d'années[1], ce qui faisait potentiellement à cette époque de ces fossiles humains les plus anciens d'Asie.

Plusieurs chercheurs chinois contestèrent cette datation, en avançant notamment l'idée que les couches stratigraphiques du site avaient été apparemment bouleversées au cours du temps. En 1984, Liu et Ding notèrent qu'on trouvait plus d'espèces éteintes dans les couches supérieures du site que dans les couches inférieures, et qu'il avait donc dû se produire une inversion de couches au fil du temps. Sur cette base, ils proposèrent d'attribuer les fossiles au Pléistocène moyen, vers 600 000 à 500 000 ans avant le présent.

Fang Qian refit une datation en 1985, qui redonna l'âge initialement estimé, et la reconfirma encore en 1991[2],[3].

La datation de l'Homme de Yuanmou reste aujourd'hui controversée parmi les chercheurs.

Vestiges archéologiques[modifier | modifier le code]

En 1973, des fouilles complémentaires du site livrèrent trois outils de pierre, des ossements fossiles d'animaux portant des marques de découpe, et des cendres produites par des feux domestiques, en provenance de la même couche stratigraphique que les deux dents fossiles. La domestication du feu par les humains étant généralement tardive, la présence d'un éventuel foyer militerait en faveur de la datation basse des fossiles. Une telle datation basse correspondrait à la période de présence en Chine d'Homo erectus.

Conservation[modifier | modifier le code]

Les dents fossiles sont exposées au Musée national de Chine, à Pékin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) L. Pu, C. Fang, M. Hsing-Hua, P. Ching-Yu, H. Li-Sheng et C. Shih-Chiang, « Preliminary study on the age of Yuanmou man by palaeomagnetic technique », Scientia Sinica, vol. 20, no 5,‎ , p. 645–664 (PMID 339347)
  2. (en) Qian Fang, Li Q, Wu P, Yuan S, Xing R, Chen H, and Zhang H, 1991, Lower Pleistocene, Yuanmou Formation : Quaternary Geology and Paleoanthropology of Yuanmou, Yunnan, China. Beijing : Science Press, p.17-50
  3. Rukang Wu et Lanpo Jia, « La Chine durant la période de l'Homo habilis et de l'Homo erectus », dans Corinne Julien, Histoire de l'humanité, Volume 1, UNESCO, (ISBN 978-92-3-202810-5), p. 237

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]