Musée des tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée des transports.

MTVS
Musée et train touristique
Image illustrative de l’article Musée des tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires français
Vue générale du musée un jour d'affluence. Sur la droite l'amorce de la ligne qui se dirigeait vers Marines.

Pays France
Type d'association Loi de 1901
Création 1976
Écartement de voie Métrique
Ligne exploitée Section de la ligne de Saint-Omer-en-Chaussée à Vers (Oise)
Site internet http://www.musee-mtvs.com/

Le musée des tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires français (MTVS) est situé à côté de la gare de Valmondois, à Butry-sur-Oise dans le Val-d'Oise, à 30 km au nord de Paris. Ce musée présente une collection de véhicules ferroviaires des anciens chemins de fer départementaux, sauvegardés et remis en état par les bénévoles d'une association. De 1986 à 2017, il était possible de parcourir, certains jours, une petite ligne à voie métrique longue d'un kilomètre, dite « chemin de fer des impressionnistes », avec certains véhicules anciens du musée (les 1er et 3e dimanches de chaque mois du à début octobre). Cependant, en novembre 2007, trois blocs de rocher décrochés de la colline sont tombés sur la voie. Le terminus de cette voie est devenu inaccessible du fait d'un éboulement[1]. Les trains vapeur ne roulaient donc plus au-delà de la rue de Parmain, soit sur cinq cents mètres de ligne[2] de 2008 à 2017. En 2017, le reste de la ligne est abandonné et déposé en fin d'année. Un nouveau site est en création dans l'Oise au départ de Crèvecœur-le-Grand. Un début d'exploitation a eu lieu sur 1,6 km en 2017.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée en 1976 sur le site de la gare de l'ancienne ligne de Valmondois à Marines (Val-d'Oise), exploitée par la Société générale des chemins de fer économiques, l'association du Musée des Transports de la Vallée du Sausseron a patiemment rassemblé une importante collection de matériels des anciens Chemins de fer d'intérêt local[3]. La collection est devenue la plus importante de France sur le thème des chemins de fer secondaires à voie métrique.

  • 1989, une voie d'environ 1 km de longueur est posée sur la plate-forme de l'ancienne ligne de Valmondois à Marines, depuis l'embranchement du musée jusqu'au lieu-dit du « Bois-Thibault » où un évitement est installé afin de repositionner les locomotives en tête des trains[4].
  • 1999, l'association change de nom et devient le Musée des Tramways à Vapeur et des chemins de fer Secondaires français.
  • 2006, les samedi 7 et dimanche 8 octobre, l'association fête son trentième anniversaire.
  • 2009, le projet de déplacement du musée et du train touristique sur la ligne de Chars à Magny-en-Vexin, dans le Vexin français, est abandonné au mois de mars[5].
  • 2013, un projet de déplacement du musée et du train touristique à Crèvecœur-le-Grand est mis en place[6].
  • 2015, inauguration des 500 premiers mètres de voie du projet de Crèvecœur-le-Grand.
  • 2016, dépose de la voie entre la rue de Parrain à Butry-sur-Oise et le terminus du bois Thibaut.
  • 2017, mise en exploitation de 1,6 km de ligne sur le projet de Crèvecœur-le-Grand.
  • 2017, un jumelage avec l'association belge ASVi est mis en place.
  • 2017, fin de l'exploitation de la courte ligne de Butry-sur-Oise et démontage et dépose du reste de la ligne.
  • 2018, le site est fermé, mais le musée est ouvert sur demande de groupes où d'associations et également aux journées du patrimoine.

Le musée est membre de la Fédération des amis des chemins de fer secondaires (FACS) et de l'Union des exploitants de chemins de fer touristiques et de musées (UNECTO).

Collection[modifier | modifier le code]

Trente véhicules de la collection sont classés comme « monument historique » et sept sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Matériel vapeur[modifier | modifier le code]

Numéro MTVS Nom Machine Constructeur Année Poids à vide No  constructeur Photo Statut Notes
no 4 Pierre Jansen 020T SLM Winterthur 1909 13,5 t 1891 020-T-4-TMB Exposition statique Ex-Tramway du Mont-Blanc.
 Inscrit MH (2008)[7]
no 2 Vénus 020T Corpet-Louvet 1898 t 710 020 T « Vénus » Restauration Interrompue Distribution à balancier « Brown ».
Ex-entreprise Piketty ;
programme « Culture 2000 ».
Logo monument historique Classé MH (1990)[8]
no 26 020T Corpet-Louvet 1927 14,8 t 1673 020 T 26 Corpet-Louvet Garée en attente de restauration Ex-entreprise Paul Frot.
no 1 Le Coucou 020T John Cockerill 1908 12 t 2691 020 T « Le Coucou » Exposition statique Chaudière verticale.
Ex-Forges de Gueugnon.
Mise à disposition par le
musée AMTUIR à Chelles.
no 16 St Denis d'Orques 030T Blanc-Misseron 1882 11 t 19 030 T ex-Tramways de la Sarthe no 16 Garée en attente de restauration Ex-Tramways de la Sarthe.
no 60 La Ferté-Bernard 030T Blanc-Misseron 1898 12,8 t 213 Bicabine Blanc-Misseron et voiture B36 En service à Crèvecœur-le-Grand Ex-Tramways de la Sarthe.
Logo monument historique Classé MH (1983)[9]
no 75 030T Corpet-Louvet 1909 1234 030 T 75 Corpet-Louvet À l'arrêt depuis mai 2016.
Chaudière en cours de révision.
Ex-Tramways d'Ille-et-Vilaine.
Logo monument historique Classé MH (1987)[10]
no 36 Lulu 030T Corpet-Louvet 1925 20,5 t 1679 030 T 36 Corpet-Louvet Restaurée en 1997
Chaudière à chute de timbre depuis mars 2018
En attente de révision générale
Ex-Chemins de fer des Côtes-du-Nord.
Logo monument historique Classé MH (1990)[11]
no 14 Clarisse 030T Corpet-Louvet 1897 691 Defaut.svg Exposition statique Ex-Chemins de fer départementaux de la Drôme no 14.
Arrivée à Crèvecœur-le-Grand le .
no 3 130T SACM 1924 7381 130 T 3 SACM Exposition statique Ex-ligne de Berck-Plage à Paris-Plage,
ex-VFIL Pas-de-Calais, ex-VFIL Oise,
numérotée 13 par les VFIL.
Logo monument historique Classé MH (2002)[12]
E96 130T Orenstein & Koppel 1913 23 t 5755 130 T ex-Chemins de fer portugais E 96. Restauration en cours
Chaudière en réparation avec un foyer neuf,
par une entreprise située à Matlock en Angleterre.
Construite pour Decauville.
Ex-CF Val du Vouga no 6, Portugal,
ex-CP E 96 ; identique aux 130T Decauville des
Chemins de fer du Centre - France).
Logo monument historique Classé MH (2002)[13]
no 12 031T Schneider 1891 20 t 031T Schneider, n°12 des CDCO Stockée à Crèvecœur-le-Grand Ex-Chemins de fer départementaux de la Côte-d'Or ;
récupérée chez le ferrailleur Vaillant à Saint-Valery-sur-Somme

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Matériel électrique ou à moteur à combustion interne[modifier | modifier le code]

Locotracteurs Diesel
Numéro MTVS Constructeur Année Photo Statut Notes
No 102 CFD (Chemins de fer départementaux) 1948 Locotracteur CFD 102 En attente de
restauration
Type C - Chemins de fer du Doubs.
Construit sur le châssis de la locomotive
030 Corpet-Louvet n° (946/1903).
No 103 CFD (Chemins de fer départementaux) 1948
Locotracteur diesel CFD 103
En service Type C - Chemins de fer du Doubs.
Construit sur le châssis de la locomotive
130 Corpet-Louvet no 3 (1276/10).
No LT1 Brissonneau et Lotz 1937
Locotrateur Diesel LT1
En service Tramways des Deux-Sèvres (TDS).
Construit avec des éléments[14] de la locomotive
030 Blanc-Misseron no 16 (165/1896).
Logo monument historique Classé MH (2003)[15].
No TE 400 Decauville 1960 Plateau-tracteur Decauville TE.400 En service Plateau-tracteur Decauville TE.400, arrivé le 23 avril 2014.
À voie normale, il a été adapté pour la voie métrique.
Provenant du musée du carreau Wendel à Petite-Rosselle.
Véhicules à traction électrique
Numéro MTVS Constructeur Année Photo Statut Notes
No 2 La Buire à Lyon 1896 Automotrice PCL 2 Restauration en cours Automotrice à bogies, tension de 550 volts.
Compagnie des chemins de fer électriques
de Pierrefitte-Cauterets-Luz
(PCL).
Mise à disposition du musée, par l'AMTUIR à Chelles.
"La Carrosserie Industrielle" à Bordeaux Locotracteur « Lancey » En service Locotracteur Type B, tension de 550 volts.
Ex-Papeteries de Lancey (Isère)[16].
No 10 Sté Carde ? Caisse uniquement Motrice des tramways de Fontainebleau.
Reprise à l'AMTUIR à Chelles.
No 78 TN BBC 1928 En bon état. En attente de présentation. Motrice des tramways de Neuchâtel (Suisse).
Reprise à l'AMTUIR à Chelles.
Autorails
Numéro MTVS Constructeur Année Photo Statut Notes
No X 232 Decauville 1939
X 232 Decauville
Garé en attente de
restauration
Type DXW, du Réseau breton, initialement prévu
pour les chemins de fer du Yunan (Indochine).
Inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques[7].
No 202 De Dion-Bouton 1935
X 202 De Dion-Bouton
en attente de
restauration
Type ND, (120/1935) des CFD.
Réseau du Vivarais-Lozère, affecté à Florac.
No 37 Hanover Wagon Fabrik (Hawa) en attente de
restauration
Autorail du CF des Ardennes[17].
Draisine Billard 1930 En service Type 4415.
Initialement en voie normale, mise en voie métrique par le MTVS.
No 201 Renault 1949
X 201
Garé en attente de
restauration
Type ABH-8, (1949) des Chemins de fer de la Corse[18].
Confié par la FACS.
No 11 De Dion-Bouton 1932
De Dion Bouton JM4 no 11
En service Type JM4 de 1932, des Chemins de fer des Côtes-du-Nord.
Mis à disposition du musée, par convention avec l'AMTUIR à Chelles.
No 315 Billard 1938
Billard no 315
En cours de restauration Type A 80 D, ex-CFD Charentes puis CFD Vivarais.
Précédemment sur les Voies ferrées du Velay.
Mis à disposition par convention avec le SIVU.

Matériel remorqué[modifier | modifier le code]

Remorques et voitures voyageurs[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Remorques à messageries et fourgons à bagages[modifier | modifier le code]

La remorque De Dion-Bouton NF 61 ex-CFD.

Wagons marchandises[modifier | modifier le code]

Le MTVS détient 28 wagons marchandises.

  • Wagons ex-Réseau Breton
    • K 539, couvert non freiné.
    • Kf 1374, couvert freiné.
    • Kf 1457, couvert freiné.
    • Kf 1467, couvert freiné.
  • Wagons ex-CFD Vivarais
    • K 4043, couvert, De Dietrich, 1903
    • K 4044, couvert, De Dietrich, 1903
    • G 5665, tombereau, Decauville, 1904
    • Ht 6344, plat à traverse pivotante, Blanc-Misseron, 1903
  • Wagons ex-PO, Chemin de fer du Blanc-Argent (BA) & PO-Corrèze (POC)
    • K 102, couvert, PO Corrèze (POC), classé monument historique[46]. La série K 101-125 a circulé sur le Meusien.
    • K 264, couvert, (BA).
    • K 285, couvert, (BA).
    • I 232, tombereau PO-Corrèze (POC), BA TK 355, classé monument historique[47].
    • I 316, tombereau avec barre faîtière, (BA), classé monument historique[48].
    • H 405, plat, (BA), classé monument historique[49].
    • H 413, plat, (BA).
    • HH 425, plat, (BA).
    • N 450, plat, (BA).
    • N 455, plat, (BA).
    • HHf458, plat, (BA), classé monument historique[50].
    • HH 466, plat, (BA), classé monument historique[51].
    • L 503, plat à traverse pivotante, (BA), classé monument historique[52].
    • L 506, plat à traverse pivotante, (BA), classé monument historique[53].
    • X 1 Wagon couvert de secours, (BA), caisse montée par le MTVS sur châssis origine papeterie de Lancey.
  • Wagons ex-réseaux divers
    • K113, couvert, Tramways d'Ille-et-Vilaine, Restauré inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.
    • K167, couvert, Chemins de fer des Ardennes (CA) en restauration.
    • K273, couvert, Chemin de fer de l'Aisne.
    • P 3723, ex-U 3723, tombereau métallisé SE Valmondois-Marine, ex-SE (Réseau de l'Allier) puis Blanc-Argent (TK343) réalisé sur la base d'un plat à pierres, classé monument historique[54].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Wagons spéciaux[modifier | modifier le code]

Wagon grue G 22 et wagon support de flèche JE 304.

Wagons originaires de Suisse[modifier | modifier le code]

Wagons couverts
G 24 ex-Chemins de fer des Montagnes neuchâteloises
et K 539 ex-Réseau Breton.
Plat OM 916 ex-chemin de fer de la Gruyère.
  • ex-Chemins de fer des Montagnes neuchâteloises (CMN), puis depuis 2012 Transports publics neuchâtelois (transN)
    • G 22, couvert, ex-K 22 (1888), SIG, acquis en 1995
    • G 24, couvert, ex-K 24 (1890), SIG, acquis en 1995
    • G 27, couvert, ex-K 27 (1918), SIG, acquis en 1995
    • Kkb36, plat, ex-M 36 (1903), SWS-Schlieren, à trémie, acquis en 1995
    • Km 37, plat, ex-M 37 (1913), SWS-Schlieren, acquis en 1995
    • Kkl 41, plat à bords métalliques rabattables, acquis en 2017,
    • Un châssis nu, prévu pour la voiture-salon des Chocolats Menier actuellement en cours de restauration, acquis en 2017.
  • ex-Chemin de fer Montreux - Oberland Bernois
    • K 512, couvert,(1905), acquis en 2001[57],
    • K 553, couvert,(1904), acquis en 2002[58],
    • Rkmo 812, plat, ex-O 812,(1907), acquis en 1995[59]
    • X 29, plat à bogies, ex-OC 81 (1966), ex-C 53 (1951), ex-Dr4 12 (voiture-restaurant), Ringhofer (1906), acquis en 2001[60],
  • ex-Chemins de fer électriques de la Gruyère puis en 1942 GFM (Gruyère-Fribourg-Morat)
    • Rkmo 904, plat à bogies, SWS 1904, ex-OM 904, ex-OM 123 (CEG), acquis en 2015,
    • Rkmo 905, plat à bogies, SWS 1904, ex-OM 905, ex-OM 124 (CEG), acquis en 1992[61],
    • Rkmo 916, plat à bogies, SWS 1905, ex-OM 916, ex-OM 135 (CEG), acquis en 1992,
    • Gak 673, couvert à bogies, Atelier GFM de Bulle 1957, Ex OM 928, acquis en 2017,
    • Gb 652, couvert à essieux, SIG 1919, ex-GB 659 (1942-1971), ex-K 598 (CEG), acquis en 2017.

Horaires et évènements[modifier | modifier le code]

MTVS Circulation exceptionnelle d'un train en double traction, lors du festival annuel 2012.

Le musée de Butry-sur-Oise est ouvert de mai au premier week-end d'octobre, pour les groupes sur réservation. Possibilité de démonstration de l'autorail JM4 De-Dion.

La ligne de Crèvecœur-le-Grand est ouverte de mai à septembre, le premier et le troisième dimanche de chaque mois. Les trains circuleront à 14 h, 15 h, 16 h et 17 h[62]. Un festival annuel se déroule le premier week-end d'octobre. Des journées évènementielles sont également programmées.

Occasionnellement, le MTVS organise des manifestations hors de ses installations. C'est ainsi qu'une présentation a eu lieu le 15 octobre 2011 à Saint-Omer-en-Chaussée, où le MTVS avait construit une voie métrique provisoire de 300 mètres sur l'emprise de l'ancienne ligne de Saint-Omer-en-Chaussée à Vers, afin d'y faire circuler deux véhicules classés comme monument historique, la locomotive 030T Corpet-Louvet ex-TIV no 75 tractant la voiture no B 378 ex-CBR[63].

Train vapeur du Beauvaisis à Crèvecœur-le-Grand[modifier | modifier le code]

Tracé de la ligne entre Crèvecœur-le-Grand et Saint-Omer-en-Chaussée.
La rame historique du MTVS sur une voie provisoire près de la gare de Saint-Omer-en-Chaussée, le 15 octobre 2011.
Le futur dépôt du MTVS et les premières voies métriques du chemin de fer touristique.
Au premier plan, une fosse de visite construite par les bénévoles du MTVS début 2014.
L'ancien silo à engrais de Crèvecœur sera le dépôt du MTVS.
Le Locotracteur CFD Le Corse et la trémie SGVA, lors d'une circulation spéciale.
Vestiges d'une 031T construite par Schneider en 1898, la première pièce de la collection du MTVS transférée à Crèvecœur en avril 2014.

Le MTVS, la Communauté de communes de la Picardie verte (CCPV) et la Communauté de communes de Crèvecœur-le-Grand Pays Picard A16 Haute Vallée de la Celle (CCC) se sont entendus pour déplacer les collections du MTVS en gare de Crèvecœur-le-Grand sur l'ancienne ligne de Saint-Omer-en-Chaussée à Vers qui permettait de relier Beauvais et Amiens et qui était le terminus de la ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique du Chemins de fer départementaux de l'Oise reliant Estrées-Saint-Denis - Froissy - Crèvecœur-le-Grand.

Cela offrira la possibilité de créer entre Crèvecœur et la gare de Saint-Omer-en-Chaussée une ligne de chemin de fer touristique à voie métrique de 12 km de longueur et où circulera la collection du Musée, sur l'emprise de l'ancienne ligne à voie normale qui sera déposée et dont les rails seront réemployés sur place.

Une préfiguration a eu lieu le 15 octobre 2011 près de la gare de Saint-Omer-en-Chaussée où le MTVS avait construit une voie ferrée provisoire sur laquelle il faisait circuler deux véhicules classés monument historiques, la locomotive 030T Corpet-Louvet, ex-TIV, no 75 tractant la voiture no B 378, ex-CBR[63].

Le transport des matériels a commencé à l'été 2014 dans un ancien hangar à engrais situé dans une partie de l’ancienne gare de Crèvecœur-le-Grand attribuée au trafic des marchandises. Ce bâtiment a été cédé par la commune à la Communauté de communes de Crèvecœur-le-Grand Pays Picard A16 Haute Vallée de la Celle[64]. Un toit, huit portes d'accès pour les convois ferroviaires et des portes et fenêtres au logement sont mis en place en mai et . L'opération est financée par la communauté de commune (CCC) absorbée par la Communauté de commune de l'Oise Picarde (CCOP). Le bâtiment est inauguré le . Les bénévoles du MTVS, après avoir défriché la zone, commencent à construire des installations à voie métrique, qui leur a permis de retrouver une ancienne fosse de visite de la ligne Estrées-Saint-Denis - Froissy - Crèvecœur-le-Grand, qui constitue le seul vestige à Crèvecœur de cette ligne.

Une présentation du projet est réalisée en 2014 avec pour objectif une ouverture de 1,6 km en 2015[65],[66]. Une inauguration du chantier a été réalisée le . L'autorisation préfectorale pour cette reconstruction a été obtenue le après avis favorable du service technique des remontées mécaniques et des transports guidés (STRMTG). L'objectif de premières circulations en 2015 a été confirmé mais sur 500 m environ. Les premières circulations en train à vapeur ont lieu les 17 et sur une section de ligne de 500 m, avec une rame de trois voitures tractées par la locomotive 030T Corpet-Louvet ex-TIV[67].

Le premier tronçon de 1,6 km est mis en service en 2017 (arrêté préfectoral du 28 avril 2017), avant d'être prolongé jusqu'à la gare de Rotangy vers 2018-2019. Un passage à niveau est réalisé sur la RD 149 à la fin du mois d'.

Le MTVS ouvre en 2017 sa ligne à Crèvecœur-le-Grand. Le musée de Butry-sur-Oise sera ouvert en alternance avec la ligne de Crèvecœur.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Musée des tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires français : 16 mars 2008: Le terminus de la ligne inacessible à cause d'un éboulement », sur trains-fr.org via web.archive.org (consulté le 3 septembre 2018) ; ce document est une archive.
  2. Le Parisien - La rentrée réduite du musée du Train , article du 5 avril 2008.
  3. Classés administrativement dans la catégorie des voies ferrées d'intérêt local (VFIL).
  4. Musée des Tramways à Vapeur et des Chemins de Fer Secondaires Français, sur jpmk.chez-alice.fr. Consulté le 5 octobre 2014.
  5. Fin du projet de déménagement dans le Vexin Site Internet du MTVS.
  6. Le futur train touristique sur de bons rails - Par Ingrid Cordier - Courrier picard - 10/12/2013
  7. a et b Arrêté préfectoral du Val-d'Oise 08-094 du 10 décembre 2008. Non encore incluse dans la base Palissy du ministère de la Culture.
  8. Notice no PM95000837, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. Notice no PM95000106, base Palissy, ministère français de la Culture
  10. Arrêté du préfet du Val-de-Marne 87-1902 du 24 novembre 1987.
  11. Notice no PM95000720, base Palissy, ministère français de la Culture
  12. Notice no PM95000939, base Palissy, ministère français de la Culture
  13. Notice no PM95000940, base Palissy, ministère français de la Culture
  14. Il a été utilisé principalement les essieux, suspensions, embiellage, tampons et attelages. Echorail no 85 de 1999 - étude des archives du Brissoneau LT1.
  15. Notice no PM95000941, base Palissy, ministère français de la Culture
  16. Locotracteur, équipé d'un moteur Diesel et d'une génératrice, utilisé pour les manœuvres.
  17. Autorail fourni par l'Allemagne en dédommagement de la Première Guerre mondiale.
  18. Des nouvelles de Corse, par Alain BLONDIN, Voie Etroite no 272, février / 2016, Éditée par l'APPEVA.
  19. La Remorque R5 du Réseau Breton est l'ex-autorail AM20 des Tramways d'Ille-et-Vilaine, type A 150D1, démotorisée à son arrivée en Bretagne. À ce jour, le MTVS n'envisage pas de le remotoriser.
  20. « Départ de la remorque Billard N°242 pour le MTVS », sur train-corse.com (consulté le 28 janvier 2016)
  21. Voiture Bf10 de 2e classe initialement Df10, voiture Df11 mixte 1re classe - fourgon.
  22. « Voiture à voyageurs : caisse, à essieux parallèles, à voie métrique, ADF 11 », notice no PM95000858, base Palissy, ministère français de la Culture.
  23. Caisse reconstruite en 1994 sur châssis d'origine.
  24. « Voiture à voyageurs : châssis, à essieux parallèles, à voie métrique, B 328 », notice no PM95000859, base Palissy, ministère français de la Culture.
  25. « Wagon : châssis, à essieux parallèles, à voie métrique, B 328 », notice no PM95000857, base Palissy, ministère français de la Culture
  26. « Voiture à voyageurs Buire, à voie métrique, ABf n°7 », notice no PM95000942, base Palissy, ministère français de la Culture.
  27. a et b Seule voiture de la collection préservée complète caisse et châssis.
  28. « Voiture à voyageurs type Carel Frères, à essieux parallèles, à voie métriques, B 36 », notice no PM95000815, base Palissy, ministère français de la Culture
  29. « Voiture à voyageurs type Carel Frères, à essieux parallèles, à voie métrique, B 56 », notice no PM95000817, base Palissy, ministère français de la Culture.
  30. « Voiture à voyageurs à essieux parallèles, à voie métrique, B 4 », notice no PM95000107, base Palissy, ministère français de la Culture
  31. « Voiture à voyageurs à essieux parallèles, à voie métrique, B 37 », notice no PM95001095, base Palissy, ministère français de la Culture.
  32. « Voiture à voyageurs type Carel Frères, à essieux parallèles, à voie métrique, B 73 », notice no PM95000814, base Palissy, ministère français de la Culture.
  33. « Voiture à voyageurs à essieux parallèles, à voie métrique, B 39, à voie métrique », notice no PM95000819, base Palissy, ministère français de la Culture.
  34. « Voiture à voyageurs : caisse, à voie métrique, B 34 », notice no PM95000818, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  35. Identification délicate et pouvant évoluer. Si vous le pouvez, aidez le MTVS. Véhicule initialement en voie de 0,80 m transformé en voie de 1 m lors de l'unification du réseau.
  36. a et b Elie Mandrillon, « Le Chemin de fer de Bretenoux-Biars à Saint-Céré », Revue CFRT N°377 page 24,‎
  37. Identification réalisée le 10/10/2009 par lecture des marquages à l'intérieur des deux demi-caisses
  38. « Voiture à voyageurs : caisse de voiture à plate-forme centrale, à voie métrique », notice no PM95001015, base Palissy, ministère français de la Culture.
  39. Le Musée recherche tous éléments historiques qui permettront de reconstituer l'historique de ce véhicule.
  40. « Voiture-salon privée des établissements Menier », notice no PM95001149, base Palissy, ministère français de la Culture
  41. préservation le 11 septembre 2013
  42. Lu L'Echorail N°108 - décembre 2014
  43. « Voiture à voyageurs : voiture à bogies BB7 des voies ferrées économiques du Poitou », notice no PM95001151, base Palissy, ministère français de la Culture.
  44. « Wagon fourgon à voie métrique, KD 154 », notice no PM95000816, base Palissy, ministère français de la Culture
  45. « Wagon fourgon à voie métrique, avec compartiment postal, D 370 », notice no PM95001034, base Palissy, ministère français de la Culture
  46. « Wagon couvert à voie métrique, K 102 », notice no PM95000838, base Palissy, ministère français de la Culture.
  47. « Wagon tombereau à voie métrique, TK 355 », notice no PM95000936, base Palissy, ministère français de la Culture.
  48. « Wagon tombereau avec barre de faîtage, à voie métrique ; TK 316 », notice no PM95000812, base Palissy, ministère français de la Culture.
  49. « Wagon plat ANF, à voie métrique, N 405 », notice no PM95000938, base Palissy, ministère français de la Culture.
  50. « Wagon plat à bords tombants, à voie métrique, N 458 », notice no PM95000810, base Palissy, ministère français de la Culture.
  51. « Wagon plat, à voie métrique, N 466 », notice no PM95000937, base Palissy, ministère français de la Culture.
  52. « Wagon plat à traverse pivotante, à voie métrique, L 503 », notice no PM95000809, base Palissy, ministère français de la Culture.
  53. « Wagon plat à traverse pivotante, à voie métrique, L 506 », notice no PM95000808, base Palissy, ministère français de la Culture.
  54. « Wagon tombereau à voie métrique, TK 343 », notice no PM95000811, base Palissy, ministère français de la Culture.
  55. Citerne adaptée sur le châssis du tombereau SGLM H280.
  56. arrêté no 020 du 2 avril 2013.
  57. Photo d'un K 512.
  58. Photo d'un K 553.
  59. Photo d'un Rkmo 812.
  60. Photo d'un X 29.
  61. Images des wagons, sur drehscheibe-online.de.
  62. « MTVS : le Musée des Tramways à Vapeur et Secondaire », sur Musée des Tramways à Vapeur et des chemins de fer Secondaires français (consulté le 22 octobre 2016).
  63. a et b Sylvie Godin, « Un train à vapeur sur la coulée verte », Le Bonhomme picard, no 3154,‎ , p. 16.
  64. « 8 – Vente d’une parcelle à la Communauté de Communes de Crèvecœur le Grand » [PDF], Compte rendu du conseil municipal du 14 mai 2014, Commune de Crèvecœur-le-Grand (consulté le 4 juillet 2014), p. 3.
  65. « Crèvecœur-le-Grand : un nouveau départ pour le MTVS », Musée des tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires français (consulté le 4 juillet 2014).
  66. Matthias Schweisguth, « Un train touristique circulera dès 2015 », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3296,‎ , p. 15
  67. Crèvecœur-Le-Grand (60) : le train vapeur reprend du service ce week-end.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Wagner, « Les locomotives-tramway de la société métallurgique de Tubize et de leur filiale de Blanc-Misseron », Chemins de fer régionaux et urbains, FACS, vol. 1998/4, no 268,‎ , p. 4-27 (ISSN 1141-7447)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]