Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés
Situation
Création 1936
Ancien nom Service Technique des Remontées Mécaniques
Siège Grenoble
Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 11′ 54″ N, 5° 46′ 23″ E
Organisation
Effectifs 125[1]
Organisations affiliées Ministère de la Transition écologique et solidaire

Site web http://www.strmtg.developpement-durable.gouv.fr/

Le Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés ou STRMTG est un service à compétence nationale rattaché à la direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM) du ministère de la Transition écologique et solidaire, le ministère chargé des Transports.

Historique[modifier | modifier le code]

La Commission des Téléphériques est créée en 1936 auprès du ministère des Travaux publics. Cette commission est chargée d'examiner les conditions de sécurité nécessaires pour la construction et l'exploitation des téléphériques destinés au transport de voyageurs. La France compte alors 11 appareils de ce type. Le premier règlement relatif à la construction des téléphériques est édité en 1947.

Le premier service de contrôle est créé en 1964 à Bonneville, Haute-Savoie (331 appareils en service) et devient le BICARM (Bureau Interdépartemental de Contrôle des Appareils de Remontées Mécaniques) en 1966. Sa zone de compétence s'étend sur les Alpes du Nord et le Jura. Le BICARM Sud situé à Grenoble est créé en 1968, sa zone de compétence concerne l'Isère, les Alpes du Sud, les Pyrénées et le Massif central. La France compte alors 674 remontées mécaniques.

Ces BICARM avaient pour rôle d'assurer un soutien et une coordination technique des services départementaux et étaient intégrés aux DDE des départements dans lesquels ils étaient implantés. Ils se concertaient sur les problèmes généraux et émettaient des avis communs sur les matériels. Ils éditent un règlement des téléphériques en 1969 et un règlement des téléskis en 1979.

En cette année 1979, les BICARM sont remodelés et rebaptisés Service technique des Remontées mécaniques (STRM), service rattaché à la Direction des Transports terrestres.

En 2001, le STRM voit ses compétences élargies au domaine des transports guidés et devient le STRMTG. Depuis le 30 décembre 2004, le service est habilité à délivrer des certificats de conformité selon la directive européenne 2000/9/CE.

Le STRMTG est régi par le décret no 2010-1580 du 17 décembre 2010, qui rattache au STRMTG (Siège) les bureaux interdépartementaux et départementaux des remontées mécaniques et des transports guidés à partir du 1er janvier 2011.

Activités[modifier | modifier le code]

Activité régalienne[modifier | modifier le code]

Le STRMTG est le pôle de compétence de l'administration française dans le domaine de la sécurité des transports de voyageurs par remontée mécanique et par transport guidé. Il se doit d'assurer une surveillance du parc français, de participer au développement des techniques relatives au domaine et de mener des études pouvant servir à la création de référentiels techniques.

Le terme « remontées mécaniques » englobe les chemins de fer funiculaire ou à crémaillère, les téléphériques, les téléskis et tout autre appareil utilisant des câbles porteurs et/ou tracteurs. Les « transports guidés » sont les appareils de transports publics guidés urbains ou non urbains (métro, tramway, chemins de fer touristiques, vélos-rail...) à l'exception du réseau national. Certains ont une vocation touristique ou historique.

Le service dispose de plusieurs divisions traitant chacune un domaine défini. Chaque division, dans sa branche prépare la réglementation et instruit les dossiers à destination des commissions spécialisées ; participe à la normalisation européenne, traite les pathologies du parc en service ainsi que les incidents et accidents et en établit un rapport annuel pour la commission des téléphériques ; assiste les services de contrôle locaux et participe à la formation de leurs agents.

  • La Division Réseau de Contrôle (DRC) est chargée des téléskis, funiculaires, crémaillères, engins spéciaux de loisirs et autres installations guidées à câble ainsi que les tapis roulants de montagne et le matériel de ski.
  • La Division Transports à Câbles (DTC) est chargée des câbles et des téléportés monocâbles à attaches fixes ou débrayables, téléphériques bi-câbles ou double monocâble.
  • La Division Etudes et Expertises (DEE) est chargée du génie civil, de la qualité et de la recherche. Elle établit la liste des contrôleurs techniques indépendants (CTI) et surveille les systèmes qualité des constructeurs. Elle gère le management de la qualité et le site internet du STRMTG. Le chef de cette division est également « responsable qualité ».
  • La Division TramWays (DTW) est chargée des systèmes de transports publics guidés tels que les tramways sur fer ou sur pneus. Cette division délivre des homologations portant sur la sécurité à la demande des constructeurs.
  • La Division des Métros et des chemins de fer Locaux (DML) est chargée des systèmes de transports publics guidés tels que les métros et métros automatiques, les chemins de fer touristiques ou historiques, les chemins de fer à crémaillère, les vélo-rails, les Chemins de fer de Provence et les Chemins de fer de Corse. Cette division délivre des homologations portant sur la sécurité à la demande des constructeurs.

Certification / Marquage CE[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses activités régaliennes, le STRMTG assure des missions en tant qu’organisme notifié pour délivrer des certificats de conformité aux exigences de la directive européenne 2000/9/CE relative aux installations à câbles transportant des personnes.

Organigramme[modifier | modifier le code]

  • Directeur : Daniel Pfeiffer
  • Responsable qualité : Séverine Febvre
  • Secrétariat général : Pascal Laplante

Divisions:

  • Division Réseau de Contrôle : Christophe Sion
  • Division Transports à Câbles : Gaëtan Rioult
  • Division Etudes et Expertises : Séverine Febvre
  • Division Tramways : Valérie De Labonnefon
  • Division Métros et chemins de fer Locaux : Jérôme Charles

Bureaux :

  • Bureau Alpes du Sud (Gap) - Chef de bureau : Vivien Valdenaire / Antenne territoriale Briançon : Pierre Faure adjoint au chef de bureau
  • Bureau Haute-Savoie (Bonneville) - Chef de bureau : Delphine Rothlisberger
  • Bureau Nord-Est (Besançon) - Chef de bureau : Laëtitia Fontaine
  • Bureau Nord-Ouest (Paris-Autorité conjointe DRIEA IdF) - Chef de bureau : Julien Ponton
  • Bureau Sud-Est (Grenoble) - Chef de bureau : Antoine Robache / Antenne territoriale Clermont-Ferrand : Joris Grelat adjoint au chef de bureau
  • Bureau Savoie (Chambéry) - Chef de bureau : Claude Merle
  • Bureau Sud-Ouest (Tarbes) - Chef de bureau : Jean-Louis Abadie / Antenne territoriale de Font-Romeu : André Carbonell

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]