Tramway de Neuchâtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tramway de Neuchâtel
Image illustrative de l'article Tramway de Neuchâtel

Situation Neuchâtel
Drapeau de la Suisse Suisse
Type Tramway
Entrée en service 1892
Longueur du réseau 8,85 km
Longueur additionnée des lignes 8,85 km
Lignes 1
Stations 14
Écartement des rails 1 000 mm
Exploitant TransN
Réseaux connexes Trolleybus de Neuchâtel
Ligne 5 Littorail
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 213
Longueur 8,82 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification 650 V cc
Pente ou rampe maximale 20 ‰
Nombre de voies Voie unique
Signalisation Block de ligne

Le tramway de Neuchâtel, circule depuis 1892 dans la ville de Neuchâtel en Suisse, il est géré par la société des Transports Publics Neuchâtelois.

Motrice et remorque de 1902 sur la boucle de retournement de Boudry
Les anciennes motrices articulées, ex-tramways de Gênes

Historique[modifier | modifier le code]

  • 16.09.1892 : mise en service du Chemin de fer régional Neuchâtel–Cortaillod–Boudry (NCB) entre Évole et Boudry, ainsi que l'antenne Areuse–Cortaillod. La traction est assurée par des locomotives à vapeur ;
  • 24.12.1892 : mise en service du tronçon Évole – Place Pury – gare de Neuchâtel ;
  • 01.01.1901 : reprise du NCB par les Tramways de Neuchâtel (TN) ;
  • 24.12.1902 : mise en service de l'électrification sur les deux lignes (cc 580-650 V);
  • 1910 : la ligne Neuchâtel–Cortaillod/Boudry reçoit l'indice 5, mais le matériel roulant ne se mélange pas au reste du réseau urbain, en raison d'un gabarit plus généreux ;
  • 1967 : mise en service des motrices articulées achetées d'occasion au réseau de Gênes. Elles remplacent le matériel roulant électrique datant de 1902 ;
  • 24.09.1971 : les Tramways de Neuchâtel deviennent les Transports publics du littoral neuchâtelois ;
  • 1976 : suppression de la dernière ligne de tramways urbains. La ligne 5 reste la dernière survivante des tramways de Neuchâtel ;
  • 1981 : la ligne est entièrement modernisée : block de ligne et nouveau matériel roulant. La ligne 5 devient le Littorail ;
  • 02.06.1984 : suppression de l'antenne Areuse–Cortaillod (ligne 5b) ;
  • 1988 : suppression de la boucle de retournement de la Place Pury ;
  • 2005 : déplacement de la station Areuse pour permettre le passage de l'autoroute A5 ;
  • 01.01.2012 : fusion des TN avec les Transports régionaux neuchâtelois (TRN) pour devenir les Transports Publics Neuchâtelois (abrégé TransN)[2].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Ligne actuelle[modifier | modifier le code]

La ligne 5, dernière survivante d'un réseau qui a compté jusqu'à 9 lignes, relie Neuchâtel Place Pury à Boudry, en passant par Serrières, Auvernier et Colombier.

Un block de ligne est en service depuis 1981.

Le matériel roulant actuel, datant de 1981

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

La ligne est actuellement arpentée par un seul type de matériel roulant. Les véhicules sont étroitement dérivés des trams 2000 du réseau de Zurich, à l'instar des chemins de fer du Waldenburg (WB) et de Forch (FB).

Le parc actuel est composé de :

6 automotrices
4 voitures-pilote
  • Bt 551 à 554 (1981, SWS/BBC)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]