Montpouillan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montpouillan
La mairie (sept 2014).
La mairie (sept 2014).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement de Marmande
Canton Marmande-1
Intercommunalité Val de Garonne Agglomération
Maire
Mandat
Didier Monpouillan
2014-2020
Code postal 47200
Code commune 47191
Démographie
Gentilé Montpouillanais
Population
municipale
733 hab. (2014)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 28′ 07″ nord, 0° 06′ 21″ est
Altitude Min. 18 m – Max. 133 m
Superficie 12,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Montpouillan

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Montpouillan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montpouillan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montpouillan

Montpouillan est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans l'aire urbaine de Marmande, en haut d'une butte en rive gauche de la Garonne, la commune se trouve à 61 km au nord-ouest d'Agen, chef-lieu du département, à 6,5 km au sud-ouest de Marmande, chef-lieu d'arrondissement et à 9 km au sud-est de Meilhan-sur-Garonne, chef-lieu de canton[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes en sont Gaujac au nord-est, Marmande à l'est, Samazan au sud-est, Guérin à l'extrême sud - sud-ouest sur environ 300 mètres, Cocumont au sud-ouest et Marcellus au nord-ouest.

Communes limitrophes de Montpouillan
Marcellus Gaujac
Montpouillan Marmande
Cocumont

Guérin                              
Samazan

Communications et transports[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Avance traverse l'est du territoire communal et le Sérac sert de limite territoriale avec la commune de Marcellus.

Le nord du territoire communal est traversé d'est en ouest par le canal latéral à la Garonne et abrite l'écluse no 45 dite de l'Avance.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune tire son nom du terme latin mons signifiant « mont » associé au nom gallo-romain Pulliani ou Pauliani, sans doute propriétaire du lieu au temps de la domination romaine[2].

Le nom gascon en est Montpolhan.

Ses habitants sont appelés les Montpouillanais[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? juin 1995 Vidaloux    
juin 1995 en cours André-Didier Monpouillan[4] PCF puis apparenté PCF Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.
                              
La nouvelle mairie, bientôt en service (sept. 2014).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 733 habitants, en augmentation de 11,91 % par rapport à 2009 (Lot-et-Garonne : 1,06 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
634 683 674 723 752 746 791 767 738
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
773 720 733 701 725 704 658 636 635
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
587 605 582 506 524 504 521 517 538
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
570 537 521 605 610 557 611 690 733
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : Côtes-du-marmandais.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Saint-Étienne, dite église du Sendex puisque située dans le bourg qui lui a donné son nom et devenu le cœur du village, aurait été reconstruite au XVe ou au XVIe siècle est surmontée d'un clocher-mur bâti au XVIIe siècle ; devenue l'église principale de la commune, elle est entièrement restaurée en 1826 ; l’extérieur en est blanchi en 1923 pour masquer l’appareil de brique[9],[10].
  • L'église paroissiale Saint-Jean, dans l'ouest du territoire communal, citée en 1026 sous le nom de Saint-Jean-de-Launs, aurait été reconstruite au XIIe siècle puis a été agrandie et remaniée entre les XVIe et XVIIIe siècles, délabrée au cours de la Révolution, restaurée au XIXe siècle et finalement abandonnée à la fin du XIXe siècle ; aujourd'hui, il n'en reste que les murs gouttereaux de la nef et le clocher-mur à deux baies[11],[12].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Lepargneur, Les églises Saint-Jean et Saint-Étienne de Montpouillan, p. 1-11, Revue de l'Agenais, 1925, tome 52 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances les plus courtes par la route - Les distances orthodromiques sont respectivement de 50,1 km pour Agen, 5,7 km pour Marmande et 8,2 km pour Meilhan-sur-Garonne. Données fournies par Lion1906.com, consulté le 19 septembre 2014.
  2. Montpouillan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 19 septembre 2014.
  3. Nom des habitants des communes françaises sur habitants.fr, consulté le 8 août 2011.
  4. Montpouillan sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 8 août 2011.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. Église paroissiale Saint-Étienne dite église du Sendex sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 19 septembre 2014.
  10. « L'église Saint-Étienne sur l'inventaire général du patrimoine culturel », notice no IA00062306, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 19 septembre 2014.
  11. Église paroissiale Saint-Jean sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 19 septembre 2014.
  12. « L'église Saint-Jean sur l'inventaire général du patrimoine culturel », notice no IA00062245, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 19 septembre 2014.