Samazan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samazan
La mairie (avril 2015).
La mairie (avril 2015).
Blason de Samazan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Marmande
Canton Marmande-2
Intercommunalité Val de Garonne Agglomération
Maire
Mandat
Bernard Monpouillan
2014-2020
Code postal 47250
Code commune 47285
Démographie
Gentilé Samazanais
Population
municipale
837 hab. (2012)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 26′ 05″ N 0° 06′ 46″ E / 44.4347, 0.112844° 26′ 05″ Nord 0° 06′ 46″ Est / 44.4347, 0.1128
Altitude Min. 24 m – Max. 133 m
Superficie 17,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Samazan

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Samazan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Samazan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Samazan
Liens
Site web www.samazan.fr

Samazan est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Marmande située dans le Queyran et le pays d'Albret sur l'Avance, non loin de l'A62, à 9 km au sud de Marmande.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Samazan[1]
Montpouillan Fourques-sur-Garonne
Samazan[1]
Guérin Bouglon Sainte-Marthe

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune viendrait d'un anthroponyme gallo-romain Samatianum[2].

La graphie du nom de la commune est identique en gascon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les morts de la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1935 1961 Renaud Jean PCF Agriculteur, député (1920-1939), conseiller général du canton du Mas-d'Agenais (1934-1961)[3]
1961 1974 Valmy Dufaud PCF Agriculteur
  juin 1995 Roland Destieu PCF  
juin 1995 mars 2014 Michel Le Boustouler DVG Retraité
mars 2014 en cours Bernard Monpouillan SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 837 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
839 812 892 1 020 1 049 1 015 1 019 1 030 1 050
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 031 1 087 1 071 1 028 1 071 1 052 1 076 1 023 1 015
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
912 913 853 727 771 803 809 791 765
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
749 745 642 683 732 748 831 843 837
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre dont la construction remonte au second tiers du XVIe siècle (vers 1560) est un imposant édifice de style gothique[6],[7].
  • Le château de Samazan, propriété privée, a été bâti au XIIIe ou XIVe siècle en tant que maison forte, puis reconstruit au XVIe siècle et remanié au XIXe siècle[8] ; un pigeonnier remarquable, en forme de tour cylindrique, fait partie de la propriété[9].
  • Le château de Pardiac dit château de Pomyers, propriété privée, est le fruit d’une reconstruction, au XIXe siècle, en style néo-classique, d’une bâtisse plus ancienne[10].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Renaud Jean (1887-1961), maire de Samazan (1935-1961), conseiller général (1934-1961) et député de Lot-et-Garonne (1920-1939)[11].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Samazan Blason.jpg

Blason de la commune au fronton de la salle des sports Renaud-Jean.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Samazan sur Géoportail, consulté le 10 avril 2015.
  2. Samazan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 11 avril 2015.
  3. Plaque commémorative apposée au fronton de la mairie.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  6. Église paroissiale Saint-Pierre sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 11 avril 2015.
  7. Jean Lepargneur, L'église Saint-Pierre de Samazan, p. 3-27, Revue de l'Agenais, 1927, tome 54 (lire en ligne)
  8. Château de Samazan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 11 avril 2015.
  9. Pigeonnier du château de Samazan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 11 avril 2015.
  10. Château de Pardiac sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 11 avril 2015.
  11. Max Lagarrigue, Renaud Jean. Carnets d'un député paysan communiste, Ed. Atlantica, 2001.