Vincent D'Onofrio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vincent D'Onofrio
Description de cette image, également commentée ci-après
Vincent D'Onofrio en 2015.
Nom de naissance Vincent Phillip D'Onofrio
Naissance (63 ans)
New York, État de New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables Full Metal Jacket
Strange Days
Men in Black
Évasion
Jurassic World
Séries notables New York, section criminelle
Daredevil

Vincent D'Onofrio est un acteur, scénariste, producteur et réalisateur américain, né le à Brooklyn à New York.

Il se fait connaître grâce au rôle du soldat Leonard « Gomer Pyle » Lawrence dans le film Full Metal Jacket (1987) de Stanley Kubrick.

À la télévision il est notamment connu pour avoir joué durant 10 ans le rôle de l'inspecteur Robert Goren dans la série New York, section criminelle (2001-2011). Depuis 2015, il incarne dans les œuvres de l'univers cinématographique Marvel Wilson Fisk / Kingpin qu'il joue dans un premier temps dans la série Daredevil (2015-2018) puis dans la série Hawkeye (2021).

Comme réalisateur, il a dirigé le court métrage Five Minutes, Mr. Welles ainsi que les films Don't Go in the Woods (en) et The Kid (2019).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Vincent D'Onofrio est né dans le quartier de Bensonhurst à Brooklyn dans l'État de New York. Il est d'origine italienne, avec des ancêtres venant de Naples[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Vincent D'Onofrio a enchaîné les rôles mineurs, jusqu'à Full Metal Jacket de Stanley Kubrick où il interprète le rôle de la recrue Lawrence, dit « Gomer Pyle » (« Engagé Baleine » dans la version française), rôle pour lequel il a dû prendre une trentaine de kilos[2].

Il a alors accès à de plus grands rôles comme dans JFK d'Oliver Stone, Strange Days de Kathryn Bigelow et Malcolm X de Spike Lee où il interprète le même rôle, à savoir celui de Bill Newman, témoin du meurtre de Kennedy et lors du procès de Clay Shaw. Il fait une apparation dans Ed Wood de Tim Burton dans le rôle d'Orson Welles et il joue le rôle d'Edgar dans Men in Black de Barry Sonnenfeld. Puis il joue dans Passé virtuel, Évasion, Jurassic World, Le Juge et Les Sept Mercenaires.

Il intègre la distribution de la série New York, section criminelle (Law and Order Criminal Intent) en 2001, dans le rôle de l'inspecteur Robert Goren[2]. Après quelques années, de nombreux désaccords apparaissent entre lui et la production et il n'interprète plus que quelques épisodes par saison[2].

Depuis 2015, il interprète le rôle de Wilson Fisk, l'antagoniste principal, dans l'adaptation télévisée du comic Daredevil produite par Netflix.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Avec sa femme Carin van der Donk au festival du film de Tribeca, à la première de Speed Racer en 2008.

En 1989, Vincent D'Onofrio épouse l'actrice Greta Scacchi, avec qui il a une fille, Leila George, née en 1992, actrice également[2]. Ils divorcent en 1993.

En 1997, il se remarie avec Carin van der Donk[3], dont il a un fils Elias Gene en 2000 ; ils se séparent en 2003 mais reprennent la vie commune avant d'accueillir leur deuxième fils Luka.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant qu’acteur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]
Années 1990[modifier | modifier le code]
Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]
Années 2020[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Nunzio's Second Cousin : l’inspecteur Tony Randozza
  • 1994 : The Investigator : Ephraim McDougall
  • 1995 : Hôtel Paradis : l’étranger nu
  • 2005 : Fives Minutes, Mr. Welles de Vincent D'Onofrio : Orson Welles
  • 2009 : The New Tenants de Joachim Back : Jan
  • 2012 : Crackers : Gus
  • 2013 : American Falls
  • 2014 : The Unlicensed Therapist
  • 2018 : It's a Mess

Film d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]
Séries télévisées[modifier | modifier le code]
Séries d'animation[modifier | modifier le code]

En tant que producteur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Fives Minutes, Mr. Welles de Vincent D'Onofrio
  • 2009 : Ipso facto d’Anna-Mária Vág

Téléfilm[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Zaritsas: Russian Women in New York de Elena Beloff (documentaire)

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Fives Minutes, Mr. Welles

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Fives Minutes, Mr. Welles de Vincent D'Onofrio

Ludographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En France, Vincent D'Onofrio n'a pas de voix française régulière. Il a été cependant doublé à sept reprises par Thierry Buisson et six reprises par Gilles Morvan. Il est doublé à trois reprises par Jean-François Vlérick[4] dans The Player, Stuart sauve sa famille et Birds of Paradise, Jean-Jacques Nervest[4] dans Le Gang des Newton, That Championship Season et Irish Gangster ainsi que par Thierry Hancisse dans Daredevil, Les Sept Mercenaires et Ratched.

Il est également doublé à deux reprises chacun par Christian Bénard dans Full Metal Jacket et The Cell, Guillaume Orsat[4] dans Le Métro de l'angoisse et Sherlock, la marque du Diable, Patrick Béthune[4] dans La Rupture et Sinister, Stefan Godin dans Night Run et Jurassic World ainsi que par Emmanuel Jacomy dans Le Juge et Le Cercle : Rings. Exceptionnellement, Marc Alfos le double dans Le Choix d'aimer, Georges Caudron dans JFK, Jean-François Aupied dans Strange Days[4], José Luccioni dans Feeling Minnesota[4], Philippe Bozo dans Les Flambeurs, Éric Etcheverry dans Men in Black,Patrick Mancini dans Passé virtuel[4], Bernard Métraux dans Impostor, Éric Herson-Macarel dans Salton Sea, Lionel Bourguet dans Fire with Fire : Vengeance par le feu, et Patrice Baudrier dans Un Noël à El Camino[4].

Au Québec, D'Onofrio a été plusieurs fois doublé par François Sasseville. À titre exceptionnel, Marc Bellier[5] le double dans Escapade d'un soir, Pierre Auger[5] dans Mystic Pizza, Daniel Lesourd[5] dans Le Secret du bonheur, Luis de Cespedes[5] dans Minnesota Blues, Jean-Marie Moncelet[5] dans Hommes en Noir, Benoît Rousseau[5] dans L'Imposteur, Denis Mercier[5] dans La Rupture, Stéphane Rivard[5] dans L'Élite de Brooklyn, Tristan Harvey[5] dans Le Feu par le feu, Manuel Tadros[5] dans Une nuit pour survivre

Versions françaises
  • Thierry Buisson dans New York section criminelle, Âge difficile obscur, A Day to Kill, Les Insoumis, Emerald City, Ghost Wars, Impardonnable
  • Gilles Morvan[4] dans Little New York, L'Élite de Brooklyn, Évasion, Death Wish, Godfather of Harlem, Dans les yeux de Tammy Faye[4]
Versions québécoises

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dave Mason, « 'Criminal Intent' detective to face personal trauma » (version du 6 octobre 2007 sur l'Internet Archive), sur Ventura County Star, .
  2. a b c et d « Vincent D'Onofrio, flic ou mafieux », Le Parisien, (consulté le ).
  3. Photographe née le 30 novembre 1969 de parents néerlandais [1].
  4. a b c d e f g h i et j « Comédiens ayant doublé Vincent D'Onofrio en France », sur RS Doublage.
  5. a b c d e f g h i j et k « Comédiens ayant doublé Vincent D'Onofrio au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 14 juin 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :