Maurel & Prom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maurel & Prom
logo de Maurel & Prom

Création
Fondateurs Hubert Prom Hilaire Maurel
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : MAU
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Aussie B. Gautama (Président du CA)

Michel Hochard (Directeur Général)

Activité Matières premières
Produits pétrole, gaz naturel
Site web maureletprom.fr

Capitalisation 683 M€ (avril 2019)
Chiffre d'affaires 440 M€ (2018)
Résultat net 62,0 M€ (2018)

Maurel & Prom (anciennement Maurel et Prom) est aujourd'hui une société pétrolière spécialisée dans l'extraction de pétrole et de gaz naturel, principalement au Gabon et en Tanzanie.

D'origine bordelaise, c'était au XIXe siècle l'une des maisons de commerce les plus prospères d'Afrique de l'Ouest.

L'ancienne Maison Maurel et Prom[modifier | modifier le code]

Tour crénelée à ogives, partie intégrante de la maison de commerce créée au XIXe siècle à Saint-Louis du Sénégal

Lors de son arrivée au Sénégal en 1822, à quinze ans, le jeune Jean Louis Hubert Prom était employé au service du commerçant Potin installé à Gorée et époux d'une signare. Jean Louis Hubert Prom épouse la signare Sophie Laporte en 1828, son cousin Hilaire Maurel (1808 - 1884) épousa la sœur de cette dernière, la signare Constance Laporte. C'est le mariage avec ces deux signares qui leur apporte le soutien financier et le carnet d'adresse de la minorité métisse de Gorée et Saint Louis du Sénégal, aide incontournable qui leur permet de créer Maurel & Prom en 1831.

Maurel et Prom s'intéressa dès 1841 à la commercialisation de l'arachide en France[1], qui passe alors sous la coupe d'un noyau de maisons bordelaises[1]. Peu après, en 1844, le gouverneur Édouard Bouët-Willaumez, anticipant sur l'abolition de l'esclavage en France en 1848[1], interdit les "engagés libres" et fit recenser les esclaves[1], mécontentant certains planteurs qui menacèrent de s'installer ailleurs[1].

Soutenu par la minorité métisse et en particulier par les signares qui en sont l'élément féminin et dirigeant, Jean Louis Hubert Prom est nommé président du conseil général du Sénégal en 1848. Il siégeait à Saint-Louis du Sénégal.

La société Maurel & Prom armera entre 1836 et 1875 cinquante-huit voiliers gréés en trois-mâts friches pour le long cours et une goélette pour le cabotage. C'est aux alentours de 1875 que des vapeurs remplacent les voiliers. En 1890, la société Maurel & Prom possède des établissements à Saint-Louis, Gorée, Bathurst (aujourd'hui Banjul), Leybar, Guembar, Dialahkar, Gandiol, Dakar, Rufisque, Joal.

Les deux familles Prom et Maurel possédaient une huilerie à Bordeaux Bacalan et étaient propriétaires des châteaux de Beauval, Château Pomerol, Château Lagarde à Bassens (à côté de Bordeaux) et la villa Pédesclaux à Arcachon.

Le siège bordelais était installé dans l'hôtel particulier situé au 18 rue Porte-Dijeaux[2].

La société actuelle[modifier | modifier le code]

Maurel & Prom est un opérateur pétrolier spécialisé dans l’exploration et la production d’hydrocarbures, coté sur Euronext (Paris).

Plateforme de développement international du groupe pétrolier indonésien Pertamina depuis 2017, Maurel & Prom détient un portefeuille d’actifs à fort potentiel centré sur l’Afrique et l’Amérique Latine.

Le Groupe possède également une participation significative dans SEPLAT, un des principaux opérateurs nigérians.

En janvier 2019, la société, après avoir finalisé le mois précédent la reprise d'une participation de 40 % détenue par Shell dans la société mixte Petroregional del Lago, société qui exploite le champ pétrolier Urdaneta West, situé sur le lac Maracaibo (Venezuela), annonce vouloir cofinancer un projet d'investissement de 400 millions de dollars (350 millions d'euros) pour développer la production de cette société mixte[3].

Fin Juillet 2019, Maurel & Prom annonce la finalisation de l'acquisition de la participation de 20 % détenue par AJOCO dans deux blocs en production et développement situés en eaux peu profondes au large de l’Angola pour un montant de 80M$[4].


Actionnaires[modifier | modifier le code]

Au 31 juillet 2019 [5]

PIEP (Groupe Pertamina) : 70,97%

Investisseurs individuels : 15,97%

Investisseurs insitutionnels : 7,61%

Auto-détention : 2,36%

Salariés : 0,59%

Autres : 2,49%


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e "Présences françaises outre-mer (XVIe-XXIe siècles). Tome I - Histoire : périodes et continents", sous la direction de Philippe BONNICHON, Pierre GENY et Jean NEMO, Académie des Sciences d'Outre-Mer - Editions KARTHALA , 2012
  2. Les pères de l’arachide (Sud Ouest)
  3. Maurel & Prom et PDVSA vont investir 400 millions de dollars au Venezuela, usinenouvelle.com, 7 janvier 2019
  4. Zone Bourse, « Maurel & Prom : Finalisation de la Transaction en Angola | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le 9 octobre 2019)
  5. « Capital & actionnariat | Maurel & Prom », sur www.maureletprom.fr (consulté le 9 octobre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Luc Angrand, Céleste ou le temps des Signares (Éditions Anne Pépin).
  • (en) Leland Conley Barrows, General Faidherbe, the Maurel and Prom Company, and French expansion in Senegal, Los Angeles, University of California, 1974 (thèse)
  • « Bordeaux et l'économie sénégalaise » in G. Wesley Johnson, Naissance du Sénégal contemporain : aux origines de la vie politique moderne : 1900-1920, Paris, Karthala, 1991, 297 p. (ISBN 2-86537-277-4)
  • Bezat Jean-Michel, « Maurel & Prom cède ses actifs au Congo et fait une énorme plus-value », Le Monde, 24 février 2007
  • Péhaut Yves, La doyenne des « Sénégalaises » de Bordeaux : Maurel et H.Prom de 1831 à 1919, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2014, 2 tomes (463 p. et 581 p.) (ISBN 978-2-86781-925-4)
  • Kipré Pierre, Leonhard Harding et Boubacar Barry, Commerce et commerçants en Afrique de l'Ouest : l'exemple du Sénégal et de la Côte d'Ivoire, Paris, L'Harmattan, 1992 (ISBN 2738416659)
  • Saint-Martin Yves-Jean, Le Sénégal sous le Second Empire, Karthala, 2000, 680 p. (ISBN 2865372014)

Liens externes[modifier | modifier le code]