Gandiol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gandiol
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Saint-Louis
Département Saint-Louis
Maire
Mandat
Arona Sow[1]
2014-2019
Géographie
Coordonnées 15° 53′ 42″ nord, 16° 30′ 28″ ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Gandiol

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Gandiol

Le Gandiol (ou Gandiole ou Ganjool) est, historiquement, un terroir du Sénégal situé sur la Grande-Côte, un peu au sud de Saint-Louis, non loin de l'embouchure du fleuve Sénégal. Depuis 2014, avec l'adoption de l'Acte de 3 de la décentralisation, c'est une commune à part entière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Habitants de Gandiol assistant au départ d'une mission vers Galam (gravure de 1802)

Le Gandiol est une ancienne province du Cayor.

En 2009 Gandiol est devenu une collectivité locale érigée en communauté rurale, puis en commune en 2014.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui encore la région est parfois désignée comme « le Gandiol », ou Gandiolais.

C'est une grande zone qui regroupe plusieurs villages comme Tassinère, Ricotte, Mboumbaye, Ndiébène, Pilote, Darou Salam, Mouit,

Gandiol, au sud de Saint-Louis

Population[modifier | modifier le code]

Les populations appelées « Gandiol-Gandiol » en langue wolof, vivent essentiellement de pêche et d'agriculture. Aujourd'hui, on les retrouve un peu partout dans les grandes villes du Sénégal : Dakar, Diourbel, Thiès et dans le monde. L'ancien président du Sénégal Abdoulaye Wade est originaire du Gandiol.

Économie[modifier | modifier le code]

Gandiol se trouve à l'extrémité nord de la zone des Niayes. Son activité dominante est le maraîchage. Cependant le tourisme, la pêche et le commerce occupent une place très importante.

À proximité de Gandiol se trouvent la Réserve de Guembeul avec ses tortues, gazelles, singes rouges, oryx... et le Parc national de la Langue de Barbarie.

Le Gandiol a accueilli la première école rurale de l'Afrique de l'Ouest, implantée d'abord dans le village de Mouit, puis transférée à Tassinère. La localité compte plusieurs écoles primaires, deux collèges d'enseignement moyen (CEM) et un Lycée.

Le village de Pilote est devenu très célèbre du fait de l'installation de son phare qui permet d'orienter bateaux et pirogues sur le fleuve.

Le village de Mouit abrite le Parc national de la Langue de Barbarie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Arona Sow maire de Gandiol avec 33 voix », Ndarinfo [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ahmadou Mapaté Diagne, « Un pays de pilleurs d'épaves : le Gandiole », in Bulletin du Comité d'Etudes Historiques et Scientifiques de l'AOF, 1919, Tome II, n° 2, avril-juin 1919, p. 152
  • Babacar Diagne, Les relations entre le Ganjool et la colonie du Sénégal (1817 à 1861), Université de Dakar, 1984, 182 p. (Mémoire de Maîtrise)

Liens externes[modifier | modifier le code]