Marc Labrèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labrèche.
Marc Labrèche
Naissance (57 ans)
Montréal, Canada
Nationalité Canadien
Profession Acteur
Animateur
Humoriste
Scénariste
Films notables L'Âge des ténèbres
Séries notables Les Bobos
Le cœur a ses raisons
La petite vie

Marc Labrèche (né à Montréal le ) est un humoriste, acteur et animateur de télévision québécois. Il est surtout connu pour ses sketchs humoristiques, pour ses pastiches et ses parodies sur l’actualité.

Famille[modifier | modifier le code]

Marc Labrèche est le fils du comédien Gaétan Labrèche et de Michèle Larouche.

Il est le père de Léane Labrèche-Dor, née de son union d'avec Fabienne Dor, fille du chanteur Georges Dor[1]. Cette dernière est décédée à l’âge de 47 ans le 1er juin 2005, des suites d’un cancer du sein[2].

Il a également un fils prénommé Orian issu de la même union.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière au cinéma et au théâtre[modifier | modifier le code]

Très tôt dans sa jeunesse, Marc Labrèche est initié aux arts de la scène, notamment par son père, le comédien Gaétan Labrèche. Il commence un baccalauréat en philosophie à l'Université de Montréal, mais à dix-huit ans, il est soudainement propulsé sous les feux de la rampe. Il joue dans plusieurs téléromans populaires, dont Boogie-woogie 47 et Chop Suey.

Il participe à la comédie musicale Pied de Poule de Marc Drouin en 1982. Il est aussi très sollicité au théâtre, avec des rôles dans des productions telles que Harold et Maude (Théâtre du Rideau Vert, 1979), Les Fourberies de Scapin (Théâtre du Nouveau Monde, 1986) et Les Fausses Confidences (Théâtre du Rideau Vert, 1988).

Son rôle le plus marquant est sans doute l'homme tourmenté qu'il incarne dans la pièce Les Aiguilles et l'Opium de Robert Lepage. Pendant deux ans (1994-1995), il est appelé à voyager aux États-Unis, en Europe et au Japon pour cette œuvre qui connaît un succès retentissant. Pendant l'été 2004, il se produit également dans la pièce humoristique Variations sur un temps de David Ives.

Début à la télévision[modifier | modifier le code]

Il se fait d'abord connaître dans le rôle du Prof-Bof au Le Club des 100 watts. Ensuite, il joue aussi Rénald Paré dans la télésérie absurde de Claude Meunier, La Petite Vie.

Animation de La fin du monde est à sept heures et du Grand blond avec un show sournois[modifier | modifier le code]

En 1997, le réseau TQS l'approche pour animer une émission quotidienne décrivant l'actualité internationale de façon satirique et humoristique. Labrèche accepte, et c'est le début de l'aventure de La fin du monde est à sept heures. Entouré de ses collaborateurs, Patrick Masbourian, Jean-René Dufort, Isabelle Maréchal, Bruno Blanchet et Paul Houde, Marc Labrèche anime ce bulletin de nouvelles débridé d'une main de maître, lequel s'apparente grandement au succès américain The Daily Show avec Jon Stewart. L'émission a été continuellement changée de plage horaire, à cause de son contenu abrasif et parfois très cru. Le titre ne changera jamais, mais La fin du monde sera diffusée à 19 h, à 18 h et à 22 h selon les saisons. L'émission est un franc succès, qui durera trois ans.

En 2000, c'est au tour du réseau TVA, l'autre chaîne de télé privée québécoise, de l'approcher pour animer un talk-show de fin de soirée, Le Grand Blond avec un show sournois. Le nom de l'émission est un jeu de mots qui fait référence au film français de 1972, Le Grand Blond avec une chaussure noire. Le contenu est beaucoup moins controversé que celui de La fin du monde, mais Labrèche trouve tout de même le moyen de s'adonner à des parodies particulièrement savoureuses au début de l'émission, qui dure une heure (de 22 h 30 à 23 h 30). Il met fin au projet en 2003 pour des raisons personnelles. Il a souvent répété dans les médias qu'il avait envie de faire autre chose, notamment de retourner au jeu théâtral.

Projets récents[modifier | modifier le code]

Après avoir participé au film Monica la mitraille au printemps 2004, Labrèche a renoué avec les planches en jouant dans différents théâtres montréalais la pièce Variations sur un temps. On l'a aussi vu dans le film Les États-Unis d'Albert d'André Forcier, de même que dans les téléséries L'Héritière de Grande Ourse et Les Bougon, c'est aussi ça la vie!, diffusées sur les ondes de Radio-Canada. Il a également campé trois des personnages principaux de la série-pastiche Le cœur a ses raisons, une parodie des soaps américains tels que Dynastie, Amour, Gloire et Beauté et Les Feux de l'amour. Puis il a animé le Fric Show à Radio-Canada, une audacieuse émission sur la consommation. Il a, aussi, tenu le rôle principal du dernier long métrage de Denys Arcand, L'Âge des ténèbres, sorti en 2007. Marc Labrèche a repris l'antenne de Radio-Canada en janvier 2008 avec l'émission humoristique 3600 secondes d'extase, pour laquelle il est entouré de quelques collaborateurs réguliers, soit Paul Houde, André Sauvé, Pierre Brassard, Bruno Blanchet et Patrice Coquereau.

La même année il prête ses traits au personnage du Doc. Labroche et de son frère jumeau Philippe Labroche, dans la quatrième bande dessinée des aventures de Fonck et Ponck du jeune Luca Jalbert, de Lévis, intitulée Le Spectre Noir. Il redonnera vie à ces personnages ainsi qu'à un troisième, la sœur du trio, Yolande Labroche, dans une cinquième aventure en 2011, Les Voyageurs du Graal. En 2018, Marc Labrèche plonge à nouveau dans les aventures de Fonck et Ponck de Luca Jalbert pour célébrer le 20e anniversaire de la série. Dans ce sixième tome, intitulé La tour du diable, il incarne la descendance future du frère jumeau Philippe Labroche rencontré dans les aventures précédentes. Son petit fils Raynald Labroche.

Il reprend en novembre 2009, son rôle de Rénald Paré le temps d'une émission spéciale de Noël de La Petite Vie intitulé Noël Story et qui est diffusé à la télévision d'État le 20 décembre 2009.

Marc Labrèche retrouvera Anne Dorval le à 20 h sur Télé-Québec dans une série intitulée Les Bobos. Marc Brunet sera toujours aux commandes et dépeindra les aventures de personnages issus de la « gauche caviar », habitants du Plateau et autres gens branchés. La série se déclinera en format court mais ne rentrera pas dans l'intimité des protagonistes (comme dans Un gars, une fille, par exemple). Le spectateur pourra donc voir évoluer le couple de Étienne et Sandrine dans des lieux publics. Télé-Québec a déjà[Quand ?] commandé une première saison de 26 épisodes de 30 minutes chacun. De 2016 a 2018, il anime Info, sexe et mensonge, une émission hebdomadaire ou il retrouve plusieurs collaborateurs comme Paul Houde par exemple. Depuis l'automne 2018 il anime, a l’antenne de Télé-Québec , une émission appelée Cette année-là , où il revisite certaines années marquantes pour la culture québécoise avec l'aide de collaborateur et d'invité qui on marqué cette époque.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage et narration[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Le Spectre noir, tome 4 des Aventures de Fonck et Ponck, par Luca Jalbert, éditions Cabro Productions: Doc. Labroche / Philippe Labroche
  • 2011 : Les Voyageurs du Graal, tome 5 des Aventures de Fonck et Ponck, par Luca Jalbert, éditions Cabro Productions: Doc. Labroche / Philippe Labroche / Yolande Labroche
  • 2018: La tour du diable, tome 6 des Aventures de Fonck et Ponck, par Luca Jalbert, éditions CABRO* Productions: Raynald Labroche

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]