Claude Poirier (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Poirier
Description de cette image, également commentée ci-après
En 1968
Nom de naissance Joseph Edmour Claude Poirier
Naissance (81 ans)
Montréal, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Pays de résidence Canada
Profession
Activité principale
Autres activités
Animateur de télévision

Claude Poirier est un négociateur lors de prises d'otages et d'enlèvements, ainsi qu'un chroniqueur judiciaire québécois né le à Montréal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière de chroniqueur judiciaire commence le , à Montréal, lors d’un vol à main armée à la Caisse populaire du Sault-au-Récollet.

En 1964, Claude Poirier fait ses débuts à la télévision à Télé-Métropole.

À partir des années 1970, grâce à sa réputation, il est sollicité pour intervenir comme négociateur dans des enlèvements et prises d’otages au Québec. Il a aussi négocié au nom de différents criminels qui se sont rendus à la police. Avant 1980, il n'est pas rare qu'il soit, dans de grosses affaires, réclamé par des criminels recherchés.

Il livre également ses commentaires au bulletin de nouvelles TVA 17 heures, animé par Pierre Bruneau, ainsi qu'à l'émission Salut Bonjour, également du Groupe TVA. Il a également été un collaborateur de la revue d'affaires criminelles Allô Police[1].

Ses expériences ont servi de matériel pour créer Le Négociateur, un feuilleton télévisé québécois inspiré de sa carrière. Certains disent justement pour cette émission que ses sources sont douteuses et mettent sa crédibilité en jeu, dont à Bazzo.tv. Seuls les évènements judiciaires qui se retrouvent dans la série sont réels, le restant étant de la fiction ou du « bonbon rose-nanane », comme dirait Poirier. La première saison a été diffusée à l'hiver 2005, la deuxième à l'automne 2006 et la troisième à l'hiver 2008.

Poirier a aussi apporté une grande aide dans la recherche liée à la disparition de Cédrika Provencher, disparue depuis le 31 juillet 2007[2].

Jusqu'à la fin 2013, il livrait ses commentaires sur des affaires criminelles au 98,5 FM et à CKOI-FM 96,9, deux stations de radio montréalaises. Chaque matin, sur LCN, il animait Le Vrai Négociateur, émission quotidienne d'une heure où il commentait les sujets chauds du domaine judiciaire et policier. Avant son émission du matin à LCN, il était présent à l'émission matinale Salut Bonjour pour parler du contenu de son émission. En 2007, Claude Poirier a animé une émission sur les ondes de TVA, Qui a tué ?, en compagnie du journaliste Jean-François Guérin.

En 2014, Claude Poirier se retire des ondes à la suite de problèmes de santé et des conseils de ses médecins.

En 2016, il participe à des chroniques à Radio X, anime une série d'émissions à Historia « Poirier Enquête » et présente des documentaires « Secrets Judiciaires » sur le canal Investigation (2016-2017).

En Mai 2020, Claude Poirier commence à animer une émission quotidienne sur Facebook nommée Poirier En Direct. La crise du Covid-19 fût le motif de départ de cette émission.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Pour souligner ses talents de négociateur, le Gouvernement du Canada lui remet la médaille de la bravoure en 1977. Le Gouvernement du Québec lui remit également cinq citations d'honneur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Poirier, Otages, 2e éd., Montréal, (Québec), Canada, Les Éditions internationales Alain Stanké, 2005, 274 p. (ISBN 2-7604-0995-3)
  • Claude Poirier, Bernard Tétrault, Claude Poirier sur la corde raide, Montréal, (Québec), Canada, Éditions Stanké, 2007, 224 p. (ISBN 978-2-7604-1052-7)

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]