La Vengeance de la femme en noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Vengeance de la femme en noir est un film québécois de Roger Cantin produit en 1997 et d'une durée de 106 min. Ce film constitue la suite de L'assassin jouait du trombone produit en 1991.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Augustin Marleau est un comédien qui a un talent fou… pour se faire détester. Déjà, dans son aventure précédente, L'Assassin jouait du trombone, il a failli servir de bouc émissaire à un dangereux criminel et à un inspecteur de police aussi ambitieux qu'étroit d'esprit. Aujourd'hui qu'il pense enfin revenir à une vie normale, les éternels ennemis de Marleau reviennent à la charge. D'abord, l'inspecteur de police, un dénommé Giuseppe Grasselli, s'obstine à faire de lui le coupable d'une énigmatique affaire d'enlèvements. Ensuite, le sophistiqué et névrotique criminel dont il a autrefois fait échouer les machinations, Edouard Elkin, veut absolument se venger. Il a d'ailleurs beau jeu pour le faire, puisqu'il est maintenant conseiller en affaires criminelles auprès d'une association de malfaitrices composée de femmes riches mais désœuvrées qui veulent mettre du piquant dans leurs vies en commettant des crimes parfaits. L'enlèvement de leurs maris, par exemple. Maris qu'on ne reverra plus jamais par la suite, cela va de soi. Le pauvre Marleau n'a pas idée de ce qui se trame dans son dos. Évidemment, sa naïveté l'amène à provoquer malheurs sur malentendus et courir de gaffes en gaffes, jusqu'à ce que le hasard lui donne la solution de l'énigme. Mais encore là, Marleau devra payer de sa personne parce que, pour lui, rien n'est jamais si simple !

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]