René Angélil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Angelillo.
René Angélil
Description de cette image, également commentée ci-après

René Angélil, en 2009.

Informations générales
Naissance
Montréal, Québec, Canada
Décès (à 73 ans)
Las Vegas, Nevada, États-Unis
Activité principale Agent artistique
Activités annexes Chanteur

René Angélil est un agent artistique canadien, né le à Montréal et mort le à Las Vegas. Il est notamment connu pour avoir découvert Céline Dion, dont il est devenu le manager avant de l'épouser en 1994 et d'avoir trois fils avec elle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Le nom de famille « Angélil » est originaire de Damas en Syrie. Il s'agirait d'un prénom, Abd al-Jalil, qui aurait été transformé en Anjalil pour devenir ensuite un patronyme[1].

René Angélil est né le à Montréal au Québec, au 7760 rue Saint-Denis[2] dans le quartier Villeray[3]. Ses parents, catholiques melkites, se sont mariés le en l'église Saint-Sauveur à Montréal, église où sera également baptisé René[4]. Son père, Joseph Angélil (1900-1967), est né à Damas en Syrie et sa mère, Alice Sara (1915-1997), est canadienne d'origine syro-libanaise[5].

René Angélil étudie chez les sulpiciens, au Collège André-Grasset, puis avec les clercs de Saint-Viateur à Montréal.[citation nécessaire]

Débuts en tant que chanteur[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière musicale dans les années 1960 dans le groupe Les Baronets[6],[N 1] avec son ami d'enfance Pierre Labelle. Le groupe obtient du succès avec des chansons comme C'est fou, mais c'est tout, traduisant en français les succès des Beatles.

Carrière d'impresario[modifier | modifier le code]

Après la dissolution de son groupe, Angélil devient impresario. Il gère la carrière de Ginette Reno. Malgré les succès qui s'enchaînent pour Reno, cette dernière le remercie après quelques années. Il envisage de quitter ce métier, mais il découvre Céline Dion peu après, en écoutant en 1981 une démo de la chanson Ce n'était qu'un rêve, écrite par la mère et le frère de Céline. Ébloui, il décide de s'occuper exclusivement de la carrière de Céline Dion. En 1984, il aide Claudette Dion, sœur de Céline, à commencer elle aussi une carrière de chanteuse. En 1987 et en 1988, il gagne le prix Félix comme gérant de l'année.

Il produit aussi les artistes ou les titres des artistes suivants : Véronique Béliveau, Johnny Farago, René Simard, Anne Renée, Patrick Zabé

Il commence également à s'occuper de la carrière de Garou dès 1999, à la suite d'une rencontre sur un plateau de télévision lors d'une émission consacrée à Céline Dion. Garou a, depuis, créé une société ayant pour but de gérer ses propres activités artistiques et commerciales, mettant donc un terme à leur collaboration.

À la télévision québécoise, René Angélil est le directeur des 4e et 5e cuvée de Star Académie en 2009 et 2012.

Le 11 juin 2014, il annonce qu'il quitte son poste de chef de la direction des Productions Feeling, qui gère la carrière de Céline Dion. René Angélil agit dorénavant comme président du conseil d'administration de l'entreprise. Il cède sa place de gérant à Aldo Giampaolo[7].

Famille[modifier | modifier le code]

Il a un enfant, Patrick de son premier mariage avec Denise Duquette. En secondes noces, il épouse, en 1970, la chanteuse Anne Renée, dont il a deux enfants, Jean-Pierre et Anne-Marie[N 2].

Il se marie une troisième fois, le , à la Basilique Notre-Dame de Montréal, avec Céline Dion qui, le , accouche d'un garçon prénommé René-Charles, puis, le , de jumeaux, nés à une minute d'intervalle, prénommés Eddy et Nelson.

Le couple emménage à Las Vegas, car Céline Dion y signe un contrat de cinq ans comme chanteuse principale d'un spectacle permanent au Cæsars Palace.

Autres activités[modifier | modifier le code]

René Angélil fait par ailleurs quelques apparitions comme acteur. En 1971, il tourne dans Après ski[8],[N 3], l'une des nombreuses comédies légères tournées au Québec au début des années 1970[N 4],[9]. On le voit également en 1972 dans le film L'apparition où il joue le rôle d'un reporter. En 2012, René Angélil tient aussi le rôle de Dominic Fagazi dans le film québécois Omertà, un parrain mafioso montréalais.

René Angélil est aussi un joueur expérimenté de poker, s'étant qualifié au championnat des séries du poker de 2005.

Mort[modifier | modifier le code]

En 1999, il souffre d'un cancer de la gorge, dont il se remet quelques mois plus tard, mais, le son agence de communication annonce qu'il a subi l'ablation d'une tumeur cancéreuse à la gorge le et qu'il est en convalescence chez lui à Las Vegas, où il reprend des forces par le repos et l'alimentation[10].

Le , il meurt des suites de son cancer. Le jour suivant, le premier ministre du Québec Philippe Couillard annonce qu'il aura droit à des funérailles nationales[11]. Ses obsèques sont célébrées le 22 janvier suivant en la basilique Notre-Dame de Montréal, lieu de son mariage avec Céline Dion en décembre 1994[12].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En activité de 1962 à 1972.
  2. Prénommés Anne-Marie et Patrick.
  3. Connu en anglais sous les titres Sex in the snow ou Sex on skis.
  4. Telles Les chats bottés ou L'Amour en communauté (Pile ou face).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Abdallah Naaman, Histoire des Orientaux de France du Ier au XXe siècle, Paris, 2004, p. 390.
  2. Agence QMI, « Décès de René Angélil: les dates marquantes de sa vie », sur Le Devoir,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  3. Paul Cauchon, « À voir à la télévision le samedi 24 mars - Carré d'as », sur Le Devoir,‎ (consulté le 10 mai 2014)
  4. René Saint-Louis, « Une église sacrifiée pour le super hôpital », sur Radio Canada,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  5. Généalogie de René Angélil, Nos orgines
  6. « René Angélil, le mari de Céline Dion, est décédé à l'âge de 73 ans », RTS Info,‎ (lire en ligne)
    « René Angélil avait commencé comme chanteur dans un groupe yéyé, les Baronets. »
  7. « René Angélil cède une partie de la gérance de Céline Dion », sur ici.radio-canada.ca, le 11 juin 2014.
  8. Diane Sabourin, « René Angélil », sur encyclopediecanadienne.ca,‎ 29 février 2012, mis à jour le 14 janvier 2016 (consulté le 29 janvier 2016).
  9. « Après ski : Film de Roger Cardinal (1971) », Films du Québec,‎ (lire en ligne)
  10. « René Angélil, le mari de Céline Dion, a subi l'ablation d'une tumeur », sur Le Parisien,‎ (consulté le 12 mars 2014)
  11. http://www.premier-ministre.gouv.qc.ca/actualites/communiques/details.asp?idCommunique=2859
  12. « Les funérailles de René Angélil auront lieu dans la basilique de son mariage », sur europe1.fr (consulté le 31 janvier 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]