Julie Snyder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Snyder.

Julie Snyder
image illustrative de l’article Julie Snyder
Julie Snyder

Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Greenfield Park
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Langue Français
Années d'activité depuis 1983
Émissions Star Académie
Le Banquier
L'Été indien
Radio ICI Radio-Canada Première
Chaîne TVA (1997-2017)
V (productrice)
Site internet http://www.juliesnyder.ca/

Julie Snyder, née le à Greenfield Park, dans la province de Québec au Canada, est une animatrice, productrice et femme d'affaires québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Elle est diplômée du Collège Jean-de-Brébeuf en 1986[1].

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Julie obtient son premier contrat en télévision à l'âge de 16 ans (1983) comme chroniqueuse à l'émission 13-16, diffusée sur la chaîne câblée québécoise TVJQ.

De 1986 à 1989, elle participe à titre de chroniqueuse à plusieurs émissions sur TQS dont Wow, Marguerite et Cie, Première et Top jeunesse, animée par Roch Voisine.

En 1990, elle anime l'émission Sortir sur TQS.

En 1992, elle fait son entrée à Radio-Canada avec l'émission L'enfer c'est nous autres. L'émission prend une pause en 1994 pour revenir en 1995 dans un format quelque peu remodelé. En 1996, elle y met volontairement fin.

C'est en 1997 que Julie Snyder débarque à TVA où elle anime Le Point J, un talk-show de fin de soirée quotidien. Soir après soir, elle reçoit sur son plateau les artistes les plus populaires de l'époque.

En 1998, elle quitte le plateau du Poing J sous les applaudissements approbateurs du public pour faire taire le « jovialiste » André Moreau qui venait de déclarer, et de réaffirmer malgré les huées, que le condom n'était pas nécessaire pour ceux qui ne se sentent pas menacés[2].

En décembre 1999, après 500 émissions, Julie tire sa révérence.

La France[modifier | modifier le code]

En 2000, Julie Snyder décide de tenter l'aventure à la télévision française. À la suite d'une offre de France 2, Julie Snyder présente, chaque vendredi à 18 h 50, l'émission Vendredi, c'est Julie, adaptation du Poing J. Celle-ci débute le , avec une semaine de retard, Julie Snyder s'étant blessée sur le tournage de la bande annonce.

Elle devient la première québécoise à animer une émission en France.

Grâce aux premiers bons résultats d'audience de cette émission, il est décidé par Michèle Cotta, directrice générale de France 2, que la programmation de celle-ci passe d'hebdomadaire à quotidienne à partir de la rentrée, le .

Les audiences de la quotidienne sont dès le départ faibles (12 %), la concurrence du Bigdil sur TF1, du 19/20 sur France 3 et de Charmed sur M6 est trop forte. Dans une conférence de presse le , Michèle Cotta admet que « Julie Snyder a fait des débuts moins mirobolants que prévu ». Elle décide malgré tout de maintenir l'émission jusqu'à Noël pour lui donner sa chance.

L'audience se stabilise à 10 % de part de marché, ce qui est considéré comme un échec. Le , France 2 signifie l'arrêt de l'émission qui est remplacée par le précédent occupant de la case horaire, le jeu Qui est qui ? animé par Marie-Ange Nardi.

Consécration québécoise[modifier | modifier le code]

En 2001, Julie revient s'installer au Québec.

En 2003, elle effectue un retour en force en produisant la première saison de l'adaptation québécoise de Star Académie. Elle y anime les galas du dimanche soir sur les ondes de TVA. Cette émission bat des records de cotes d'écoutes dès la première saison. Elle continue de produire et d'animer la deuxième saison de Star Académie en 2004. La télé-réalité est alors toujours aussi populaire.

Le 17 mai 2005, après une grossesse difficile, elle donne naissance à son premier enfant, Thomas Péladeau. Quelques mois plus tard, à l'automne, elle anime la troisième saison de la télé-réalité Star Académie. Une fois la troisième cuvée de Star Académie terminée, elle en profite pour prendre du temps avec son enfant.

Entre janvier 2007 et mai 2017, elle anime l'émission Le Banquier à TVA[3], la version québécoise de Deal or No Deal, qui est regardée par deux millions de téléspectateurs en moyenne.

En juin 2008, elle annonce une quatrième saison de Star Académie, trois ans après la saison précédente. Elle annonce en janvier 2011 une cinquième saison de Star Académie qui est diffusée du 22 janvier 2012 au 25 mars 2012.

En 2014, Julie anime et produit les variétés L'Été indien, en compagnie de Michel Drucker, émission qui a été diffusée sur France 2, TVA et TV5 Monde. Avec des invités prestigieux de toute la francophonie et un plateau ambitieux, cet événement télévisuel a connu énormément de succès, autant en France qu’au Québec. Céline Dion, Coeur de pirate, Stromae, Patrick Bruel, Francis Cabrel, Mario Cyr, Xavier Dolan ne sont que quelques noms qui ont été reçus sur le plateau de L'Été indien.

En 2017, Julie Snyder apprend via Le Journal de Montréal que l'émission Le Banquier n'est pas reconduite dans la grille de TVA pour la saison suivante[4]. La dernière émission est présentée le 21 mai de la même année[5]. Toujours en 2017, ICI Première annonce que Julie Snyder animera une émission de radio enregistrée aux Îles de la Madeleine, 5 à 7 aux Îles... avec Julie. Ce sera une première radiophonique pour l'animatrice[6]. Elle annonce en juin que son premier invité sera le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

À l'hiver 2018, Julie Snyder produit l'adaptation québécoise de l'émission américaine Randy Jackson Presents America's Best Dance Crew devenant Danser pour gagner. Présentée par Olivier Dion sur V, l'émission rencontre des résultats d'écoute en-dessous des attentes[7],[8].

Productions J[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

En 1997, elle fonde Productions J avec ses collègues Marie Côté et Jean Lamoureux, une compagnie de production télévisuelle[3],[9].

Productions J est derrière de nombreuses émissions spéciales et DVD musicaux avec Céline Dion : Céline Dion… Sans attendre, Céline autour du monde ou 3 Boys and A New Show pour le Oprah Winfrey Network, entre autres.

Productions J est également reconnue pour les variétés de Star Académie et La Voix, adaptation québécoise de The Voice.

Productions J a également créé de nombreuses émissions originales : Demandes Spéciales, Réal TV, Dans ma caméra, Accès Illimité… et Occupation Double qui a fait un retour, sur les ondes de V, devenant le phénomène télévisuel et multiplateformes de l’automne 2017.

Spectacles[modifier | modifier le code]

La production télévisuelle de Star Académie a permis de développer une nouvelle expertise chez Productions J. La première édition de la tournée de Star Académie s’est même classée numéro 1 au prestigieux Billboard. S'en est suivi des tournées pour plusieurs artistes de la boîte : Wilfred Lebouthillier, Marie-Élaine Thibert, Annie Villeneuve, Émily Bégin, Marc-André Fortin, Maxime Landry, Jean-Marc Couture, Olivier Dion, Andréanne A. Malette, Valérie Carpentier, Kevin Bazinet, Geneviève Leclerc, Stéphanie St-Jean, Travis Cormier, Ludovick Bourgeois et Marie-Mai avec qui 12 représentations ont eu lieu au Centre Bell.

Productions J a également produit plusieurs spectacles avec des artistes français : Johnny Hallyday, Patrick Bruel, Michel Sardou, Véronique Samson, Gad Elmaleh et ZAZ.

En 2018, Productions J a fait venir la troupe internationale de danse, Royal Family à l'Olympia de Montréal. L'événement a attiré une foule de jeunes, fans de la troupe.

C'est après un coup de coeur de Julie pour le plongeur et photographe originaire des Îles-de-la-Madeleine, Mario Cyr, que Productions J décide de créer sur mesure un spectacle-conférence qui fera le tour du Québec.[Information douteuse] [?]

Musique[modifier | modifier le code]

Productions J est derrière plusieurs succès musicaux comme les albums de Star Académie, La Voix, Marie-Élaine Thibert, Grégoire, La série Montréal-Québec, Sophie Vaillancourt, Jean-Marc Couture, Mélissa Bédard, Marie-Mai, Joe Dassin et Hélène Ségara, Olivier Dion, La compagnie Créole, Yoan, Marc Dupré, Andréanne A. Malette, Tocadéo, François Lachance, etc.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Julie Snyder en compagnie de Pierre Karl Péladeau à l'occasion de la Fête nationale du Québec 2015 à Montréal.

De 2001 à 2016, Julie Snyder est en couple avec Pierre Karl Péladeau[3]. Ensemble, ils ont deux enfants :

Le , Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau annoncent leur séparation[16]. Ils se réconcilient finalement au printemps 2014[17]. Ils annoncent leurs fiançailles à l'automne 2014[18]. Leur mariage est célébré le à la chapelle du Musée de l'Amérique francophone. La cérémonie est officiée par Régis Labeaume, maire de Québec, devant 400 invités dont plusieurs dignitaires[19]. Le , ils se séparent pour une deuxième fois[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nouvelles des diplômes (Alumni news) » [PDF], Brébuf Express, Collège Jean-de-Brébeuf, (consulté le 4 décembre)
  2. [vidéo] André Moreau au Point J, TVA 1998 sur YouTube
  3. a, b et c Patricia Bailey, « The perfect host », CBC News,‎ (lire en ligne)
  4. Sophie Durocher, « TVA met fin au Banquier », sur Le Journal de Montréal (consulté le 21 juin 2017)
  5. Richard Therrien, « Le banquier change d’heure », Blogues de La Presse,‎ (lire en ligne)
  6. ICI Radio-Canada Première - Radio-Canada.ca, « Un été radiophonique aux Îles-de-la-Madeleine avec Julie Snyder | Médium large », Médium large | ICI Radio-Canada Première,‎ (lire en ligne)
  7. Steve Bergeron, « Olivier Dion à la barre de Danser pour gagner sur V », sur La Tribune, (consulté le 18 juillet 2018)
  8. Richard Therrien, « Danser pour gagner n'aura pas de deuxième saison », sur Le Soleil, (consulté le 18 juillet 2018)
  9. Patricia Bailey, « Julie Snyder: TV host dynamo and blockbuster producer », Playback,‎ (lire en ligne)
  10. « Communiqué : La Chambre de commerce du Montréal métropolitain rend hommage à trente-trois femmes exceptionnelles | Actualités | Chambre de commerce du Montréal métropolitain », sur www.ccmm.qc.ca (consulté le 19 février 2016)
  11. « Les prix Montfort : pour saluer l'excellence », sur publications.gc.ca, (consulté le 19 février 2016)
  12. « Les dix Patriotes de l’année 2012 | Société Saint-Jean-Baptiste », sur ssjb.com (consulté le 19 février 2016)
  13. http://www.journaldemontreal.com/2015/02/09/grade-de-chevalier-de-lordre-national-du-merite
  14. http://fr.canoe.ca/divertissement/celebrites/entrevues/2005/09/13/1749707-ca.html
  15. « Julie Snyder a accouché », Metro, Montreal,‎ (lire en ligne)
  16. Pierre-Karl Péladeau et Julie Snyder se séparent
  17. http://fr.canoe.ca/divertissement/celebrites/nouvelles/2014/05/27/21698216-qmi.html
  18. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2014/11/04/003-snyder-peladeau-mariage.shtml
  19. http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201506/03/01-4875076-400-invites-au-petit-seminaire-pour-le-mariage-snyder-peladeau.php
  20. Québecor Média, « Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau se séparent », sur fr.canoe.ca (consulté le 26 janvier 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]