Mahashivatri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shiva au bord du Gange.

Tous les quatorzièmes jours de la lune dans sa face sombre du calendrier de cet astre sont dédiés dans l'hindouisme au dieu Shiva. La Mahashivaratri a lieu une fois par an, vers février-mars dans le calendrier grégorien, le mois de Magha ou Phalguna en Inde[1]. Le Mahashivaratri est un des plus grands festivals de l'année sur le sous-continent indien. Le jeûne, une nuit de méditation, l'immersion d'un lingam (symbole de Shiva) ont lieu; des offrandes de toutes sortes comme des fleurs, de l'encens sont donnés à ce dieu. Le nom de Shivaratri est aussi attribué à ce jour. La tradition dit que Shiva est né ce jour-là; cependant une histoire raconte que cet événement célèbre le jour où Shiva a bu le poison de destruction issu du barattage de la mer de lait de la cosmologie hindoue; il a ainsi sauvé le monde et permis l'obtention de l'Amrita, le nectar qui donne l'immortalité.

À l'Île Maurice[modifier | modifier le code]

Grand Bassin pendant le Mahashivatri.

La mahashivratri ou mahashivaratri (grande nuit de Shiva) est une procession religieuse de Maurice qui consiste à jeûner et marcher vers le lac sacré de Grand Bassin. Les pèlerins hindous y viennent pour prier, vénérer et faire des offrandes aux divinités. Une statue de Shiva est érigée en 2007 à l'entrée du lac. Elle mesure 33 m de hauteur. C'est la réplique de celle du lac de Sursagar à Vadodara dans le Goudjarath.

Comme celles du Gange, en Inde, les eaux du lac sont un symbole de purification. Le pèlerinage commence en 1897 après qu'un poudjari de Triolet a rêvé que les eaux de Grand Bassin reflétaient celles du Gange.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, page 269, (ISBN 0816073368)