Mae Jemison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jemison.

Mae Jemison
Mae Jemison en juillet 1992.
Mae Jemison en juillet 1992.

Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Naissance (63 ans)
Decatur (Alabama, États-Unis)
Durée cumulée des missions 7 j 22 h 30 min
Mission(s) STS-47
Insigne(s) Sts-47-patch.png

Mae Carol Jemison, née le à Decatur, Alabama, est une médecin et une astronaute afro-américaine. Elle est notamment connue pour être la première femme afro-américaine à aller dans l'espace.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mae Jemison au Centre spatial Kennedy en 1992.

Mae Carol Jemison[1] est née à Decatur, dans l'Alabama le  ; elle est la plus jeune des trois enfants[2] de Charlie Jemison, un charpentier et Dorothy Green[3] une institutrice à l'école élémentaire Ludwig van Beethoven[4] de Chicago dans l'Illinois. Sa famille emménage à Chicago, Illinois, quand Jemison avait trois ans, afin de profiter de meilleures possibilités d'éducation[5], [6].

Elle aime la science et les arts et a commencé à danser à l'âge de onze ans. Après ses études secondaires à la Morgan Park High School (en) de Chicago, elle est acceptée en 1973 à l'Université Stanford, alors qu'elle n'a que seize ans[7] ; elle en sort en 1977, avec un Bachelor of Science en génie chimique et un Bachelor of Arts en études africaines et afro-américaines[8]. En 1981 elle obtient son diplôme de docteur en médecine au Weill Medical College[9] de l'université Cornell.

Elle a été interne au USC Medical Center de Los Angeles en tant que médecin généraliste. Elle rejoint le Peace Corps de 1983 à 1985, dans ce cadre, elle voyage à Cuba, au Kenya, en Thaïlande, au Libéria et en Sierra Leone pour y exercer la médecine[10].

En 1983, elle a été refusée lors de sa première inscription à la NASA, mais y entre en 1987. Son travail à la NASA avant son vol orbital inclut des activités de soutien au Centre spatial Kennedy en Floride et la vérification des logiciels de la navette dans le laboratoire d'intégration. Elle était dans la première classe d'astronautes sélectionnés après l'accident de Challenger en 1986.

Mae Jemison a effectué sa seule mission spatiale du 12 septembre au 20 septembre 1992 en tant que spécialiste de mission STS-47. Elle a pris plusieurs petits objets d'art en provenance de pays ouest-africains et une photo de Bessie Coleman, la première femme afro-américaine à obtenir sa licence de pilote[11].

STS-47 était une mission de coopération entre les États-Unis et le Japon. Mae Jemison a enregistré 190 heures, 30 minutes et 23 secondes dans l'espace ce qui fait presque 8 jours. Elle a quitté la NASA en mars 1993[12].

En 1993, elle fonde sa propre entreprise, le Groupe Jemison de recherches pour développer la science et la technologie dans la vie quotidienne. En 1993, elle est apparue dans un épisode de Star Trek : La Nouvelle Génération (Star Trek: The Next Generation), où elle tient le rôle du lieutenant Palmer[13]

Elle a fondé la Fondation Dorothy Jemison pour l'excellence, ainsi nommée en l'honneur de sa mère. L'un des projets de la fondation Dorothy Jemison est la planète que nous partageons (TEWS), camp scientifique international pour les étudiants[14].

Vols réalisés[modifier | modifier le code]

Elle fut spécialiste de mission sur le vol d'Endeavour STS-47, lancé le , qui fut une coopération entre les États-Unis et le Japon.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mae Jemison, Find where the wind goes: moments from my life, New York, Scholastic, (ISBN 978-0-439-13196-4, OCLC 44548911)
  • (en) Mae Jemison, S.E.E.ing the Future: Science, Engineering and Education, Hanover, NH, Dartmouth College, , PDF (lire en ligne), p. 56
  • Pénélope Bagieu, « Mae Jemison, astronaute », dans Culottées 2 - Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent, Gallimard, (ISBN 9782075079846, lire en ligne) (bande dessinée)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Institutions
Doctor honoris causa

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mae Jemison | American physician and astronaut », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 25 juin 2019)
  2. (en) « Mae Carol Jemison », sur Encyclopedia of Alabama (consulté le 25 juin 2019)
  3. « Mae C. Jemison | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 25 juin 2019)
  4. (en-US) « Chicago Public Schools », sur schoolinfo.cps.edu (consulté le 25 juin 2019)
  5. http://www.biography.com/people/mae-c-jemison-9542378
  6. "Stanford Today. "Shooting Star: Former Astronaut Mae Jemison Brings her Message Down to Earth" by Jesse Katz. July/August 1996." (PDF). Retrieved 2011-09-14.
  7. (en-US) Warren E. Leary, « Woman in the News; A Determined Breaker of Boundaries -- Mae Carol Jemison », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 25 juin 2019)
  8. (en-US) Nola Taylor Redd 2018-10-04T17:05:00Z Human Spaceflight, « Mae Jemison: Astronaut Biography », sur Space.com (consulté le 25 juin 2019)
  9. Chicago Sun Times. "Dorothy Mae Green Jemison, Educator", November 3, 1993.
  10. Haynes, Karima A. "Mae Jemison: coming in from outer space", Ebony (magazine), December 1992. Accessed September 6, 2007. "Perhaps the most moving tribute came during a homecoming rally at Morgan Park High School, where Jemison graduated in 1973"
  11. (en-US) « Coleman, Bessie », sur National Aviation Hall of Fame (consulté le 25 juin 2019)
  12. "New York Times. "Executive Life: The Boss; 'What was Space Like?" by Mae C. Jemison written with Patricia R. Olsen. February 2, 2003". New York Times. 2003-02-02. Retrieved 2011-09-14.
  13. (en) « Jemison, Mae », sur StarTrek.com (consulté le 25 juin 2019)
  14. Bayer. "About Dr Mae Jemison."[dead link]
  15. (en-US) « You searched for Jemison », sur National Women’s Hall of Fame (consulté le 25 juin 2019)
  16. Asante, Molefi Kete (2002). 100 Greatest African Americans: A Biographical Encyclopedia. Amherst, New York. Prometheus Books. (ISBN 1-57392-963-8).
  17. OW's First Annual Intrepid Awards Gala: Dr Mae C. Jemison July 10, 2003
  18. "Commencements: Remember Ethics, Graduates Are Told". The New York Times, May 31, 2000.
  19. Jessee, Willa. "Kids join moms in graduation line". Carlisle, PA: The Sentinel. May 23, 2005.
  20. "Worthy of note: Honors, awards, appointments, etc.". Dartmouth Medicine. Summer 2006.
  21. HMC Honors Grads at 49th Commencement May 17, 2007
  22. Honorary degrees bestowed upon distinguished guests May 19, 2007

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :