Alpha Kappa Alpha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alpha Kappa Alpha Sorority Incorporated
Logo de l’association
"By Culture and by Merit"
Cadre
Forme juridique Sororité universitaire
But

Cultiver et encourager l'élévation des normes universitaires et éthiques, Promotion de l'unité, le soutien et l'amitié entre femmes universitaires Étudier proposer des solutions afin d'améliorer le statut social des filles et des femmes Encourager, valoriser la vie universitaire

Être au service de toute l’humanité.
Fondation
Fondation 15 janvier 1908 à l'Université Howard
Fondatrice Ethel Hedgeman Lyle
Identité
Siège

5656 S. Stony Island Avenue. Chicago, Illinois 60637

US
Président Dr. Glenda Baskin Glover
Membres 300 000
Site web www.aka1908.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Alpha Kappa Alpha Sorority (AKA) est une société universitaire fondée le , par un collectif de femmes afro-américaines qui s'est donné pour mission de valoriser le rôles des femmes afro-américaines et promouvoir leur action dans la société américaine.

Membres Alpha Kappa Alpha lors d'une distribution de sièges enfants à des familles à faibles revenus.

Alpha Kappa Alpha une association d'étudiantes[modifier | modifier le code]

Le contexte des associations étudiantes dans les universités américaines[modifier | modifier le code]

Alpha Kappa Alpha (AKA en abrégé) fait partie des nombreuses sociétés universitaires des États-Unis, sociétés qui sont soit des fraternelles/ fraternité soit des sororales / sororité. Toutes les sociétés se nomment par des combinaisons de lettres grecques. La plus ancienne est la fraternelle Phi Beta Kappa fondée le 5 décembre 1776 au Collège de William et Mary[1], [2].

Les missions de ces sociétés sont diverses : entraide matérielle, soutien aux travaux universitaires, organisation de fêtes, réseau d'insertion professionnelle, valorisation sociale, promotion de l'université[3], [4]. On compte 800 000 étudiants américains qui appartiennent à ces sociétés., Certaines, d'entre elles sont critiquées à cause de leurs pratiques de bizutages à risques et leur beuveries[5], [6], [7], plusieurs sociétés sont responsables de multiples décès[8] de leurs membres, décès consécutifs à des bizutages ou des orgies[9], d'autres sociétés perpétuent des comportements machistes et racistes[10], [11], entachant la réputation d'autres sociétés plus axées sur la culture et les valeurs éthiques et sociales[12].

La spécificité d'Alpha Kappa Alpha[modifier | modifier le code]

La mission d'Alpha Kappa Alpha, est fondée sur cinq principes de bases [13],[14] :

  1. Cultiver et encourager l'élévation des normes universitaires et éthiques,
  2. Promotion de l'unité, le soutien et l'amitié entre femmes universitaires
  3. Étudier proposer des solutions afin d'améliorer le statut social des filles et des femmes
  4. Encourager, valoriser la vie universitaire
  5. Être au service de toute l’humanité.

Elle offre également des bourses pour étudiantes qui sont dans le besoin[15].

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Ethel Hedgeman Lyle (en), étudiante à l'université Howard crée le 1908[16] la sororité Alpha Kappa Alpha[17], [18] avec seize étudiantes dont Marie Woolfolk Taylor (en) qui assure le secrétariat de la sororité[19]. Elles sont rejointes par Nellie Quander (en) qui devient la première présidente en 1912 et étoffe la sororité par une constitution[20].

À chaque anniversaire de la fondation de Alpha Kappa Alpha, des membres se rassemblent vêtus des couleurs du logo : le rose et le vert d'une feuille de lierre, symbolisant la féminité et la résilience[21].

Le développement (1913-1940)[modifier | modifier le code]

En 1934,la présidente de Alpha Kappa Alpha, Ida L. Jackson[22], [23]décide d'envoyer une mission dans l'état du Mississippi, durement frappé par la Grande dépression et les intempéries[24]. Cette mission interviendra pour assurer l'éducation de jeunes déscolarisés, et feront intervenir des médecins de l'Université Howard et de l'école de médecine Tufts University Medical School (en), sous la direction de Dorothy Celeste Boulding Ferebee (en)[25], (qui deviendra présidente de l'AKA en 1939), elle anime une campagne de vaccination puis dirige le programme de santé de l'état du Mississippi de 1934 à 1941[26].

En 1930, plusieurs sororités et fraternités afro-américaines se sont développées sur le modèle d'Alpha Kappa Alpha et elles se fédèrent au sein du National Pan-Hellenic Council[27], y adhérent en plus de Alpha Kappa Alpha, Omega Psi Phi (fraternité de l'université Howard), Kappa Alpha Psi (fraternité de l'université de l'Indiana) , Delta Sigma Theta (sororité de l'université Howard), et Zeta Phi Beta (sororité de l'université Howard)[28].

En 1930, également, Alpha Kappa Alpha avec d'autres organisations afro-américaines, rejoint la NAACP[29] dont elle devient membre à vie en 1939.

Organisation[modifier | modifier le code]

En 2019, Alpha Kappa Alpha compte 300 000 membres[30] répartis sur plus de 900 chapitres implantés sur le territoire américain, canadien, les pays des Caraïbes et en Afrique du Sud, la liste complète est disponible sur le site d' Alpha Kappa Alpha[31].

Les programmes d'actions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fraternity and sorority | organization », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 26 juillet 2019)
  2. (en-US) « Fraternity & Sorority Life | William & Mary », sur www.wm.edu (consulté le 26 juillet 2019)
  3. (en-US) « What is a Fraternity? What is a Sorority? », sur www.bsu.edu (consulté le 26 juillet 2019)
  4. (en-US) « Fraternity & Sorority Life », sur American University (consulté le 26 juillet 2019)
  5. (en-US) Thom Patterson CNN, « What to know before pledging a fraternity or sorority », sur CNN (consulté le 26 juillet 2019)
  6. (en-US) T. B. S. Staff, « Joining a Fraternity or Sorority: The Pros and Cons of Greek Life », sur TheBestSchools.org, (consulté le 26 juillet 2019)
  7. (en-US) Kiley Roache, « Opinion | The Future of Frats », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 juillet 2019)
  8. (en-US) « Is Greek Life Worth Saving? », sur US NEWS
  9. (en-GB) B. B. C. News, « Critics bust fraternity culture », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juillet 2019)
  10. (en-US) Gabrielle NoelGuest Writer, « Opinion | Greek Life Needs To Take Racism As Seriously As It Takes Hazing », sur HuffPost, (consulté le 26 juillet 2019)
  11. (en-US) « Why frat bros can throw parties but sorority sisters aren’t allowed to », sur The Washington Post
  12. (en-US) Caitlin Flanagan, « The Dark Power of Fraternities », The Atlantic,‎ (ISSN 1072-7825, lire en ligne, consulté le 26 juillet 2019)
  13. (en-US) Lakeisha Harding, « Alpha Kappa Alpha Sorority (1908- ) », sur BlackPast, (consulté le 26 juillet 2019)
  14. (en) « Alpha Kappa Alpha », sur orgsync.com (consulté le 26 juillet 2019)
  15. (en-US) « Alpha Kappa Alpha - Educational Advancement Foundation | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 26 juillet 2019)
  16. « AKA Centennial Celebration », sur Hustorage.WRLC
  17. (en-US) « Alpha Kappa Alpha formed », sur African American Registry (consulté le 26 juillet 2019)
  18. (en-US) « Urban Dictionary: Alpha Kappa Alpha Sorority, Incorporated », sur Urban Dictionary (consulté le 26 juillet 2019)
  19. (en-US) « https://www.georgiaencyclopedia.org/articles/education/marie-woolfolk-taylor-ca-1890-1960 », sur New Georgia Encyclopedia
  20. (en-US) « Author Rohulamin Quander Writes About the First African American Sorority », sur Smithsonian (consulté le 26 juillet 2019)
  21. (en-US) Chioma Nnadi, Mayan Toledano, « The Enduring Legacy of America’s First African-American Sorority », sur Vogue, (consulté le 26 juillet 2019)
  22. (en-US) Vanessa Northington Gamble, « “Outstanding Services to Negro Health”: Dr. Dorothy Boulding Ferebee, Dr. Virginia M. Alexander, and Black Women Physicians’ Public Health Activism », American Journal of Public Health, vol. 106, no 8,‎ , p. 1397–1404 (ISSN 0090-0036, PMID 27310348, PMCID 4940657, DOI 10.2105/AJPH.2016.303252, lire en ligne, consulté le 26 juillet 2019)
  23. « Dr. Ida Louise Jackson – Alpha Kappa Alpha Sorority, Inc. | Alpha Nu Omega », sur alphanuomega1929.org (consulté le 26 juillet 2019)
  24. (en-US) r2WPadmin, « Mississippi Health Project », sur Mississippi Encyclopedia (consulté le 26 juillet 2019)
  25. (en-US) « Dr. Dorothy Celeste Boulding Ferebee », sur Changing the Face of Medicine
  26. (en-US) Dwayne Mack, « Dorothy Celeste Boulding Ferebee (1898–1980) », sur BlackPast, (consulté le 26 juillet 2019)
  27. (en-US) Kimberly Joyce Branch, « The African American experience: notes on black identity development, membership in a historically black fraternity or sorority and involvement », Iowa State University,‎ (lire en ligne)
  28. (en-US) « National Pan-Hellenic Council, Inc. » Our History » (consulté le 26 juillet 2019)
  29. (en-US) Thomas L. Bynum, « “‘WE MUST MARCH FORWARD!": JUANITA JACKSON AND THE ORIGINS OF THE NAACP YOUTH MOVEMENT.” », The Journal of African American History, vol. 94, no. 4,,‎ , pp. 487–508 (lire en ligne)
  30. (en-US) Stephanie Saul, « Kamala Harris’s Secret Weapon: The Sisterhood of Alpha Kappa Alpha », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 juillet 2019)
  31. « Chapter Locator Result List Public 2 », sur akawebnet.aka1908.net (consulté le 29 juillet 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]