M18 (amas ouvert)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

M18
Image illustrative de l’article M18 (amas ouvert)
L'amas ouvert NGC 6613 par le Très Grand Télescope de l'Observatoire du Cerro Paranal (ESO).
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Sagittaire[1]
Ascension droite (α) 18h 19m 58,49s[2]
Déclinaison (δ) −17° 06′ 07,1″ [2]
Magnitude apparente (V) 6,9[3],[4]
Dimensions apparentes (V) 7[4],[1]

Localisation dans la constellation : Sagittaire

(Voir situation dans la constellation : Sagittaire)
Astrométrie
Distance 1 352 ± 31 pc (∼4 410 al)[5],[6]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas ouvert
Classe II3pn[4],[3]
Galaxie hôte Voie lactée
Âge 17 M a [7]
Découverte
Découvreur(s) Charles Messier [1]
Date avant [1]
Désignation(s) OCL 40[4]
Liste des amas ouverts

M18 (NGC 6613) est un très jeune amas ouvert situé dans la constellation du Sagittaire. Il a été découvert par l'astronome français Charles Messier en 1764[1].

La taille apparente de l'amas est de 7 minutes d'arc[4], ce qui, compte tenu de la distance de 1352 pc et grâce à un calcul simple, équivaut à une taille réelle d'environ 9 années-lumière.

Emplacement de M18 dans le constellation du Sagittaire.

Selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler, cet amas renferme moins de 50 étoiles (lettre p) dont la concentration est moyenne (II) et dont les magnitudes se répartissent sur un grand intervalle (le chiffre 3). La lettre n indique que l'amas est situé dans une nébuleuse, soit la nébuleuse nébuleuse Oméga (M17) elle-même située dans M24[8], un vaste nuage galactique aussi découvert par Messier le [9].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Distance et vitesse[modifier | modifier le code]

Selon de récentes mesures réalisées en 2021 par le satellite Gaia de la distance de M18, l'amas est à 1 352 ± 31 pc (∼4 410 al) du système solaire[5],[6]. La base de données Simbad indique quatre autres valeurs de la distance comprises entre 1213 pc et 1477 pc[5]. La moyenne des cinq valeurs est de 1 328 ± 87 pc (∼4 330 al).

Deux valeurs de la vitesse sont indiquées sur Simbad : −14,00 ± 4,49 km/s et 14,0 ± 4,5 km/s[5].

Les étoiles de M18[modifier | modifier le code]

Selon le site Lynga consacré aux amas ouverts, M18 renferme 40 étoiles[3]. Plusieurs de ses étoiles sont plus massives que le Soleil. L'amas renferme 29 étoiles de type B et une étoile de type Be[10].

On y trouve trois supergéantes de type A ou plus froide[11]. L'étoile la plus brillante est HD 168532, une étoile de type B2III dont la magnitude apparente est 8,65[12].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 6613 » (consulté le ).
  2. a et b (en) « Results for object NGC 6613 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  3. a b et c (en) « WEBDA page for open cluster NGC 6613, LYNGACLUST - Lynga Open Clusters Catalog, (Miscellanous (Lynga Info)) » (consulté le )
  4. a b c d et e « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 6600 à 6699 ».
  5. a b c et d (en) « NGC 6613 -- Open Cluster » (consulté le )
  6. a et b Wilton Wilton S. Dias, Héktor Monteiro, Aandré Moitinho, Jácques R. D. Lépine, Giovanni Carraro, Ernst Paunzen, Bruno Alessi et Lázaro Villela, « Updated parameters of 1743 open clusters based on Gaia DR2 », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 504, no 1,‎ , p. 356-371 (DOI 10.1093/mnras/stab770, lire en ligne [PDF])
  7. (en) « WEBDA page for open cluster NGC 6613, A site Devoted to Stellar Clusters in the Galaxy and the Magellanic Clouds » (consulté le )
  8. « Observatoire de Paris, Messier 18 » (consulté le )
  9. (en) « Celestial Atlas Table of Contents, M24 » (consulté le )
  10. M. Virginia McSwain et Gies Douglas R., « THE EVOLUTIONARY STATUS OF Be STARS: RESULTS FROM A PHOTOMETRIC STUDY OF SOUTHERN OPEN CLUSTERS », The Astrophysical Journal Supplement Series, vol. 161, no 1,‎ , p. 118-146, (DOI 10.1086/432757, Bibcode 2005ApJS..161..118M, lire en ligne [PDF])
  11. P. Eggenberger et G. Meynet, « The blue to red supergiant ratio in young clusters at various metallicities », Astronomy & Astrophysics, vol. 386, no 2,‎ , p. 576-582 (DOI 10.1051/0004-6361:20020262, lire en ligne [PDF])
  12. U. Lindoff, « The open clusters NGC 6613 (M 18) and NGC 6716. », Astronomy & Astrophysics, vol. 15,‎ , p. 439-449 (Bibcode 1971A&A....15..439L, lire en ligne [PDF])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

    •  NGC 6605  •  NGC 6606  •  NGC 6607  •  NGC 6608  •  NGC 6609  •  NGC 6610  •  NGC 6611  •  NGC 6612  •  NGC 6613  •  NGC 6614  •  NGC 6615  •  NGC 6616  •  NGC 6617  •  NGC 6618  •  NGC 6619  •  NGC 6620  •  NGC 6621