M10 (amas globulaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

M10
Image illustrative de l’article M10 (amas globulaire)
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Ophiuchus
Ascension droite (α) 16h 57m 08,99s
Déclinaison (δ) −04° 05′ 57,6″
Magnitude apparente (V) +6,6
Dimensions apparentes (V) 20 minutes d'arc

Localisation dans la constellation : Ophiuchus

(Voir situation dans la constellation : Ophiuchus)
Ophiuchus IAU.svg
Astrométrie
Distance ∼14 300 a.l. (∼4 380 pc)
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas globulaire
Découverte
Découvreur(s) Charles Messier
Date 29 mai 1764
Désignation(s) M10, NGC 6254
Liste des amas globulaires

M10 est un amas globulaire situé dans la constellation d'Ophiuchus. Il a été découvert par Charles Messier en 1764.

En considérant son diamètre apparent à 20 minutes d'arc, l'amas s'étend sur 80 années-lumière environ. La région centrale contient une concentration d'étoiles bleues dont la plupart se sont formées il y a 2 à 5 milliards d'années[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'amas a été découvert par Charles Messier le . Charles Messier l'a ajouté à son catalogue en notant « Nébuleuse sans étoile ». En 1774, l’astronome allemand Johann Elert Bode l’appela également « une tache nébuleuse sans étoiles; très pâle ». Il fut résolu en étoiles par William Herschel. À l'aide d'instruments plus volumineux, l'astronome allemand William Herschel a été en mesure de résoudre le groupe d'étoiles en ses membres individuels. Il l'a décrit comme "un beau groupe d'étoiles extrêmement comprimées". Harlow Shapley fut le premier à estimer la distance de l'amas à 33 000 années-lumière. Valeur supérieure à celle connue aujourd'hui[2].

Caractéristique[modifier | modifier le code]

L'amas est l'un des plus proches du système solaire puisqu'il n'est situé qu'à 14 300 années-lumière. Malgré un diamètre modeste de seulement 80 années-lumière, son diamètre apparent est donc assez élevé et équivaut aux deux tiers de celui de la pleine lune. L'amas est très pauvre en étoiles variables, il n'en contient que 3. Les étoiles les plus brillantes de l'amas ont une magnitude apparente de 13.

Observation[modifier | modifier le code]

Du fait de sa magnitude de 6,6, l'amas est aisément visible aux jumelles sous la forme d'une tache laiteuse. Il garde le même aspect dans une lunette de 60 mm. Seule la partie centrale la plus lumineuse est visible avec des instruments de taille modeste. À partir d'un instrument de 150 mm de diamètre, l'amas commence à être résolu en étoiles et a alors un aspect granuleux. Un télescope de 200 mm permet d'en avoir une belle vision.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Publication: The Astrophysical Journal, Volume 743, Issue 1, article id. 11 (2011). December 2011 DOI: 10.1088/0004-637X/743/1/11 Bibcode: 2011ApJ...743...11D « https://ui.adsabs.harvard.edu/#abs/2011ApJ...743...11D/abstract » .
  2. (en) Robert Burnham, Burnham's celestial handbook: an observer's guide to the universe beyond the Solar System. Volume 2, Dover Books on Astronomy, second edition 1978, Courier Dover Publications, (ISBN 978-0486235684), page 1261 « https://books.google.com/books?id=wB9uZ9lH5bgC&pg=PA1261 » .

Liens externes[modifier | modifier le code]