NGC 6522

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 6522 est un amas globulaire proche du cœur de la Voie lactée, dans une région du ciel appelée fenêtre de Baade, où l'absorption du milieu interstellaire est suffisamment faible pour permettre les observations des régions situées à proximité du centre galactique.

Historiquement, cet amas a joué un rôle important dans l'établissement de la distance au centre galactique. C'est l'astronome allemand Walter Baade qui eut le premier l'idée d'étudier certaines étoiles de cet amas pour en déduire leur distance et par suite, en supposant que cet objet était situé à proximité du centre galactique, la distance du centre galactique lui-même.

Détermination de la distance du centre galactique[modifier | modifier le code]

Baade proposa l'utilisation de cet amas en 1946[1], mais c'est en 1951 qu'il arriva à en déterminer la distance par l'étude d'étoiles variables de type RR Lyrae qu'il trouva en grande nombre (76) dans l'amas[2]. La valeur trouvée par Baade était de 8,7 kpc, accord en apparence remarquable avec la valeur actuellement admise (8,5 kpc), mais pour une raison essentiellement fortuite restée célèbre. En effet, le résultat de Baade fut fortuitement proche de la distance exacte par la combinaison de deux erreurs s'étant heureusement compensées : il avait d'une part surestimé l'extinction en direction de NGC 6522, et d'autre part surestimé la magnitude absolue de ces astres, qu'il imaginait plus rougis et intrinsèquement plus brillants. L'erreur de Baade relativement au rougissement tient à ce qu'il avait mal évalué la nature des populations stellaires de cet amas. Il l'imaginait composé d'astres relativement déficients en métaux (c'est-à-dire pauvre en éléments chimiques autres que l'hydrogène et l'hélium), à l'instar des autres amas globulaires du halo galactique, alors qu'en réalité cet amas est très significativement enrichi en métaux, du fait de sa proximité avec le centre galactique. Finalement, du fait de cette propriété, il est plus rouge que ne le serait un amas plus pauvre en métaux, ce que Baade avait interprété à tort comme un signe d'un absorption interstellaire importante, celle-ci étant directement proportionnelle à l'excès de couleur rouge qu'il pensait observer. À ce titre, les étoiles de type RR Lyrae utilisées par Baade pour la déterminer la distance de NGC 6522 forment une population assez peu commune de cet amas globulaire et de cette région de la galaxie, étant, elles, relativement pauvres en métaux[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Sidney van den Bergh, The Galaxies of the Local Group, Cambridge University Press, , 328 p. (ISBN 0521651816), page 47.

  1. (en) Walter Baade, A Search For the Nucleus of Our Galaxy, Publications of the Astronomical Society of the Pacific, 58, 249-252 (1946) Voir en ligne.
  2. (en) Walter Baade, Publications of the Astronomical Observatory of the University of Michigan, 10, 7 (1951).
  3. (en) W. W. Morgan, The Differences Among Globular Clusters: The integrated spectra of globular clusters, Astronomical Journal, 64, 432-436 (1959) Voir en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 6514  •  NGC 6515  •  NGC 6516  •  NGC 6517  •  NGC 6518  •  NGC 6519  •  NGC 6520  •  NGC 6521  •  NGC 6522  •  NGC 6523  •  NGC 6524  •  NGC 6525  •  NGC 6526  •  NGC 6527  •  NGC 6528  •  NGC 6529  •  NGC 6530